LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
49 - Selon Saint Augustin, pourquoi ne peut-on pas définir ce qu'est le temps ?
A
car le passé n'est plus et le futur pas encore
B
car le temps est abstrait
C
car le temps est subjectif
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C
Correction :
Pour Saint Augustin, seul le présent est. Le passé n'est plus et l'avenir n'est pas encore. Tel est le paradoxe: lorsque l'on ne me le demande pas, je sais très bien ce qu'est le temps; et quand on me le demande, je ne sais quoi répondre. En effet, comment définir ce qui est mouvant ? Si le passé n'est plus et l'avenir, pas encore, le présent lui est insaisissable car sans cesse il passe, et échappe par là même à toute définition.


Les nouveautés du site

Peut-on dire qu'un être est plus naturel qu'un autre ?

C'est un bien : alors que le chat se laisse mourir sur un tas de fruits, parce que son instinct ne le porte pas à d'autres aliments que la viande, l'homme peut tout essayer pour sa survie. C'est aussi un mal : la faculté de la volonté, de parler encore lorsque la nature se tait, ouvre la porte...

4 pages - 1,80 ¤

Peut on dire qu'un être est plus naturel qu'un autre ?

La perfectibilité humaine, c'est-à-dire le progrès, est le germe de sa supériorité et de son malheur. Plus on est cultivé, moins on est naturel Les Anglais sont sont loin de l'état de nature que tous les autres peuples modernes, dans un bon comme dans un mauvais sens. Ils sont, plus que tout autre peuple, le produit de la civilisation et...

4 pages - 1,80 ¤

Suis-je responsable de mes goûts ?

    En tant que phénomène collectif, le goût est largement déterminé par des circonstances extérieures, tenant à l'évolution économique et sociale, qui peuvent sembler, à première vue, ne pas devoir entraîner de répercussion sur le plan esthétique. Le rôle des artistes demeure pourtant capital. Il n'est pas question ici, naturellement, des orientations qui s'affirment dans tel ou tel...

2 pages - 1,80 ¤

EN QUOI MON DÉSIR EST-IL MIEN ?

Note : 10/10

- Dans ces conditions, quels sont, Diotime, ceux qui s'occupent à philosopher, puisque ce ne sont ni les savants, ni les ignorants ? DIOTIME. - Voilà qui est clair, répondit-elle, un enfant même à présent le verrait : ce sont les intermédiaires entre l'une et l'autre espèce, et l'Amour est l'un d'eux. Car la science, sans nul doute, est...

5 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il plutôt celui qui existe ou celui qui vit ?

Note : 10/10

Schopenhauer dira: "Avoir l'esprit philosophique, c'est être capable de s'étonner des événements habituels et des choses de tous les jours, de se poser comme sujet d'étude ce qu'il y a de plus général et de plus ordinaire..."A une époque où la philosophie abstraite de Hegel domine, Schopenhauer lui oppose une philosophie de la vie pathétique, concrète, colorée, que...

7 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle un atout ?

Note : 10/10

  II De la valeur biologique et existentielle à une valeur métaphysique et morale de la conscience : Descartes et Rousseau.   -Descartes : par le cogito, Descartes entreprend de trouver un fondement pour découvrir la place de l'homme dans le monde créé par Dieu. Le cogito nous permet de nous rendre certains de notre existence et de l'existence de Dieu,...

3 pages - 1,80 ¤

Prendre conscience de soi, est-ce un mouvement sans fin ?

Note : 10/10

Examinons successivement ces deux points.     II - Freud et l'inconscient   Pour Descartes, la conscience peut se saisir en elle-même et cela de manière transparente. Au sein de mon esprit, rien ne m'échappe, encore moins le fait d'être (« je pense donc je suis ») et d'être telle ou telle chose (« je suis une substance pensante »). Je peux alors me reporter sur...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire :chacun sa vérité ?

Note : 10/10

Peut-on dire : « A chacun sa vérité » ? Introduction. - Il est des questions capitales sur lesquelles il est impossible de parvenir à un accord. Au lieu d'éterniser les discussions et à plus forte raison de prétendre imposer sa pensée par la violence, ne vaut-il pas mieux laisser aux autres la liberté...

11 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire que la perception est une connaissance ?

Note : 10/10

Ou, au contraire, connaître, ne consiste-t-il pas tout simplement à faire le compte-rendu de notre expérience perceptive ? Enfin, la perception ne présuppose-t-elle pas que l'esprit projette sur ce qu'il enregistre des structures de liaison, de façon à rendre le donné de la perception de plus en plus cohérent ?     Proposition de plan : 1. La perception est illusion de connaissance : Platon             Pour...

5 pages - 1,80 ¤

Prendre conscience de soi, est-ce un mouvement sans fin ?

Note : 10/10

En d'autres termes, que se passe-t-il lorsque la conscience cherche à se saisir elle-même ? Se trouve-t-elle une fois pour toute dans une réflexion immédiate (un retour sur soi instantané) ou bien est-elle sans cesse renvoyée hors d'elle-même et cela à l'infini ?     I - Descartes et la substance pensante  Dans les Méditations Métaphysiques, Descartes inaugure un certain type de prise de...

2 pages - 1,80 ¤

Les rêves ont-ils un sens?

Note : 10/10

Grâce à ces associations libres « on obtient, dit-il, un matériel psychique en relation directe avec l'idée morbide primitive, qui permet de découvrir les associations existant entre cette idée et la vie psychique du malade et grâce auquel le médecin finira par substituer à l'idée morbide une idée nouvelle » adaptée aux exigences psychologiques du patient (Sur le...

3 pages - 1,80 ¤

L'existence de l'inconscient est-elle une hypothèse ou une certitude ?

Note : 10/10

||Rêves, actes manqués, etc., la psychanalyse avance de nombreuses raisons pour admettre l'existence d'un inconscient tel que l'a défini Freud. Cependant aucune de ces raisons ne paraît avoir valeur de preuve au sens strict. L'existence de cet inconscient n'est donc qu'une hypothèse, non une certitude.||INTRODUCTION 1) les preuves de l'inconscient selon Freud    a) L'inconscient...

6 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure peut on, selon vous, défendre la violence au cinéma ?

Note : 10/10

Pour les accoutumer préalablement à une certaine violence afin qu'ils soient moins choqués et vulnérables sur le terrain. Ceci s'explique par la théorie scientifique du trauma selon Freud à laquelle se réfère le philosophe allemand contemporain Walter Benjamin qui s'est intéressé au médium cinématographique. La conscience efface et transforme ce qu'elle reçoit de l'extérieur (des excitations). Selon Benjamin, le...

4 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure la souffrance peut-elle être utile ?

Note : 10/10

b. La souffrance donne une signification à l'existence * Il faut connaître la souffrance pour reconnaître l'absence de souffrance. Le bonheur que décrit Epicure semblerait bien fade, sans le contraste de la douleur. C'est bien cette alternance de souffrance et de plaisir qui donne un sens à l'existence, qui plus encore, nous donne la conscience...

2 pages - 1,80 ¤

Le désir peut-il être un besoin?

Note : 10/10

Le désir sans distinction est alors un besoin psychologique au sens premier du terme (ce qui vient de l'âme, psychè) sans pour autant qu'il soit un besoin moteur et directeur pour l'homme : « l'un des tonneaux en bon état et remplis, celui-ci de vin, celui-là de miel, un troisième de lait et beaucoup d'autres remplis d'autres liqueurs, toutes rares...

5 pages - 1,80 ¤

Faut-il inviter les cannibales à notre table ?

Note : 10/10

  TRANSITION Montaigne nous invite donc à beaucoup de prudence concernant notre droit à critiquer les cultures qui ne sont pas les nôtres. Nous ne sommes pas la norme vers laquelle toute culture doit s'efforcer de tendre. Cependant si on accorde que nous ne constituons pas un modèle, n'y a-t-il pas quelque chose de problématique à supposer que des hommes...

4 pages - 1,80 ¤

Suis-je le mieux placé pour me connaitre moi-même ?

Note : 10/10

Même les aspects inconscients qui nous échappent d'abord peuvent être éclairés moyennant un effort un peu soutenu de notre attention. Pour peu que je le veuille, je peux me connaître de part en part. Ce qui est présent dans la conscience semble directement accessible. Un simple regard, une simple introspection suffisent. De...

10 pages - 1,80 ¤

Le bonheur est-il dans l'inconscience ?

Note : 10/10

||On définit le bonheur comme un état de satisfaction durable, et on le pose souvent comme la recherche finale de toute vie humaine. Le contenu du bonheur pose cependant problème : de quoi le bonheur est-il fait ? Quelles sont les conditions de son obtention ? Peut-on travailler à son bonheur, ou le bonheur est-il un état...

8 pages - 1,80 ¤

Qu'est ce qu'être soi même

Note : 10/10

Je choisirai alors de renier cette part de moi-même ou d'attendre que l'autre la prenne en charge. Si au contraire je suis prêt à risquer de faire face à un refus, j'aurai fait un pas de plus vers le respect de ce qui m'importe, j'en sortirai alors plus libre, grandi. Sartre, L'existentialisme est un humanisme : « L'existence précède l'essence...

2 pages - 1,80 ¤

Travailler rend-il libre ?

Note : 10/10

Comme le souligne Hannah Arendt dans "Condition de l'homme moderne", le travail industriel exige du corps humain l'adoption d'un rythme nouveau et l'apprentissage de certains gestes artificiels. C'est l'homme qui doit désormais s'adapter à son outil et non l'inverse. C. Enfin, la parcellisation du travail introduite par le fordisme ôte au travailleur la possibilité de se reconnaître comme l'auteur...

5 pages - 1,80 ¤

Doute et incertitude

Note : 10/10

DOUTE (lat. dubitare, balancer entre deux choses, hésiter) Doute sceptique....

3 pages - 1,80 ¤

Le doute est-il la manifestation de la liberté de l'esprit?

Note : 10/10

Il faut être clair sur ce point. Ce qu'il conteste, c'est la façon de faire travailler. ·         Le travail manufacturier, dans lequel l'homme utilise l'outil, est un travail permettant cette liberté, car l'homme est l'origine de l'ouvrage. Mais dans les manufactures, l'homme devient une force, un outil. En ce sens, il n'est plus dans un axe d'amélioration de soi par...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'un philosophe des Lumières?

Note : 10/10

Il la salue parce qu'il considère en effet que celle-ci est le signe d'une prise de position hautement morale. Ainsi écrit-il de cette révolution qu'elle est « une prise de position au niveau de ses souhaits, qui confine à l'enthousiasme, et dont l'extériorisation même comportait un danger, prise de position donc qui ne peut avoir d'autre...

5 pages - 1,80 ¤

Accroître sa connaissance est-ce accroître sa souffrance ?

Note : 10/10

Le lien entre connaissance et souffrance   Si accroître sa connaissance conduit à accroître sa souffrance, c'est peut-être parce qu'existe un lien d'essence entre connaissance et souffrance : il faut la souffrance pour que la connaissance soit possible. « L'étonnement philosophique [...] suppose dans l'individu un degré supérieur d'intelligence, quoique pourtant ce n'en soit pas là l'unique condition : car, sans aucun doute,...

5 pages - 1,80 ¤

Faut-il opposer le conflit et le dialogue?

Note : 10/10

Le dialogue contre la violence Platon écrit toute son oeuvre sous forme de dialogues. Cette tradition littéraire propre à la philosophie, née avec la démocratie grecque, s'est prolongée au moins jusqu'au XVIIe siècle (Leibniz, Berkeley, Hume ont écrit des dialogues philosophiques), et il n'est guère de philosophe pour ne pas reconnaître la vertu éminemment philosophique de tout dialogue véritable. Pourquoi...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1566 1567 1568 1569 1570 1571 1572 1573 1574 1575 1576 1577 1578 1579 1580 1581 1582 1583 1584 1585 1586 1587 1588 1589 1590 1591 1592 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600 1601 1602 1603 1604 1605 1606 1607 1608 1609 1610 1611 1612 1613 1614 1615 1616 1617 1618 1619 1620 1621 1622 1623 1624 1625 1626 1627 1628 1629 1630 1631 1632 1633 1634 1635 1636 1637 1638 1639 1640 1641 1642 1643 1644 1645 1646 1647 1648 1649 1650 1651 1652 1653 1654 1655 1656 1657 1658 1659 1660 1661 1662 1663 1664 1665 1666 1667 1668 1669 1670 1671 1672 1673 1674 1675 1676 1677 1678 1679 1680 1681 1682 1683 1684 1685 1686 1687 1688 1689 1690 1691 1692 1693 1694 1695 1696 1697 1698 1699 1700 1701 1702 1703 1704 1705 1706 1707 1708 1709 1710 1711 1712 1713 1714 1715 ... 2003 2004 2005 2006 2007 2008

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo