NoCopy.net

''C’est mal raisonner de conclure que les voyages sont inutiles, de ce que nous voyageons mal.''

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pierrots de Jules LAFORGUE, L'imitation de No ... DROIT JUDICIAIRE PRIVE >>
Partager

''C’est mal raisonner de conclure que les voyages sont inutiles, de ce que nous voyageons mal.''

Littérature

Aperçu du corrigé : ''C’est mal raisonner de conclure que les voyages sont inutiles, de ce que nous voyageons mal.''



document rémunéré

Document transmis par : Deejaynico


Publié le : 7/1/2012 -Format: Document en format FLASH protégé

''C’est mal raisonner de conclure que les voyages sont inutiles, de ce que nous voyageons mal.''
Zoom

 


 

 

 

 

 

A l’époque des lumières, de nombreux écrivains et philosophes se sont penchés sur la question du voyage pour l’Homme.

Jean Jacques Rousseau en fait partie et c’est à travers son roman Emile  qu’il se pose la question de l’utilité du voyage et finit par en conclure “C’est mal raisonner de conclure que les voyages sont inutiles, de ce que nous voyageons mal.”

Les voyages sont-ils donc vraiment utiles pour tous ? Pourquoi voyager n’est il pas finalement si inutile ? 

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : ''C&#8217;est mal raisonner de conclure que les voyages sont inutiles, de ce que nous voyageons mal.'' Corrigé de 739 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "''C’est mal raisonner de conclure que les voyages sont inutiles, de ce que nous voyageons mal.''" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • heeleene35570 (Hors-ligne), le 09/06/2012 à 09H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    com Indiquez-lui le numéro et le titre précis de votre document (c.f. ci-dessus dans le cadre jaune). Désolé pour ce problème technique. Merci d'envoyer un mail au responsable informatique du site à cette adresse: webmaster@devoir-dephilosophie.com Indiquez-lui le numéro et le titre précis de votre document (c.f. ci-dessus dans le cadre jaune). Désolé pour ce problème technique. votre document (c.f. ci-dessus dans le cadre jaune). Désolé pour ce problème technique. Merci d'envoyer un mail au responsable informatique du site à cette adresse: webmaster@devoir-dephilosophie.com Indiquez-lui le numéro et le titre précis de votre document (c.f. ci-dessus dans le cadre jaune). Désolé pour ce problème technique. Merci d'envoyer un mail au responsable informatique du site à cette adresse: webmaster@devoir-dephilosophie.com Indiquez-lui le numéro et le titre précis de votre document (c.f. ci-dessus dans le cadre jaune). Désolé pour ce problème technique.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    (...) il n'est pas possible, après avoir dépouillé une chose de toutes ses qualités, de vouloir qu'il lui reste encore quelque chose (...) on est forcé de conclure que les -substances nous sont entièrement inconnues, et que nous n'en connaissons que les modes., Encycl. (DIDEROT), art. -Substance.

    Ajouté par webmaster

    .1 (...) nous nous rendons à la Scala, où l'on joue deux actes de l'opéra de -Marino Faliero (...) L'opéra est un peu mortel, tant les acteurs sont médiocres chanteurs, et tant les chanteurs sont détestables acteurs., Rodolphe TÖPFFER, Voyages en zigzag, p. 45.

    Ajouté par webmaster

    Il en est ainsi de notre passé. C'est peine perdue que nous cherchions à l'évoquer, tous les efforts de notre intelligence sont inutiles. Il est caché hors de son domaine et de sa portée, en quelque objet matériel (en la sensation que nous donnerait cet objet matériel) que nous ne soupçonnons pas. Cet objet, il dépend du hasard que nous le rencontrions avant de mourir, ou que nous ne le rencontrions pas., PROUST, à la recherche du temps perdu, t. I, p. 65.

    Ajouté par webmaster

    Un naturel qui grimpe avec nous nous donne des détails curieux sur la nomenclature des différentes sortes de pâturages que nous avons sous les yeux. Nous sommes sur une -Alp; c'est la première région des herbages, répartie entre des propriétaires, et où le foin se coupe et se récolte. Au dessus sont les -Montagnes (...) où l'on envoie les bestiaux se nourrir sur les fonds (...), Rodolphe TÖPFFER, Voyages en zigzag, 1838, 14Ëe et 15Ëe journées, p. 133.

    Ajouté par webmaster

    (...) au lieu de nous faire trouver les démonstrations, on nous les dicte (...) au lieu de nous apprendre à raisonner, le maître raisonne pour nous et n'exerce que notre mémoire., ROUSSEAU, Émile, II.

    Ajouté par webmaster

    (...) nous aimions raisonner. C'était assez pour qu'on nous accusât d'avoir «mauvais esprit». Mademoiselle Lejeune (...) déclara que nous nous engagions sur une pente dangereuse., S. DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, p. 159.

    Ajouté par webmaster

    C'est un spectacle douloureux pour le poète, l'artiste et le philosophe, de voir les formes et les couleurs disparaître du monde, les lignes se troubler, les teintes se confondre et l'uniformité la plus désespérante envahir l'univers sous je ne sais quel prétexte de progrès. Quand tout sera pareil, les voyages deviendront complètement inutiles (...), Th. GAUTIER, Voyage en Espagne, p. 156.

    Ajouté par webmaster

    Il en est ainsi de notre passé. C'est peine perdue que nous cherchions à l'évoquer, tous les efforts de notre intelligence sont inutiles., PROUST, à la recherche du temps perdu, t. I, p. 65.

    Ajouté par webmaster

    Là, on trouve des omnibus, mais des omnibus à musique qui fanfarent pour le bien du service. Cette diable de musique à manivelle, qui part inopinément, qui ne s'arrête plus, qui va toujours, qui va quand même, c'est une amorce qui nous semble propre à faire fuir le gibier., R. TÖPFFER, Voyages en zigzag, Voyages au Saint-Gothard, etc., 1838, p. 92.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    ''C&#8217;est mal raisonner de conclure que les voyages sont inutiles, de ce que nous voyageons mal.''

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast littérature