LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
161 - Comment appelle-t-on la philosophe d'Auguste COMTE ?
A
Le positivisme
B
Le structuralisme
C
L'existentialisme
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
«Il n'y a qu'une maxime absolue, c'est qu'il n'y a rien d'absolu», écrit Auguste Comte, le père du positivisme. Ce professeur de mathématiques à Polytechnique, ancien disciple de Saint-Simon, estime que l'on doit s'en tenir aux seuls faits en rejetant toute métaphysique et toute théologie. A propos de la connaissance de l'homme, il affirme que «la psychologie est impossible et tout se réduit à la physiologie ou biologie». Le vaste système philosophique édifié par Comte se veut une méthode scientifique qui implique une politique et une religion.


Les nouveautés du site

La science mettra-t-elle fin à la superstition ?

.../... Cette théorie rend compte de phénomènes divers comme la variation de la pesanteur selon la latitude ou encore le mouvement des marées. Toute théorie dans les sciences physiques permet la découverte de phénomènes nouveaux. Ainsi, par exemple, c'est à partir de calculs résultant des lois planétaires de Kepler que Le Verrier a...

4 pages - 1,80 ¤

Pourquoi le progrès scientifique n'a-t-il pas fait disparaître les religions ?

.); - soit parce qu'elles n'ont aucun rapport avec les problèmes réels de l'humanité : le développement du savoir est impuissant à résoudre les problèmes de famine, de surpopulation, etc. Qu'attend le croyant de sa religion? 1. Une morale, des règles de vie. Domaine dans lequel la science reste muette: elle s'en tient aux faits, mais n'aborde pas les valeurs. 2. Une...

3 pages - 1,80 ¤

Quels sont les rapports entre religion et raison ?

Mais Dieu échappe à ce mode de connaissance. Il serait vain, pour Pascal, de prétendre en démontrer l'existence. C'est le coeur qui «sent» Dieu. La foi est donc une connaissance immédiate et trop subtile pour pouvoir être argumentée.* La raison peut néanmoins être mise au service de la foi, de façon indirecte: c'est la célèbre théorie du «pari»...

4 pages - 1,80 ¤

Les croyances religieuses sont-elles par nature irrationnelles ?

  1ère partie : La croyance religieuse est indépendante de la raison ?   - « Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas », affirme Pascal dans ses Pensées. Pour le théologien, la croyance religieuse est dans un premier temps absolument indépendante de la raison, et ne peut se fonder dans une réflexion rationnelle, calculatrice, et scientifique. On ne peut rendre raison...

3 pages - 1,80 ¤

La connaissance scientifique abolit-elle toute croyance ?

Ainsi, donc, pour Freud, la religion est une illusion engendrée par le désir et c'est de l'image paternelle que provient l'idée de Dieu. Le scientisme a remplacé la religion Aujourd'hui, le scientisme s'est substitué à la croyance, et c'est de la science qu'on attend des miracles. On pense volontiers que grâce aux progrès...

4 pages - 1,80 ¤

La connaissance scientifique s'oppose-t-elle aux croyances religieuses?

Toute vérité est réforme et correction d'une idée antérieure, qui, rendue insuffisante par les avancées scientifiques, doit être remplacée par un concept nouveau et plus proche de la vérité. On se rapproche donc toujours de la vérité en science, mais on ne l'atteint véritablement jamais, l'essence de la vérité scientifique semblant alors être d'être toujours changeante, parce qu'en...

5 pages - 1,80 ¤

L'attitude philosophique peut-elle être définie par la décision de ne jamais croire?

Il ne suffit pas de ne jamais croire pour être philosophe, il faut ne pas croire par amour de la vérité (et non pas pour la gloire de la joute oratoire.) b)                 Le moment sceptique va être à l'origine d'une nouvelle refondation. L'effondrement des croyances donne naissance à un désir de refondation en prenant acte de la critique.  Platon, par...

3 pages - 1,80 ¤

Entre croire et savoir, faut-il choisir?

Elle est une opinion qui suppose des règles indubitables pour régir la vie des hommes, sans que pour autant le « bien fondé » de ces règles soient démontrable. Pour Spinoza, les superstitions sont le résultat du besoin irrépressible de l'homme de connaître. Les hommes, sans la connaissance de ce qui les détermine sont soumis à la crainte de l'inconnu...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on combattre une croyance par le raisonnement ?

Note : 5.3/10

Plus précisément : la religion est la conscience de soi et de sa valeur de l'homme qui ou bien ne s'est pas encore conquis lui-même, ou bien s'est déjà perdu à nouveau. Mais l'homme, ce n'est pas un être abstrait, installé hors du monde. L'homme, c'est le monde de l'homme, l'Etat, la société. Cet Etat,...

13 pages - 1,80 ¤

La croyance religieuse implique t-elle nécessairement une démission de la raison?

Note : 5.3/10

||L'adverbe nécessairement est important. Le sujet présuppose que raison et croyance peuvent, en fait, entrer en conflit ; il demande si ce conflit est inévitable, si la pensée rationnelle peut ou non se déployer sans finalement se heurter à la croyance religieuse.||...

10 pages - 1,80 ¤

La croyance religieuse implique-t-elle une démission de la raison ?

Note : 5.3/10

La connaissance est unification. Pas de connaissance sans données sensibles ; mais les formes a priori de la sensibilité (espace et temps) unifient déjà les données de l'expérience. Puis cette expérience sensible est unifiée sous les catégories de l 'entendement. La raison, enfin, a pour destination d'unifier toute la connaissance en un système sous des idées, le moi,...

10 pages - 1,80 ¤

La croyance religieuse et la philosophie sont-elles incompatibles?

Note : 5.3/10

Celui qui a opté pour la foi est habité par les mêmes appréhensions qui animèrent Abraham durant son voyage vers la montagne du sacrifice. La foi n'est pas la condition du bien-être et du bonheur mais incertitude, « Crainte et tremblement », condition terrible du Christ souffrant sa « Passion »... S'efforcer de devenir chrétien, c'est accepter d'être attisé par la tempête....

11 pages - 1,80 ¤

La Religion est-elle l'asile de l'ignorance?

Note : 5.3/10

||Longtemps tenue pour la servante de la théologie, la philosophie est devenue à partir des temps modernes le principal vecteur d'un mouvement d'émancipation et de désengagement à l'égard de la religion, et le principal artisan d'une laïcisation des représentations du monde et de l'homme. Le philosophe, en effet, ne veut prendre pour guide que la seule raison. Or,...

5 pages - 1,80 ¤

Une société sans religion est-elle possible ?

Note : 5.3/10

Il faut donc qu'il ait l'esprit assez flexible pour se tourner à toutes choses, selon que le vent et les accidents de la fortune le commandent : il faut que [...] il ne s'écarte pas à la voie du bien, mais qu'au besoin il sache entrer dans celle du mal. Il doit aussi prendre grand soin de ne...

7 pages - 1,80 ¤

La religion est-elle une consolation pour les faibles?

Note : 5.3/10

« Qu'est-ce que la religion ? - Un besoin apparu à un stade d'évolution inférieur et dont la classe supérieure s'est servie pour tenir la classe inférieure sous sa domination. » Strindberg, Petit catéchisme à l'usage de la classe inférieure, 1886. « Peut-être n'y a-t-il rien de si vénérable dans le christianisme et le bouddhisme que leur art...

16 pages - 1,80 ¤

La religion opprime-t-elle les hommes?

Note : 5.3/10

  Il semble que notre rapport à la religion soit simple et que celle-ci ne puisse nous opprimer. En effet, soit nous choisissons la religion et suivons ses préceptes, en ce sens elle ne peut être opprimante, car c'est un choix libre ; soit nous décidons de ne pas la suivre, et alors elle ne peut pas non plus être...

6 pages - 1,80 ¤

La religion est elle une aliénation pour le bonheur de l'homme?

Note : 5.3/10

  3.1 Le paradis en chacun de nous.   « Le paradis est caché au fond de chacun de nous ; en ce moment je le recèle en moi et, si je le veux, il se réalisera demain pour toute ma vie. » DOSTOIEVSKI, Les Frères Karamazov.     3.2 Le dépassement de l'opposition entre bonheur ici-bas et bonheur dans l'au-delà.   Hegel tend à dépasser l'opposition entre le...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il par nature un animal religieux ?

Note : 5.3/10

I.                   L'homme se définit comme animal religieux par défaut. Pour savoir si l'homme est un animal religieux, il faut premièrement se demander s'il est bien le seul être à pratiquer la religion. La pratique de la religion se constate de plusieurs manière : par une croyance véritable (la foi), mais aussi par l'exercice de rituel ou de cérémonie. Nous ne pouvons...

11 pages - 1,80 ¤

La religion est-elle une consolation pour les faibles?

Note : 5.3/10

La mort de Dieu.Dans « Le Gai Savoir », Nietzsche affirme que les temps modernes vivent un « événement énorme » : la « mort de Dieu ». Cet événement est une action de l'homme, un véritable assassinat : « Où est allé Dieu [...] Je vais vous le dire. Nous l'avons tué -vous & moi ! Nous...

5 pages - 1,80 ¤

Que dire du fait qu'il y ait plusieurs religions ?

Note : 5.3/10

« Jamais encore, ni directement ni indirectement, ni sous forme de dogme ni sous forme de parabole, une religion n'a contenu de vérité. Car toute religion est née de la peur et du besoin. » Nietzsche, Humain, trop humain. ·         Nietzche qui nous annonçait que Dieu était mort, est très clair sur ce point. Une religion, quelle qu'elle soit, ne...

2 pages - 1,80 ¤

Pourquoi malgré les progrès scientifiques, la religion demeure-t-elle dans ce cas ?

Note : 5.3/10

Mais aussi et surtout, parce que les sciences excluent de leur domaine, par souci méthodologique, des questions fondamentales: celles qui se rapportent au sens ou au non-sens de notre univers et de notre propre existence. Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Pourquoi y a-t-il de l'ordre plutôt que du désordre ? Pourquoi la vie naît-elle de la mort ? Sur...

3 pages - 1,80 ¤

La religion apporte-t-elle les réponses qu'il nous manque ?

Note : 5.3/10

RELIGION (lat. religare, relier, attacher) La religion est, selon son étymologie,...

3 pages - 1,80 ¤

L'homme peut-il vivre sans religion ?

Note : 5.3/10

L'homme peut il vivre sans religion? La religion est-elle naturelle, et donc nécessaire pour l'homme ou est-elle culturelle ? Comment penser le rapport entre religion et nature humaine ? I. La religion n'est pas dans la nature humaine puisque des hommes vivent sans religion et que certains en font même un usage...

4 pages - 1,80 ¤

La religion comble-t-elle un besoin de l'homme ?

Note : 6/10

c) L'homme peut donc se déterminer à agir par la force de sa raison, il choisit le type d'homme qu'il veut devenir, il est donc responsable de ce choix : s'il choisit le bien il en sera tenu pour responsable et éventuellement condamné (au moins par sa conscience morale), si il choisit le bien, il choisit de se...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600 1601 1602 1603 1604 1605 1606 1607 1608 1609 1610 1611 1612 1613 1614 1615 1616 1617 1618 1619 1620 1621 1622 1623 1624 1625 1626 1627 1628 1629 1630 1631 1632 1633 1634 1635 1636 1637 1638 1639 1640 1641 1642 1643 1644 1645 1646 1647 1648 1649 1650 1651 1652 1653 1654 1655 1656 1657 1658 1659 1660 1661 1662 1663 1664 1665 1666 1667 1668 1669 1670 1671 1672 1673 1674 1675 1676 1677 1678 1679 1680 1681 1682 1683 1684 1685 1686 1687 1688 1689 1690 1691 1692 1693 1694 1695 1696 1697 1698 1699 1700 1701 1702 1703 1704 1705 1706 1707 1708 1709 1710 1711 1712 1713 1714 1715 1716 1717 1718 1719 1720 1721 1722 1723 1724 1725 1726 1727 1728 1729 1730 1731 1732 1733 1734 1735 1736 1737 1738 1739 1740 1741 1742 ... 2013 2014 2015 2016 2017 2018

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit