NoCopy.net

Agir spontanément, est-ce agir librement ? (ou la spontanéité est-elle une marque de liberté ?)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La pensée naît-elle de l'action ? Puis-je savoir si j'aime ? >>
Partager

Agir spontanément, est-ce agir librement ? (ou la spontanéité est-elle une marque de liberté ?)

Philosophie

Aperçu du corrigé : Agir spontanément, est-ce agir librement ? (ou la spontanéité est-elle une marque de liberté ?)



Publié le : 7/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Agir spontanément, est-ce agir librement ? (ou la spontanéité est-elle une marque de liberté ?)
Zoom

IntroductionEst-ce un sot? Est-ce le plus libre des hommes? La spontanéité totale dont fait preuve le héros de L'Idiot de Dostoïevski trouble tous ceux qu'il côtoie et les fait hésiter entre mépris et vénération. Cette figure littéraire nous invite à nous demander si la spontanéité est ou non une marque de liberté.La compréhension commune du mot « spontanéité » nous incite plutôt à répondre positivement à cette question; mais si l'on se place, comme nous le ferons dans un second temps, du point de vue de la définition philosophique de la liberté, la simple spontanéité semble devoir être subordonnée à la raison. C'est pourquoi il conviendra enfin de revenir sur la notion de « marque » pour mieux éclairer le rapport de la spontanéité à la liberté, en replaçant ces notions dans le cadre de la temporalité existentielle. I. La spontanéité est une marque de liberté.Être spontané, c'est donner « libre cours » à ses sentiments ou à ses pensées; il semble donc qu'on ne puisse trouver un meilleur signe de la liberté.* L'individu spontané est libre à l'égard des convenances sociales Encore faut-il préciser en quoi et de quoi l'individu spontané est libre.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Agir spontanément, est-ce agir librement ? (ou la spontanéité est-elle une marque de liberté ?) Corrigé de 2896 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Agir spontanément, est-ce agir librement ? (ou la spontanéité est-elle une marque de liberté ?)" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • lepreli-208607 (Hors-ligne), le 09/05/2013 à 09H21.
  • Katia123 (Hors-ligne), le 08/05/2012 à 08H20.
  • deldo (Hors-ligne), le 10/01/2011 à 10H20.
  • Rico22 (Hors-ligne), le 03/12/2010 à 03H10.
  • marine972 (Hors-ligne), le 27/11/2010 à 27H23.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    On en connaît les difficultés. Le Dieu de Spinoza est identique à la Nature. La liberté est identique à la nécessité. La vraie question est celle du projet de Spinoza: unifier ce qui avait été distingué par Descartes, abolir la croyance en l'existence de deux substances pour remplacer par l'idée d'une substance unique (Dieu ou la Nature). Rendre possible la construction d'une cité juste, où l'homme libre & rationnel puisse atteindre, en s'étant débarrassé des superstitions, mais en accomplissant son désir, la félicité de la perfection. Dans ce texte, Spinoza associe Dieu, la liberté et la nécessité et montre que la liberté s'oppose à la contrainte. Cette identification de la liberté et de la liberté n'a de sens que dans le système spinoziste. c) La liberté comme nécessité conçue et comme pouvoir de maîtriser la nécessité.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Agir librement, c'est reprendre possession de soi. Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience.

    Ajouté par webmaster

    Agir librement, c'est reprendre possession de soi, c'est se replacer dans la pure durée. BERGSON

    Ajouté par webmaster

    Agir librement, c'est reprendre possession de soi, c'est se replacer dans la pure durée. Essai sur les données immédiates de la conscience Bergson, Henri

    Ajouté par webmaster

    Agir librement, c'est reprendre possession de soi, c'est se replacer dans la pure durée. [ Essai sur les données immédiates de la conscience ] Bergson, Henri

    Ajouté par webmaster

    Agir sur la manière dont se passent les choses qui doivent se passer; agir sur leur «timing»; choisir la figure que nous y ferons : voilà qui serait déjà une tâche suffisante et conforme à la dignité humaine., Pierre BERTAUX, la Mutation humaine, p. 272 (1964).

    Ajouté par webmaster

    (...) les Jésuites prétendent qu'il y a une grâce donnée généralement à tous les hommes, soumise de telle sorte au Libre Arbitre, qu'il la rend efficace ou inefficace à son choix, sans aucun nouveau secours de Dieu, et sans qu'il manque rien de sa part pour agir effectivement; ce qui fait qu'ils l'appellent -suffisante, parce qu'elle seule suffit pour agir, et que les Jansénistes, au contraire, veulent qu'il n'y ait aucune grâce actuellement suffisante, qui ne soit aussi efficace, c'est-à-dire que toutes celles qui ne déterminent point la volonté à agir effectivement sont insuffisantes pour agir, parce qu'ils disent qu'on n'agit jamais sans -grâce efficace., PASCAL, les Provinciales, II.

    Ajouté par webmaster

    Agir, c'est se réadapter. Savoir, c'est-à-dire prévoir pour agir sera donc aller d'une situation à une situation, d'un arrangement à un arrangement., H. BERGSON, l'Évolution créatrice, IV, p. 329 (1907).

    Ajouté par webmaster

    « Dans la solitude il faut agir comme si on était vu du monde entier et quand on est vu du monde entier agir comme si on était seul. » (LAVELLE, L'erreur de Narcisse.)

    Ajouté par webmaster

    Un des plus grands inconvénients des grands États, celui de tous qui y rend la liberté le plus difficile à conserver, est que la puissance législative ne peut s'y montrer elle-même, et ne peut agir que par députation. Cela a son mal et son bien, mais le mal l'emporte. Le législateur en corps est impossible à corrompre, mais facile à tromper., ROUSSEAU, Considérations sur le gouvernement de Pologne, VII.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Agir spontanément, est-ce agir librement ? (ou la spontanéité est-elle une marque de liberté ?)

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo