LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< homosexualité Exemple synthese tpe >>


Partager

Aimé CESAIRE, « Discours sur la négritude »

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : Aimé CESAIRE, « Discours sur la négritude »



Publié le : 29/10/2014 -Format: Document en format FLASH protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Aimé CESAIRE, « Discours sur la négritude »
Zoom

Aimé CESAIRE, « Discours sur la négritude » in Discours sur le colonialisme, prononcé à la faculté de Miami, Floride, en 1987.

Introduction :
Aimé Césaire, grand ami de L. Senghor et compagnon de route de celui-ci dans le combat pour défendre la Négritude, prononce le discours qui suit il y a à peine plus de vingt-cinq ans lors d'un colloque à Miami, en Floride.
La Négritude, dans son acception la plus commune, est un mouvement né chez les intellectuels d'origine africaine, descendants d'esclaves ou non, ayant pour but de condamner la colonisation d'une part, et de revaloriser la culture africaine d'autre part. Souvent sujette à controverse, la Négritude est une notion qui a évolué au fil du temps, pour s'affirmer comme une attitude résolument ouverte au monde en dépit de ses revendications parfois véhémentes.
Dans l'extrait étudié, Césaire entreprend de redéfinir la Négritude afin d'en affirmer la légitimité et la noblesse. Nous commencerons par observer que ce discours s'inscrit dans la tradition héritée des Lumières et de L'Encyclopédie en proposant une définition engagée de la Négritude. Nous verrons dans un deuxième temps que Césaire transmet sa parole grâce à un langage poétique ciselé.


1er axe : (Re) définir la négritude.

Césaire, en précisant « à mes yeux » l.1, affiche que le propos qu'il va tenir sur la Négritude est le fruit de sa propre réflexion, et de son propre engagement. Il indique aussi que cette notion revêt de multiples facettes et qu'il n'est pas forcément évident d'en proposer une définition définitive.

a)L'affirmation de ce qu'elle n'est pas.

Césaire utilise le présentatif + forme négative à plusieurs reprises ds le passage, et cela de façon très rythmée (rythme ternaire lignes 1à 3, mais aussi 28 à30, mi-parcours du texte, plus condensé), comme pour répondre à des détracteurs du mouvement (et il y en avait à ses débuts, de même qu'à l'époque contemporaine) qui entreprendraient de la discréditer, de minimiser sa portée, son sérieux.
Ainsi, la Négritude désigne une attitude, une manière de voir le monde et les autres qui est ancrée dans la réalité, qui n'est pas de l'ordre du concept (« ce n'est pas une philosophie ») ; ce n'est pas non plus une nouvelle religion, menée par quelques illuminés sans crédit (« ce n'est pas une métaphysique »), ni un postulat en quête de reconnaissance désespérée. Enfin, en rendant hommage à la fin de ce premier mouvement à son ami Senghor lorsqu'il profère que la Négritude « n'est pas une prétentieuse conception de l'univers », Césaire rappelle qu'elle est un nouvel humanisme en ce qu'elle place l'homme noir au centre de la pensée du monde, non comme un point de convergence, mais comme une pièce singulière et complémentaire d'un ensemble plus vaste -et universel.
Le deuxième mouvement (lignes 28 à 30), s'articule de la même façon, (rythme ternaire + présentatif) et combat un deuxième préjugé : celui que la Négritude ancre avec complaisance le peuple noir dans une humiliation soumise qui ne demanderait qu'à se plaindre, et à être plaint. En employant la négation « pas seulement », Césaire admet cet aspect de la Négritude, qui se perçoit très nettement par exemple dans le courant musical du Blues (musique née dans les champs de coton, et qui traduit tout le désespoir des esclaves). Ainsi s'explique sans doute les deux phrases négatives très concises qui suivent, et qui, de façon redondante (=répétitive), évoquent le lamento perpétuel et la pitié que l'on chercher à susciter :
« pâtir » et « subir » ont, en latin, une traduction commune : « patior », racine qui évoque la passion, et notamment celle du Christ. Employer ces termes, c'est affirmer justement que la Négritude refuse toute pitié, toute compassion, qu'il n'est pas question en quelque sorte de ressasser le passé dans le simple but de larmoyer et de se lamenter dans une plainte/ complainte qui ne serait pas constructive.
« pathétisme » et « dolorisme » sont des néologismes, des mots fabriqués par Césaire pour souligner cette idée que nous venons d'avancer : « pathos »/ « dolor » : un nom grec et un autre latin pour désigner là encore la même chose : la souffrance, ici poussée à son paroxysme (=son point culminant) grâce à l'ajout des suffixes en -isme : Césaire rejette totalement toute attitude qui consisterait à se poser en éternelle victime à qui l'on devrait une éterne...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3472 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Aimé CESAIRE, « Discours sur la négritude » " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • lapinou-295916 (Hors-ligne), le 11/03/2018 é 11H23.
  • marsch1951-289481 (Hors-ligne), le 20/05/2017 é 20H11.
  • ptitelaure21-287964 (Hors-ligne), le 11/04/2017 é 11H14.
  • cath28-287222 (Hors-ligne), le 21/03/2017 é 21H09.
  • ju22-202859 (Hors-ligne), le 30/08/2016 é 30H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédente

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit