NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La loi n'a-t-elle pour fin que la sécurité ... La loi n'est-elle juste que lorsqu'elle est ... >>


Partager

La loi n'a-t-elle pour fin que la sécurité ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La loi n'a-t-elle pour fin que la sécurité ?



Publié le : 1/10/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	La loi n'a-t-elle pour fin que la sécurité 	?
Zoom
  • [La loi n'est qu'un instrument au service des citoyens. Elle a pour fin de les protéger, c'est-à-dire de défendre leurs droits. Pour cela, elle doit garantir la sécurité de tous les membres de la société.]
  • [La loi doit être juste. En matière de droit et de politique, il ne s'agit pas seulement d'assurer la sécurité, quitte à employer pour cela des moyens iniques. La sécurité n'est pas toujours synonyme d'équité.]


Dans le système de Hobbes, comme cela se trouve chez certains prédécesseurs de Hobbes ou comme chez Rousseau, un contrat liant gouvernant et gouvernés. Le contrat Hobbesien est un contrat qui ne lie que les gouvernés entre eux. Chacun de ceux-ci dit à l'autre en substance : j'accepte de ne pas attenter à ta vie et, en échange, tu t'engages à faire de même. Pour garantir cet accord, nous acceptons d'obéir à une autorité dont la fonction sera d'imposer le respect des termes du contrat. La seule limite de cette autorité, et en même temps de cette obéissance, va découler de la « fin « de cette convention, c'est-à-dire de son objectif. Chacun abandonne l'essentiel de sa liberté au profit de sa sécurité. Chacun réfrène sa volonté de puissance (Freud dirait ses pulsions agressives) pour ne pas être tué ou blessé par autrui. En conséquence pour Hobbes, si le pouvoir souverain veut attenter à ma vie (ou me blesser, m'emprisonner et autres actions qui peuvent entraîner la mort), je me trouve en état de légitime défense et j'ai le droit de résister. Certaines nuances sont apportées à ce droit de résistance ; ainsi, s'il y a promesse de pardon, je dois m'incliner. De plus, ses modalités de mise en oeuvre pourraient être mieux précisées.


  • I) La loi n'a pour fin que la sécurité.

a) La loi doit limiterla violence.
b) Le droit implique la sécurité.
c) Il ne faut pas confondre loi civile et loi morale.

  • II) La loi n'a pas que la sécurité pour fin.

a) La loi défend la justice.
b) La sécurité permet tous les abus.
c) La sécurité est aussi défense des libertés.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3939 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La loi n'a-t-elle pour fin que la sécurité ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Myki mIke-290011 (Hors-ligne), le 11/06/2017 é 11H15.
  • Pryska-272530 (Hors-ligne), le 18/02/2016 é 18H19.
  • mimi-252399 (Hors-ligne), le 15/01/2015 é 15H17.
  • xGryzz-250240 (Hors-ligne), le 17/12/2014 é 17H18.
  • Awa931-236176 (Hors-ligne), le 12/04/2014 é 12H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit