NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< N'y a-t-il que les insensés pour douter de t ... Obéir aux lois, est-ce être libre ? >>


Partager

Obéir aux lois de l'Etat, est-ce nécessairement etre injuste ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Obéir aux lois de l'Etat, est-ce nécessairement etre injuste ?



Publié le : 3/12/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Obéir aux lois de l'Etat, est-ce nécessairement etre injuste 	?
Zoom

Communément nous considérons que nous adoptons une attitude de citoyen juste et responsable lorsque nous nous conduisons en conformité avec les lois. Cela signifie que l’obéissance aux lois civiles est synonyme de justice et donc que par la même occasion les lois déterminent ce qui est juste et ce qui ne l’est pas. Mais alors n’y a-t-il pas un problème lorsqu’on pose la question suivante : obéir aux lois de l’Etat, est-ce nécessairement être injuste ? La question pose problème dans la mesure ou elle implique que les lois de l’Etat sont susceptibles d’être injustes. Ainsi cela suppose que la loi, qui pour nous est le symbole de la justice, dans la mesure où elle est l’expression du droit, est capable d’injustice. Autrement dit la collusion entre loi et justice qui nous semblait légitime est contester par l’énoncé de la question et nous conduit à nous interroger sur le rapport entre justice et loi. En effet dans quelle mesure la loi peut elle être injuste ? Qu’est-ce qui nous permet de juger l’injustice d’une loi ?



Ainsi la justice humaine sera toujours imparfaite, et la justice ne sera que l'expression de la force car comme le dit Pascal dans les Pensées : «  ne pouvant faire en sorte qu'il soit force d'obéir à la justice, on a fait en sorte qu'il soit juste d'obéir à la force ». La justice transcendante nous est inaccessible il faut alors instituer notre propre justice.   B : Pour Hobbes, la justice est conventionnelle car à l'état de nature, il n'existe aucune justice ou injustice. C'est lorsque les hommes forment une société en se dessaisissant de leur droit naturel au profit d'un seul homme, que la justice se forme comme expression de la loi. Pour Hobbes une chose n'est pas loi parce qu'elle est juste, mais elle est juste parce qu 'elle est loi. C'est donc le souverain qui détermine selon sa volonté ce qui est juste de ce qui ne l'est pas. Or si les lois de l'Etat sont l'expression d'un seul homme ne faut-il pas craindre qu'elles ne soient élaborées qu'en fonction des intérêts du souverain ?   C : Pour pallier à ce problème, Rousseau dans Le contrat social II,6, fait de la loi, l'expression de la volonté générale, qui loin de statuer sur le particulier, délibère sur le général. En effet toute loi qui aura pour objet l'intérêt personnel, ou qui privilégiera une partie de la population plutôt qu'une autre ne sera pas considérée comme une loi.   Les lois civiles semblent être justes en vertu de leur origine, c'est-à-dire parce qu'elles proviennent soit du souverain soit de la volonté générale.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2212 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Obéir aux lois de l'Etat, est-ce nécessairement etre injuste ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit