LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
13 - De quel nez Pascal a-t-il dit: "S'il eût été plus court, toute la face de la Terre aurait changé" ?
A
de Cléopâtre
B
d'Osiris
C
de Marie-Antoinette
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
Pascal se sert de cet attrait physique, le plus minime qui puisse être, pour démontrer la part de hasard et le caractère imprévisible de l’histoire. En effet, il explique que si « le nez de Cléopâtre eut été plus court, toute la face de la terre aurait changé ». Jules César n’aurait peut-être pas été séduit par cette femme, et la civilisation égyptienne se serait vue anéantie par l’empire romain, bouleversant de la sorte l’ordre mondial. Si le nez d’une reine peut changer la face du monde, l’homme ne peut en aucun cas espérer modeler le cours de l’histoire avec sa volonté, ses idées, ses opinions ou ses actes : son but sera sans cesse détourné par des éléments imprévisibles, voir invisibles sur le moment, et pourtant déterminants.


Les nouveautés du site

La science est-elle capable de donner une réponse au problème de la destinée ou finalité ?

Ainsi, c'est la psychologie, science positive, qui est chargée de résoudre le problème de la destinée humaine. Mais, pour la science moderne, l'homme n'est pas, ainsi qu'on l'avait cru pendant longtemps en se fondant sur le récit de la Genèse, un être miraculeusement installé dans un monde essentiellement différent de lui. Il est le résultat d'une poussée évolutive qui...

4 pages - 1,80 ¤

Le problème du mal ?

Le mal éprouvé. - C'est l'épreuve de la douleur physique qui constitue notre première rencontre avec le mal; car toute souffrance dans notre chair revêt ce caractère d'hostilité qu'il faut subir et qui heurte notre désir légitime d'épanouissement. Mais le mal physique ne constitue qu'un premier obstacle où vient buter notre sensibilité. Avec l'âge de raison, nous prenons...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on définir la raison comme un ensemble de principes immuables, universels et nécessaires ?

Il y a donc bien un progrès de la raison en ce sens que les hommes, à mesure qu'ils s'instruisent et se forment l'esprit, s'habituent à penser plus rationnellement et à éliminer de leurs jugements les facteurs extra-rationnels qui les faussent. Mais ce progrès s'effectue toujours dans le même sens et consiste dans l'extension à des domaines nouveaux...

4 pages - 1,80 ¤

Liberté et égalité sont-elles compatibles dans la vie civile ?

Car, ce qui plaît aux faibles, c'est d'avoir l'air d'être égaux à de tels hommes, alors qu'ils leur sont inférieurs.Et quand on dit qu'il est injuste, qu'il est vilain, de vouloir avoir plus que la plupart des gens, on s'exprime en se référant à la loi. Or, au contraire, il est évident, selon moi, que la justice consiste...

2 pages - 1,80 ¤

Différence entre individu et personne ?

DURKHEIM lui-même l'a noté : il y a jusque dans la conscience individuelle des « germes de rationalité » et les catégories de la raison « sont en un sens, immanentes à la vie de l'individu », mais les relations qu'elles expriment « ne pouvaient devenir conscientes que dans et par la société ».II. La personne (ou la...

3 pages - 1,80 ¤

La vie morale n'est-elle qu'obéissance aux règles établies ?

.../... Sans doute, la vie morale comporte bien l'obéissance aux règles légitimement établies. mais elle ne se réduit pas à cette obéissance.   a) Tout d'abord, la vie morale n'est pas simple obéissance. Comme l'a bien fait valoir KANT, la moralité consiste, non pas à observer matériellement une règle reçue de l'extérieur, mais à s'imposer à...

3 pages - 1,80 ¤

Plaisir et morale ?

On oublierait peut-être un peu trop le devoir de se nourrir si les aliments n'avaient aucun attrait. BERGSON considère le plaisir sous cet aspect quand il note : « Le plaisir n'est qu'un artifice imaginé par la nature pour obtenir de l'être vivant la conservation de la vie. »b) Il faut reconnaître que toutes les relations précédentes sont...

3 pages - 1,80 ¤

Bonne volonté et vie morale ?

C'est une forme, une façon de vouloir, qui peut s'appliquer à des contenus opposés. Et cependant il serait extrêmement intéressant de préciser la nature d'une disposition dont on pressent le rôle capital en morale. Essayons-le en recueillant les affirmations de la conscience morale,...

3 pages - 1,80 ¤

L'intention fait-elle seule la valeur morale de l'acte ?

Ainsi, l'ouvrier qui travaille par amour du travail bien fait, le père qui peine pour ses enfants, n'agissent pas mal, mais leur activité n'est moralement bonne que s'ils agissent dans la pure intention de se conformer à la loi. S'ils n'atteignent pas ce niveau, ils observent la « légalité », mais ils ne s'élèvent pas jusqu'à la moralité...

3 pages - 1,80 ¤

La fin justifie-t-elle les moyens ?

De là deux acceptions du mot « justifier » : justifier consiste d'abord à montrer qu'une conduite est rationnelle; dans un second sens, on ne se justifie qu'en montrant que sa conduite est conforme au droit ou au devoir, c'est-à-dire morale.B. La maxime. - Ainsi, nous pouvons donner de la maxime « la fin justifie les moyens »...

6 pages - 1,80 ¤

Pour être moral, suffit-il d'avoir le courage de rester d'accord avec soi-même ?

INTRODUCTION. - Nous admirons l'homme conséquent avec lui-même et qui, au lieu de se laisser aller au gré des circonstances, maintient coûte que coûte, les principes auxquels il s'est arrêté. Pouvons-nous donc définir la morale une logique de la conduite, et le courage qui fait rester d'accord avec soi-même suffit-il à constituer la moralité ? I. - MORALE ET...

2 pages - 1,80 ¤

Quelles sont les limites de l'objectivité historique ?

Pour cela, écoutons d'abord ceux qui essaient de serrer, de préciser la conception opposée. Après les avoir suivis loyalement, nous aurons le droit de leur montrer à quel moment et pourquoi un historien digne de ce nom doit se risquer au-delà des pures constatations impersonnelles. a) On nous dit d'abord que l'historien peut déterminer objectivement les faits qui serviront...

3 pages - 1,80 ¤

La finalité en biologie ?

Paré ou Descartes, mais toutes les explications positives devront trouver place dans un ensemble dominé par une entité comme le principe vital. On utilise pour convaincre le savant un raisonnement passablement spécieux, qui d'ailleurs se trouve souvent repris par la suite. En vain la science progresse et démonte des mécanismes compliqués de la nature. Ces mécanismes compliqués, si...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'une théorie scientifique ?

Le choix et la définition de certaines grandeurs mesurables : dans le cas de l'optique ondulatoire, ce sera par exemple les coordonnées d'espace et de temps, la longueur d'onde et l'intensité lumineuse, etc.B. Le choix des hypothèses fondamentales qui relient ces grandeurs. Le choix de ces hypothèses et leur nombre sont commandés par le but de la théorie...

3 pages - 1,80 ¤

Les faits ne sont-ils jamais vus qu'à travers des théories ?

- L'iNTERPRÉTATION DU FAIT SCIENTIFIQUE CONSISTE A £E RÉFÉRER A UNE THÉORIE DOÎT IL APPARAÎT COMME UN CAS PARTICULIER. a) Ou bien il s'agit d'un fait nouveau qui suggère une théorie nouvelle : ainsi en fut-il des franges d'interférence et de diffraction qui, étudiées par FRESNEL, lui suggérèrent la nouvelle théorie ondulatoire. b) Ou bien il s'agit d'un fait prévu...

2 pages - 1,80 ¤

Quelle est l'attitude de la science en face du hasard ?

C'est là une attitude « a priori » à laquelle le savant ne renoncerait que si les faits venaient à l'y contraindre. Elle pousse le savant à rechercher les causes des phénomènes qu'il ignore encore. D'autre part, la science refuse une définition purement subjective du hasard selon laquelle les événements fortuits seraient simplement ceux qui nous étonnent ou nous...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'un fait scientifique ?

d) « Fait » est souvent synonyme de « phénomène ». Mais tandis que ce second terme met l'accent sur l'idée d'apparaître et d'être pour nous, le premier marque l'existence réelle et en soi. Aussi ne parle-t-on pas de "phénomènes scientifiques", la science ayant pour objet le réel.B. Le fait scientifique. - a) En accolant l'épithète de «...

2 pages - 1,80 ¤

Est-il vrai que les mathématiques soient moins une science à part que l'instrument de toutes les sciences ?

A. Son objet. - Elle traite, à un certain niveau d'abstraction, de l'ordre, de la grandeur (quantité) et de la mesure continue ou discontinue. Ses êtres, suggérés par l'observation sensible, ne sont pas seulement abstraits, comme certains concepts, mais construits, disons mieux créés sur un mode idéal, avec des conditions d'existence propre qui les rendent souvent irréalisables en...

3 pages - 1,80 ¤

N'est-il de science que mathématique ?

L'emploi du schématisme et du symbolisme mathématique a souvent clarifié et débrouillé bien des questions. b) Rigueur du raisonnement. - Les démarches de la pensée sont toutes a priori, à partir de principes posés, admis et non remis en question - sauf pour perfectionner les théories. Le mathématicien est entièrement maître de son objet, de ses créations qu'il se...

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi tant d'esprits sont-ils réfractaires aux mathématiques ?

b) En poursuivant l'étude, le professeur ou les livres sautent les intermédiaires qui sont censés compris et possédés quand ils ne sont qu'entrevus et oubliés. Celui qui ne complète pas les raisonnements décroche ou apprend par coeur, deux formes de l'incompréhension. H. POINCARÉ, alors jeune professeur à Caen, déroutait ses étudiants par ses raisonnements, elliptiques, sautant des jalons...

3 pages - 1,80 ¤

Pouvons-nous tenir l'évidence intuitive pour un authentique critère de vérité ?

Le type idéal de l'intuition est la connaissance que j'ai de ma pensée; dans ce cas, en effet, non seulement il n'y a aucun intermédiaire entre ma pensée et son objet, mais sujet pensant et objet pensé s'identifient. Cependant c'est le phénomène de la vue qui nous fournit l'exemple le plus clair de la connaissance intuitive. Etymologiquement d'ailleurs,...

3 pages - 1,80 ¤

La science est-elle aussi une éducation ?

Sans doute, on parle parfois d'éducation intellectuelle ; mais cette éducation consiste moins à faire acquérir à l'esprit brillant et pénétration qu'à l'amener à bien penser, c'est-à-dire à penser avec un religieux respect de la vérité et en prenant toutes ses assurances contre le danger d'erreur. C'est avant tout l'homme moral que forme l'éducation. C'est ordinairement l'instruction, et non...

2 pages - 1,80 ¤

La science est-elle issue de la technique ?

- Les philosophes seraient plutôt portés à faire du désir de savoir le ressort qui fit apparaître la science : « Tous les hommes ont, par nature, le désir de connaître », dit Aristote au commencement de sa « Métaphysique » ; et un peu plus loin : « Le commencement de toutes les sciences, c'est l'étonnement de...

5 pages - 1,80 ¤

Les rapports de la science et de la philosophie ?

Considérant les choses en gros, nous dirons, avec BERGSON, que la philosophie a pour objet l'esprit, tandis que la science tourne autour de la matière.Sans doute, il est des sciences, les sciences morales, qui étudient l'activité spirituelle de l'homme. Mais parmi ces sciences, l'histoire et la sociologie se contentent des résidus refroidis de cette activité: monuments, institutions, correspondance,...

4 pages - 1,80 ¤

La science postule le déterminisme; la conscience semble exiger la liberté ?

Je ne suis pas mon corps, celui qui le torture ne m'atteint pas - d'où son acharnement, et la déception du sadique, qui voudrait soumettre mon âme, mais ne le peut. â–  Ainsi, dans une quelconque épreuve, le sage ne récrimine pas contre le cours du monde, ne s'emporte pas en vain, mais s'attache au contraire à ce qui dépend...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600 1601 1602 1603 1604 1605 1606 1607 1608 1609 1610 1611 1612 1613 1614 1615 1616 1617 1618 1619 1620 1621 1622 1623 1624 1625 1626 1627 1628 1629 1630 1631 1632 1633 1634 1635 1636 1637 1638 1639 1640 1641 1642 1643 1644 1645 1646 1647 1648 1649 1650 1651 1652 1653 1654 1655 1656 1657 1658 1659 1660 1661 1662 1663 1664 1665 1666 1667 1668 1669 1670 1671 1672 1673 1674 1675 1676 1677 1678 1679 1680 1681 1682 1683 1684 1685 1686 1687 1688 1689 1690 1691 1692 1693 1694 1695 1696 1697 1698 1699 1700 1701 1702 1703 1704 1705 1706 1707 1708 1709 1710 1711 1712 1713 1714 1715 1716 1717 1718 1719 1720 1721 1722 1723 1724 1725 1726 1727 1728 1729 1730 1731 1732 1733 1734 1735 1736 1737 1738 1739 1740 1741 1742 ... 1943 1944 1945 1946 1947 1948

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo