LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La conscience est-elle naturelle ? Peut-il y avoir de la culture sans culte? >>


Partager

Faut-il respecter en autrui le semblable ou l'être différent de soi-même?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il respecter en autrui le semblable ou l'être différent de soi-même?



Publié le : 21/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Faut-il respecter en autrui le semblable ou l'être différent de soi-même?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Faut-il respecter en autrui le semblable ou l'être différent de soi-même?




Ainsi écrit-il dés le début de Totalité et infini : « L'absolument autre, c'est autrui ». « L'idée de l'infini suppose la séparation du Même par rapport à l'autre. Mais cette séparation ne peut reposer sur une opposition à l'autre, qui serait purement antihètique. La thèse et l'antithèse en se repoussant s'appellent. Elles apparaissent dans leur opposition à un regard synoptique qui les embrasse. Elles forment déjà une totalité qui rend relative e l'intégrant, la transcendance métaphysique exprimée par l'idée de l'infini une transcendance absolue doit se produire comme inintégrable », Totalité et infini, Livre de poche, p45. Ma relation à autrui ne se laisse pas en effet ramener à un schéma de type dialectique où les termes opposés sont pensés ensemble : il n'existe pas de point de vue extérieur à la relation moi-autrui qui pourrait l'embrasser et la saisir sur un mode synoptique. C'est bien parce que nous appartenons au même monde et que, en même temps nous sommes distincts que peut émerger une altérité irréductible à l'identité : si moi et autrui n'étions pas partie prenante de la même réalité mondaine, nous pourrions être distingués réellement comme deux termes d'une relation intelligible : si nous n'avions pas chacun un point de vue irréductible à l'autre, nous pourrions être ramenés à une identité neutre. C'est ainsi que l'autre pour Levinas, c'est d'abord un visage. Non pas un masque qu'on pourrait regarder comme on regarde un objet (en demeurant intérieur à lui) mais une ouverture, un accès immédiat à l'autre.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1564 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Faut-il respecter en autrui le semblable ou l'être différent de soi-même? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Virginie40399 (Hors-ligne), le 24/02/2010 é 24H13.
  • Amandine27497 (Hors-ligne), le 26/03/2009 é 26H15.
  • Wasna6001 (Hors-ligne), le 23/01/2009 é 23H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit