AVEULIR, verbe transitif.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< AVEUGLETTE (À L'), locution adverbiale. AVEULISSEMENT, substantif masculin. >>


Partager

AVEULIR, verbe transitif.

Publié le : 1/11/2015 Format: Document en format PDF protégé


AVEULIR, verbe transitif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
AVEULIR, verbe transitif.




ProblematiqueAVEULIR, verbe transitif.
I.— Emploi transitif. Rendre veule, sans volonté et sans énergie.
A.— [Le complément désigne une personne ou sa vie intellectuelle] Aveulir quelqu'un; aveulir ses idées :
Ø 1. C'est la solitude qui m'aveulit de la sorte.
JEAN RICHEPIN, Braves gens, 1886, page 364.
B.— Par analogie. [Le complément désigne un inanimé, généralement une expression artistique] Aveulir un refrain " en ralentissant les notes finales " (Alphonse Daudet, Jack, tome 2, 1876, page 291).
Remarque : Noté comme un néologisme par DICTIONNAIRE DE LA LANGUE FRANÇAISE (ÉMILE LITTRÉ); non admis par les dictionnaires de l'Académie.
II.— Emploi pronominal (à valeur passive). Devenir veule.
A.— [Le sujet désigne une personne] :
Ø 2. — Pendant ton emprisonnement, qu'est-ce qui t'a demandé le plus de force?
— D'apprendre à m'aveulir...
Depuis longtemps Hernandez soupçonnait Moreno d'une singulière complaisance à l'égard du tragique. Mais son angoisse, dont le capitaine ne discernait pas la nature, était évidente.
ANDRÉ MALRAUX, L'Espoir, 1937, page 622.
B.— Par analogie. [Le sujet désigne une forme d'expression artistique, un tracé, une figure, etc.] :
Ø 3. Et puis, il faut bien l'avouer, le tableau de cette année témoigne d'étranges défaillances. Le modelé s'est aveuli et l'air s'est raréfié. Les mains de sa paysanne [de M. Lepage] ne sont pas des mains de femme qui tripote la terre, ce sont les mains de ma bonne qui époussète le moins possible et lave la vaisselle, à peine.
GEORGES-CHARLES, DIT JORIS-KARL HUYSMANS, L'Art mod, 1883, page 49.
Ø 4. Au lieu de préparer sur la palette la valeur d'un morceau ou un bon mélange où s'aveulissaient les couleurs, ils les trouvent sur la toile par l'action...
FÉLIX FÉNÉON, Les Hommes d'aujourd'hui, n° 241 (Plowert. 1888).
Remarque : 1. La forme en -ant du verbe peut être adjective : une vie aveulissante, des moeurs aveulissantes (Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (PAUL ROBERT)). " Vieillir nous charge quelquefois d'une mauvaise vie et aveulissante science " (Jean Guéhenno, Journal d'une " Révolution ", 1937, page 159). 2. De même la forme du participe passé, un caractère aveuli (André Gide, Journal, 1928, page 877).


Ressources Gratuites

Corrigé : AVEULIR, verbe transitif. Corrigé de 375 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "AVEULIR, verbe transitif." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



AVEULIR, verbe transitif.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit