LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La notion d' échange n' a-t-elle qu'un sens ... La notion de crise a-t-elle un sens en dehor ... >>


Partager

La notion de barbarie peut être aujourd'hui pensée sans équivoque ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La notion de barbarie peut être aujourd'hui pensée sans équivoque ?



Publié le : 4/10/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	La notion de barbarie peut être aujourd'hui pensée sans équivoque 	?
Zoom

La barbarie a toujours eu un sens axiologique négatif, et ce depuis la Grèce antique. De fait, et principalement, le barbare est caractérisé comme celui qui en est resté à un état naturel, un état où la pulsion prime sur la réflexion. Au fil des siècles, la notion plastique de barbare s’est confondue dans tout type d’argument, dans tout type de rapport. Cette notion ne va ainsi pas de soi, puisqu’en tant qu’elle permet une désignation péjorative d’autrui, tous peuvent être qualifiés de « barbare «. Ce n’est qu’en se penchant sur l’histoire de cette désignation brutale qu’on sera à même d’éclairer ce qu’est un barbare, et aussi s’il y a oui ou non effectivement barbarie au sein des usages de différentes cultures. Car cette qualification (plus souvent émise par ignorance que par intelligence) fait-elle bien resurgir un ordre de valeur dominant, ou n’est-elle que l’arbitraire d’une tendance toujours guidée par des égarés ?      



Selon l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, la barbarie était une « grande contrée d'Afrique, enfermée entre l'océan Atlantique, la mer Méditerranée, l'Egypte, la Nigritie et la Guinée ». Hegel lui-même se fera prendre par le piège ethnocentriste quand il écrit ceci : « Le nègre représente l'homme naturel dans toute sa sauvagerie et sa pétulance ; il faut faire abstraction de tout respect et de toute moralité, de ce que l'on nomme sentiment, si on veut bien le comprendre ; on ne peut rien trouver dans ce caractère qui rappelle l'homme » (Leçons sur la philosophie de l'histoire). Il est surprenant de voir aujourd'hui comme le génie d'un homme peut s'effondrer à la lumière d'une telle ineptie.       II. L'ethnocentrisme et sa critique        a. L'ethnocentrisme est la tendance à répudier toutes les manifestations culturelles et les comportements éloignés de ceux auxquels nous nous identifions. Claude Lévi-Strauss précise que cette attitude de rejet est ancrée au plus profond de nous et réapparaît chaque fois que nous sommes placés dans des situations dérangeantes de perte de repères. Cette attitude individuelle est de tout temps, et Lévi-Strauss souligne qu'elle a eu des traductions historiques et dramatiques. Pour l'antiquité grecque, tout ce qui n'est pas grec est barbare. Des siècles plus tard, tout ce qui n'était pas européen est sauvage et donc, dans la mesure du possible, à civiliser.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1831 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La notion de barbarie peut être aujourd'hui pensée sans équivoque ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit