LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

On définit quelquefois l'esprit classique en disant qu'il est avant tout un « effort pour mettre partout un ordre raisonnable ». Rendre sensible cet effort par quelques exemples pris dans la littérature et dans l'art du XVIIe siècle.

Nous avons montré comment vous deviez développer ce sujet par analyse, en cherchant en quoi consiste cet ordre raisonnable de l'esprit classique. Cette analyse vous permet de montrer ce qu'est en fait l'esprit classique. Vous le constatez sans l'expliquer. Et cette constatation est suffisante, étant donné la façon dont le sujet est posé. Mais vous pouvez très bien...

1 page - 1,80 ¤

Voltaire a pratiqué presque tous les genres littéraires. Quel est celui qu'il préférait? Quel est celui qui l'a le mieux inspiré?

Pour la première des deux questions vous avez à faire un exposé avant tout historique. C'est une question de fait. Les oeuvres les plus nombreuses de Voltaire, celles auxquelles il a donné le plus de temps, auxquelles il a travaillé avec le plus d'enthousiasme, ce sont ses tragédies. Il en a composé depuis le début de sa longue...

1 page - 1,80 ¤

Théophile Gautier écrit dans son « Histoire du romantisme » : « Il s'opérait un mouvement pareil à celui de la Renaissance. Une sève de vie nouvelle circulait impétueusement. Tout germait, tout bourgeonnait, tout éclatait à la fois. Des parfums vertigineux se dégageaient des fleurs; l'air grisait; on était fou de lyrisme et d'art. Il semblait qu'on vînt de retrouver le grand secret perdu; et cela était vrai, on avait retrouvé la poésie. » D'après ces lignes enthousiastes, vous vous efforcerez d'imaginer l'état d'Ame d'un jeune romantique vers 1830.

Pour reconstituer et décrire cet état d'âme, il faudra évidemment commencer par une analyse : en quoi consistait vers 1830 un état d'âme romantique. Il était fait évidemment surtout d'aspirations artistiques et littéraires. On admirait Goethe, Byron, Hoffmann, Hernani et Notre-Dame de Paris, la peinture de Delacroix et les dessins de Célestin Nanteuil, les ruines des châteaux forts...

1 page - 1,80 ¤

Vous expliquerez pourquoi Boileau a écrit le chant IV de son « Art poétique ».

Nous avons d'abord à rappeler le sujet de ce chant IV. Boileau y donne à l'écrivain des conseils moraux, conseils de moralité littéraire, conseils de moralité générale, désintéressement, dignité de vie, souci de faire de son oeuvre un enseignement, etc. Tout cela ne nous apparaît évidemment pas aujourd'hui comme lié à l'art de faire des vers. Le chant...

1 page - 1,80 ¤

Vous chercherez dans quelle mesure l'oeuvre de Musset justifie ce conseil qu'il a donné : « Ah ! frappe-toi le coeur, c'est là qu'est le génie! »

L'examen de l'oeuvre de Musset (qu'il vaudra mieux passer en revue, tout d'abord, non chronologiquement, mais par genres : poésie, théâtre, nouvelles) nous montre tout de suite que cette oeuvre présente, selon les cas, deux caractères très différents : des pièces de vers, comédies, etc., ou fragments de pièces, de comédies où dominent l'esprit d'ironie, la fantaisie, l'observation...

1 page - 1,80 ¤

Expliquez ce jugement que Boileau a donné de lui-même : Censeur un peu fâcheux, mais souvent nécessaire . — Plus enclin à blâmer que savant à bien faire. »

L'explication doit évidemment être tirée de l'ensemble de l'oeuvre de Boileau. Il y a dans cette oeuvre deux parties : une partie critique où il raille les défauts des mauvais écrivains, une partie positive où il donne des conseils pour être un bon écrivain. Même dans cette partie positive, l'Art poétique par exemple, la partie critique, le rôle...

1 page - 1,80 ¤

Vous expliquerez le titre de u Légende des siècles a donné par Victor Hugo à son poème.

C'est évidemment par l'ensemble de l'ouvrage et par la Préface qu'il faut expliquer le titre. Victor Hugo veut évoquer dans une série de poèmes l'histoire morale des siècles, de l'humanité, peindre le progrès lent, tortueux, mais certain qui a élevé l'homme farouche et féroce à la conscience morale, aux idées de justice, de bonté, etc. Il veut l'évoquer...

1 page - 1,80 ¤

Vous étudierez et vous expliquerez le sentiment de la nature chez Lamartine.

Nous pouvons procéder par revue, bien qu'on puisse aussi procéder par souvenirs directs, presque toutes les études sur Lamartine vous donnant les caractères de ce sentiment de la nature. Dans les premières Méditations, la nature est pour lui une confidente des émotions de son coeur; il y trouve une sorte d'écho de lui-même; il aime à revivre au...

1 page - 1,80 ¤

Vous ferez, d'après ce que vous savez de sa vie et de ses oeuvres, le portrait de Chateaubriand.

Ce sujet n'est qu'en apparence une dissertation narrative. Il ne s'agit pas seulement d'énumérer des traits du caractère de Chateaubriand. Il faut comprendre et plus ou moins expliquer ce caractère en en discernant soit les traits dominants, soit les éléments complexes qui composent un trait en apparence simple. Pour mener à bien une pareille analyse, usez d'abord du procédé...

1 page - 1,80 ¤

Quel est, parmi les grands romanciers du XIXe siècle (Balzac, Mérimée, George Sand, Flaubert, Daudet, etc.), celui que vous préférez ? Vous donnerez les raisons de votre préférence.

Vous éviterez tout d'abord de choisir celui dont vous connaissez le mieux l'oeuvre par votre cours ou manuel. En vous fiant ainsi à la seule mémoire, vous serez presque inévitablement amené à écrire un résumé de manuel et à montrer que vous ne vous êtes pas soucié du véritable sujet. Vous exposerez, par exemple, les quatre manières successives...

1 page - 1,80 ¤

« J'éprouve une répulsion invincible à mettre sur le papier quelque chose de mon coeur... », écrivait Flaubert. George Sand réplique : « Ne rien mettre de son Coeur dans ce qu'on écrit? Je ne comprends pas du tout, oh! mais pas du tout. Moi, il nie semble qu'on ne peut pas y mettre autre chose.» Montrez l'importance du problème littéraire posé par ces quelques lignes, et discutez les deux opinions à l'aide d'exemples empruntés aux grands écrivains.

Votre goût personnel peut évidemment intervenir dans une pareille discussion. On a le droit d'aimer, de préférer ou non les oeuvres dans lesquelles l'écrivain se raconte. Et ce goût peut être un sentiment immédiat qui n'a pas à donner de preuves. Mais, ici, on vous demande évidemment autre chose. Il s'agit de savoir qui a raison, non pas...

1 page - 1,80 ¤

Dans une de ses lettres de jeunesse, Maurice de Guérin, vantant le plaisir et l'utilité de la lecture, écrivait à son père : « Comment peuvent-ils vivre, ceux qui ne s'entretiennent qu'avec eux-mêmes et qui ne pourront jamais converser avec les hommes des temps passés, c'est-à-dire puiser dans les trésors de la littérature, remonter dans les siècles, se faire les contemporains des grands hommes qui ne sont plus et qui n'existent que dans leurs ouvrages? » Vous apprécierez et vous commenterez ce passage.

Ce sujet pose le problème de la lecture des écrivains du passé. L'utilité de cette lecture se démontre par des exemples, chaque exemple suggérant une ou plusieurs sortes d'utilités. Mais, si vous vous contentez d'énumérer les exemples, vous aboutirez à une poussière de cas particuliers qui ne sera pas une dissertation. Il faut, en groupant des cas particuliers,...

1 page - 1,80 ¤

« Sur des pensers nouveaux faisons des vers antiques. » Expliquez et développez ce vers célèbre d'André Chénier, en vous attachant surtout à montrer quels « sujets » nouveaux la civilisation a pu offrir, depuis cent ans environ, aux écrivains.

Pour traiter ce sujet vous avez évidemment à rassembler des faits; et le mieux sera de passer en revue, à peu près chronologiquement, les écrivains du XIXe et du XXe siècle que vous connaissez le mieux. Quels sujets nouveaux, nés de la civilisation, trouve-t-on traités chez eux? Chez Lamartine, pas grand'chose, du moins dans les oeuvres que vous...

1 page - 1,80 ¤

Théophile Gautier écrivait, pour définir le programme do la nouvelle école de poètes qui succéda aux romantiques : « L'art pour l'art signifie un travail dégagé de toute préoccupation autre que celle du beau en lui-même. » Expliquer et discuter cette doctrine.

Ici la comparaison est tout à fait nécessaire pour définir cette doctrine de l'art pour l'art. On ne la définit clairement que si on la compare avec d'autres doctrines : la doctrine du lyrisme romantique qui cherche surtout l'inspiration poétique dans les émotions de l'auteur dans la confidence de ces émotions; on cherche à en donner une expression...

1 page - 1,80 ¤

« La Fontaine et Molière, a écrit Sainte-Beuve, on ne les sépare pas, on les aime ensemble. » Vous expliquerez pourquoi.

Ici, comme dans beaucoup de sujets, la comparaison est imposée par la matière même. Mais vous pouvez fort bien (ce n'est pas une nécessité) pousser la comparaison au delà des ressemblances. La Fontaine et Molière sont deux écrivains attachés au bon sens pratique; qui défendent une morale naturelle fort différente de la morale austère du christianisme; dont l'art...

1 page - 1,80 ¤

Que pensez-vous de ce jugement d'Anatole France sur André Chénier : « Loin d'être un initiateur, André Chénier est la dernière expression d'un art expirant... Il est le moins romantique des poètes. »

Vous avez ,à analyser deux idées, celle de l'art expirant et celle de la poésie romantique. Et cette analyse vous conduit à discerner une série de problèmes subordonnés les uns aux autres. L'art expirant est celui de la poésie classique qui considérait l'inspiration poétique comme subordonnée à une raison impersonnelle chargée de choisir le sujet parmi des sujets...

1 page - 1,80 ¤

« On définit quelquefois l'esprit classique en disant qu'il est avant tout un « effort pour mettre partout un ordre raisonnable. » Rendre sensible cet effort par quelques exemples pris dans la littérature et dans l'art du XVIIe siècle.

Votre recherche des idées devra ici commencer par l'analyse des mots partout et ordre raisonnable. Partout a un sens large qui vous est suggéré par la question « dans la littérature et dans Part »; l'ordre raisonnable est dans le château et le parc de Versailles, dans les tableaux de Lebrun, et aussi dans les doctrines politiques et...

1 page - 1,80 ¤

Expliquez et appréciez ce jugement de Lamartine : « Chateaubriand fut à lui seul notre Renaissance.» (« Cours familier de littérature »)

L'analyse vous permettra de remarquer d'abord les mots à lui seul. Que Chateaubriand ait renouvelé la littérature française, c'est évident. Mais l'a-t-il renouvelée à lui seul? Evidemment non. Même sur les points où il est le plus original il a été précédé par J.-J. Rousseau, Bernardin de Saint-Pierre, etc. D'autre part, analysons l'idée de la Renaissance, celle du...

1 page - 1,80 ¤

« J'aime la majesté des souffrances humaines, » a dit Alfred de Vigny. Les poètes romantiques, auxquels on a reproché leur individualisme, n'ont-ils pas souvent, comme lui, compati aux souffrances de la plus humble humanité.

est évident que votre réponse dépend uniquement des faits et non pas de vos préférences pour Vigny ou Lamartine ou Victor Hugo. Il ne vous sera pas interdit de faire intervenir vos préférences et de dire que vous préférez l'expression de cette compassion chez Vigny ou Hugo, etc. Mais cela ne peut être qu'un complément de votre devoir....

1 page - 1,80 ¤

La langue artificielle comme calcul heuristique et théorique. G. W. LEIBNIZ.

Cette volonté que j'ai eue de produire quelque chose de considérable m'a ouvert des routes inconnues et m'a fait étudier un art qui n'a pas encore été cultivé assez par les hommes : c'est l'art d'inventer en général dont les règles se trouvent nulle part ; mais comme j'avais coutume de chercher les origines des inventions et de...

1 page - 1,80 ¤

Relativisme nominaliste : la langue, science bien faite. ETIENNE DE CONDILLAC.

Les idées abstraites ne sont donc que des dénominations. Nous voulions absolument y supposer autre chose, nous ressemblerions à un peintre qui s'obstineroit à vouloir peindre l'homme en général, et qui cependant ne peindroit jamais que des individus. Cette observation sur les idées abstraites et générales démontre que leur clarté et leur précision dépendent uniquement de l'ordre dans lequel...

1 page - 1,80 ¤

Vers la notion de définition opérationnelle. ETIENNE DE CONDILLAC

Nous avons vu, en examinant les progrès des Langues, que l'usage ne fixe le sens des mots que par le moyen des circonstances où l'on parle. A la vérité, il semble que ce soit le hasard qui dispose des circonstances ; mais si nous savions nous-mêmes les choisir, nous pourrions faire dans toute occasion ce que le hasard...

1 page - 1,80 ¤

Le langage et la pensée. » GEORGE BERKELEY: « Communication des idées ou action directe du langage ?

Pour expliquer plus complètement comment les mots sont arrivés à produire la doctrine des idées abstraites, il faut noter que, selon une opinion reçue, le langage n'aurait d'autre fin que la communication des idées et que tout nom significatif représenterait une idée.... Une légère attention montrera qu'il n'est pas nécessaire (même dans les raisonnements les plus stricts) que...

1 page - 1,80 ¤

L'argot comme jargon technique. PIERRE GUIRAUD.

Le technicien considère la réalité avec une plus grande attention ; il en distingue les éléments, il en abstrait les caractères et en tire de nouvelles notions pour lesquelles il a besoin de nouveaux noms ; en fait, la grande majorité des mots nouveaux sont des créations techniques. Le dictionnaire montre que la plupart des mots que le...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 ... 1034 1035 1036 1037 1038 1039

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo