NoCopy.net

L'ABSTRAIT ET LE CONCRET ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'HYPOTHÈSE ; SON ROLE DANS LES SCIENCES ? SIGNE ET SYMBOLE ? >>


Partager

L'ABSTRAIT ET LE CONCRET ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'ABSTRAIT ET LE CONCRET ?



Publié le : 31/7/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'ABSTRAIT ET LE CONCRET ?
Zoom

L'abstrait provient d'une opération mentale d'abstraction. Elle consiste à ne retenir d'un ensemble d'individus ou de choses que ce qu'il y a de commun entre eux



Cependant, une opération mentale me permet d'abstraire,c'est-à-dire de concevoir séparément un certain nombre de caractères communs à M. Martin, à M. Durand, à M. Smith et à tous les hommes.On conçoit donc que l'abstrait est tout à la fois plus et moins que le concret. L'abstrait est plus que le concret parce qu'une réalité concrète est toujours une réalité singulière. Au contraire l'idée abstraite, justement parce qu'elle est abstraite, est générale. L'idée d'homme convient pour parler de tous les hommes universellement. C'est pourquoi les philosophes du Moyen Age désignaient les idées abstraites sous le nom d'universaux.Mais l'abstrait est moins que le concret puisqu'il représente une partie du donné que l'esprit a détaché de l'ensemble pour le considérer à part.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'ABSTRAIT ET LE CONCRET ? Corrigé de 1382 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'ABSTRAIT ET LE CONCRET ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Laura9249 (Hors-ligne), le 04/02/2009 é 04H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    • Abstrait/concret

    Le rapport de l'abstrait et du concret n'est pas seule­ment celui d'une opposi­tion irréductible, mais aussi celui d'un processus, signa­lant un passage entre l'ex­périence singulière et la généralité de la pensée. Ainsi, nous faisons quoti­diennement l'expérience de réalités singulières : nous rencontrons Pierre, Paul, nous contemplons un tableau de Monet ou de Van Gogh. Nous vivons ainsi parmi un ensemble de réali­tés concrètes. Mais dès que nous désirons réfléchir à ces expériences, nous en dégageons un certain nombre de propriétés et concevons alors l'idée d'homme ou celle d'artiste. Nous pouvons en donner 

    une définition. Ce passage du singulier au général cor­respond à une abstraction, nécessaire à toute connais­sance. La définition d'un nom commun est abstraite et regroupe les caracté­ristiques communes à tous les objets ou individus concrets lui correspondant. Si l'abstraction est néces­saire à la pensée, celle-ci ne doit cependant pas conduire à oublier l'expé­rience concrète sous peine d'évoquer un monde éloi­gné de la réalité.

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    L'ABSTRAIT ET LE CONCRET ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit