LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
230 - Complétez cette citation de Sartre: "Nous n'avons jamais été aussi libres que..."
A
dans l'éducation
B
sous l'occupation
C
dans la nature
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
Citation qui fit scandale ! Pour Sartre, la situation exceptionnelle que représente l'occupation allemande obligeait chacun à se déterminer en toute clarté, de choisir son camp. La liberté est un fardeau que l'homme doit toujours porter. L'homme ne peut pas se réfugier derrière des excuses ou des circonstances (ici historiques), car même ne pas vouloir choisir (entre la collaboration ou la résistance), c'est encore et toujours choisir, cad faire le jeu de l'occupant: « Puisque le venin nazi se glissait jusque dans notre pensée, chaque pensée juste était une conquête; puisque une police toute puissante cherchait à nous contraindre au silence, chaque parole devenait précieuse comme une déclaration de principe; puisque nous étions traqués, chacun de nos gestes avait le poids d'un engagement. Les circonstances souvent atroces de notre combat nous mettaient enfin à même de vivre, sans fard et sans voile, cette situation déchirée, insoutenable, qu'on appelle la condition humaine. »


Les nouveautés du site

Peut-on penser sans son corps?

Enjeux La psychologie moderne a confirmé ce jugement de Descartes, en recherchant les causes neuro-biologiques des passions. Cela dit, la psychanalyse a montré que ce qu'on appelle traditionnellement passion est aussi causé par des phénomènes psychologiques inconscients.   II) La grande raison du corps Dans une deuxième partie, il s'agira de...

5 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous prisonniers du temps?

L'Etre parménidien éternel et immobile, a quelque chose d'effrayant, on peut voir dans son immobilité non la perfection mais une imperfection : ce n'est pas sa complétude qui le fait immobile, mais une sorte de réplétion, il ne peut bouger parce qu'il est coincé par le trop-plein de son être. Le mouvement est liberté, en ce que grâce...

5 pages - 1,80 ¤

La conscience de soi peut elle être une connaissance objective

Note : 6/10

Le sentiment, la conscience de notre liberté est illusoire. Nous n'avons pas conscience des lois qui nous déterminent à agir et, conscients seulement des désirs dans lesquels nous persévérons, nous pensons choisir ceux-ci librement. La conscience n'est pas connaissance de soi Connaître, c'est connaître un objet, en cerner un concept (exemple du triangle, je le connais comme étant un...

5 pages - 1,80 ¤

Le désir entre-t-il nécessairement en conflit avec la raison ?

Note : 6/10

Si nous supposons un monde dans lequel aucun être conscient et désirant ne serait présent, pourrions-nous accorder un sens à cet univers ? Pourrions-nous lui accorder une valeur quelconque ? Nous aurions affaire à un univers dans lequel tout se situerait sur le même plan, à un monde qui n'existerait pour personne et qui pour cette raison ne serait...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on s'accorder sur des vérités morales ?

Note : 7/10

La disposition à l'action raisonnable peu certes rester virtuelle, ou ne se manifester que de temps à autre ; elle n'en figure pas moins dans l'être. En revanche, les raisons que l'on se donne, et que l'on a, d'agir de telle ou telle façon, restent en quelque sorte extérieures à l'être lui-même. En...

7 pages - 1,80 ¤

La passions est-elle une excuse?

Note : 7/10

Pourquoi ? Conseils pratiques Ne sortez pas du sujet, qui doit être centré sur l'idée de la consubstantialité de l'existence et de la liberté. Dans cette perspective, la passion ne constitue jamais une justification ou une excuse. L'homme, cet « animal rationnel », est aussi et avant tout un être de désir. Quand celui-ci se manifeste brutalement au point qu'aucune volonté...

5 pages - 1,80 ¤

Faut il limiter nos désirs à nos besoins?

Note : 7/10

Tout est fondé sur le désir et le besoin. Il faut que le consommateur soit perpétuellement en quête de quelque chose et surtout qu'il ait l'impression superficielle qu'il a besoin de tout, qu'il lui manque encore un dernier objet afin d'être heureux, seulement en règle générale il n'y a jamais de « dernier » puisque entre la publicité à la...

2 pages - 1,80 ¤

La pluralité des cultures est elle un obstacle à l'unité du genre humain ?

Note : 5.5/10

|| Plusieurs interprétations du sujet sont possibles en fonction: — de ce que l'on entend par « pluralité des cultures «: s'agit-il simplement de la diversité des moeurs ? (Mais une diversité ne mène pas nécessairement au conflit qu'implique le terme « obstacle «). S'agit-il, plus lourdement, des différentes «visions du monde« (totalisantes) que peut produire cette diversité des moeurs?...

8 pages - 1,80 ¤

Dois je attendre des autres qu'ils me disent qui je suis?

Note : 5.5/10

||Incipit : L’identité, de fait, est le résultat d’une construction sociale. Elle est d’abord ce que l’on décline, un numéro attribué sur papier d’identité, un principe d’identification censé individuer sans équivocité l’unicité d’une personne. Mais comme, précisément, elle également identité d’une personne, une identité dite personnelle, que la personne est un principe à valeur...

3 pages - 1,80 ¤

La raison doit-elle se défier des sens

Note : 5.5/10

- A  L'importance du témoignage des sens, sans eux, aucune connaissance n'est possible, voir l'importance chez les théories empiristes. Tout vient de l'expérience : -La raison n'a pas à se défier des sens, car l'expérience des sens est à la base de nos connaissances rationnelles. A la naissance de l'entendement nous dit Locke, l'entendement est comme une feuille vierge, toutes...

2 pages - 1,80 ¤

La superstition est-elle déraisonnable?

Note : 5.5/10

§  Le sujet met en relation directe la superstition, attitude naïve et irrationnelle attribuant de l'efficacité à des forces surnaturelles, susceptibles d'agir sur le déroulement des processus naturels ainsi que sur le destin individuel, et la raison, à la fois comme raison pratique, guide de l'action et de la vie, notamment morale, et comme raison théorique, source de...

6 pages - 1,80 ¤

Faut-il chercher la vérité à tout prix?

Note : 5.3/10

Leibniz, La Monadologie) Si on ne cherche pas la vérité cela veut dire qu'il y a en quelque sorte une acceptation du faux. Et comment est-il possible de vivre dans l'erreur ? du moins si l'on exige de soi de se porter en-deçà de l'expérience sensible immédiate. « Le vrai et le faux sont des attributs du langage, non...

2 pages - 1,80 ¤

La recherche de la vérité peut elle faire peur ?

Note : 5.3/10

L'homme a peur de la vérité qu'il connaît, parce qu'elle remet en question la cohérence - de son système de pensée - de la société (du rôle de l'Église par exemple). Transition : cette peur de la vérité est peut-être désir de se maintenir dans l'illusion. III - ... ou désir d'illusion ? Le contraire de la vérité est également l'illusion. Pour Nietzsche, l'illusion...

5 pages - 1,80 ¤

L'oeuvre d'art a-t-elle un sens ?

Note : 5.3/10

Des psychologues comme Herbart ont voulu expliquer le plaisir que le sujet a devant une oeuvre d'art d'un point de vue strictement formaliste (dans le cas de Herbart, le plaisir est celui de synthétiser du sensibles hétérogènes, d'unifier du divers sensible).   II - L'oeuvre d'art a un sens, une dimension intelligible A-     Cependant, tous ces critères de composition expriment...

2 pages - 1,80 ¤

PEUT-ON AIMER SON PROCHAIN COMME SOI MÊME ?

Note : 5.3/10

Etant quelque chose d'intérieur, cela est indémontrable, c'est un amour qu'il faut éprouver pour qu'on soit sûr qu'il existe. 2.      Mais, aimer son prochain ce n'est pas forcément aimer tout le monde, tous les différents caractères mais aimer chaque personne en tant qu'elle partage la même condition. En réalité, il y a bien sûr bien des différences de condition...

3 pages - 1,80 ¤

Responsable sans être coupable ?

Note : 5.3/10

Prenons l'exemple de parents qui sont responsables des actes de leurs enfants mineurs. Si un d'eux commet un acte illicite ; il est jugé coupable de cette transgression de la loi, mais il n'est pas, pour autant, responsable, puisqu'il bénéficie de l'excuse de minorité. Les parents devront donc engager leur responsabilité civile et dédommager eux-mêmes les victimes de l'acte...

1 page - 1,80 ¤

Peut-on tirer des leçons de l'histoire?

Note : 6.4/10

Tout semble voué à la disparition, rien ne demeure : « Qui a contemplé les ruines de Carthage, de Palmyre, Persépolis, Rome, sans réfléchir sur la caducité des empires et des hommes, sans porter le deuil de cette vie passée puissante et riche ? Ce n'est pas comme devant la tombe des êtres...

8 pages - 1,80 ¤

Peut-on vaincre un préjugé ?

Note : 5.5/10

||    La question ici posée porte non pas sur l'existence de préjugés en général. Elle pose cette existence de fait et elle pose la question de la possibilité d'en vaincre au moins un seul. En effet la question porte sur le comment de la lutte contre les préjugés et surtout de la possibilité d'en vaincre un – autrement dit...

4 pages - 1,80 ¤

Autrui est-il mon semblable ?

Note : 9/10

De plus la notion de similitude peut-être mise en avant avec le fait que l'homme possède la technique. Seul l'être humain est capable de fabriquer et d'utiliser des outils. Ces arguments font qu'autrui est semblable à moi par le fait même d'être humain. Qui dit semblable dit la reconnaissance d'une identité et ...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on revendiquer le droit au bonheur?

Note : 9/10

Problématisation :   Peut-on revendiquer le droit au bonheur ? On est à ce point persuadé d'avoir le droit au bonheur qu'on n'interroge même pas la légitimité de cette expression. En effet il suffit de poser à tout un chacun cette question : un consensus immédiat s'offre au questionneur : biensûr ! Cependant rien...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on revendiquer le droit au bonheur?

Note : 9/10

Veut-il du moins la santé ? Que de fois l'indisposition du corps a détourné d'excès où aurait fait tomber une santé parfaite, etc. ! Bref, il est incapable de déterminer avec une entière certitude d'après quelque principe ce qui le rendrait véritablement heureux : pour cela il lui faudrait l'omniscience. (...) Il suit de là que les impératifs...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on expliquer une oeuvre d'art ?

Note : 8/10

En effet, il semble impossible de saisir le processus de création de l'artiste. On peut certes interroger la finalité présente dans l'esprit de l'artiste, on peut même connaître quel était son dessein, il n'en reste pas moins  que l'oeuvre n'est artistique que dans sa réalisation, et non pas du fait de l'intention qui...

9 pages - 1,80 ¤

Toute idée vient elle des sens ?

Note : 8/10

Ainsi, les sens ne sont pas à l'origine de nos idées : je pourrait toujours mettre en doute l'existence de tel objet mais non l'idée que j'en ai. c)      Les idées innées L'argument le plus courant avancé en faveur des idées innées concerne les idées mathématiques et en particulier, celles de la géométrie : comment arrivons-nous à l'idée d'un triangle dont la sommes...

3 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure le désir est il lié à l'inconscient?

Note : 8/10

Selon lui, le « ça » est un pôle pulsionnel inconscient, d'où sortent les désirs. Il est gouverné par un principe de plaisir qui a pour but d'assouvir tous les désirs du ça. Les désirs du ça ne périssent pas et ignorent les jugements de valeur. Ainsi, pour le psychanalyste, les rêves sont des réalisations des désirs. « Le désir est l'excitateur...

2 pages - 1,80 ¤

Le doute est il impuissance ou force de l'esprit?

Note : 8/10

             La « Renaissance » du doute... -          Montaigne montre dans ses Essais que vouloir saisir l'être, c'est comme vouloir empoigner de l'eau. La raison n'est pas un honorable refuge, d'où une déconstruction de l'homme et de ses prétendues facultés, c'est ce qu'appelle Montaigne « la vanité et dénéantise de l'homme ». Il y a une vacuité ontologique de l'homme, alors que ce dernier croit...

5 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1566 1567 1568 1569 1570 1571 1572 1573 1574 1575 1576 1577 1578 1579 1580 1581 1582 1583 1584 1585 1586 1587 1588 1589 1590 1591 1592 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600 1601 1602 1603 1604 1605 1606 1607 1608 1609 1610 1611 1612 1613 1614 1615 1616 1617 1618 1619 1620 1621 1622 1623 1624 1625 1626 1627 1628 1629 1630 1631 1632 1633 1634 1635 1636 1637 1638 1639 1640 1641 1642 1643 1644 1645 1646 1647 1648 1649 1650 1651 1652 1653 1654 1655 1656 1657 1658 1659 1660 1661 1662 1663 1664 1665 1666 1667 1668 1669 1670 1671 1672 1673 1674 1675 1676 1677 1678 1679 1680 1681 1682 1683 1684 1685 1686 1687 1688 1689 1690 1691 1692 1693 1694 1695 1696 1697 1698 1699 1700 1701 1702 1703 1704 1705 1706 1707 1708 1709 1710 1711 1712 1713 1714 1715 ... 2008 2009 2010 2011 2012 2013

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit