Alain: Démocratie et droit de vote

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Alain: Opinion publique et citoyenneté Alain: les travaux et les oeuvres >>
Partager

Alain: Démocratie et droit de vote

Philosophie

Aperçu du corrigé : Alain: Démocratie et droit de vote



Publié le : 12/4/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Alain: Démocratie et droit de vote
Zoom
  • alain : Éviter les préjugés, se méfier des opinions communes et des idées toutes faites: tel est le message d'Alain. Pour cela, il faut travailler en prise directe sur le monde humain tel que nous le voyons et non à partir d'un système théorique éloigné de la réalité.
  • démocratie : Doctrine politique selon laquelle la souveraineté appartient à l'ensemble des citoyen. Elle est directe ou représentative selon que le peuple exerce son pouvoir sans intermédiaire ou par l'intermédiaire de représentants élus.
  • droit naturel : Ensemble des règles antérieures à toute législation, prenant en considération la nature de l'homme et ses aspirations et faisant appel à la morale.

   La sûreté à laquelle Alain fait allusion au début du texte désigne bien sûr la sécurité dont la révolution française a fait l'un des droits du citoyen, opposable à l'arbitraire policier.

Voter, ce n'est pas précisément un des droits de l'homme ; on vivrait très bien sans voter, si l'on avait la sûreté, l'égalité, la liberté. Le vote n'est qu'un moyen de conserver tous ces biens. L'expérience a fait voir cent fois qu'une élite gouvernante, qu'elle gouverne d'après l'hérédité, ou par la science acquise, arrive très vite à priver les citoyens de toute liberté, si le peuple n'exerce pas un pouvoir de contrôle, de blâme et enfin de renvoi. Quand je vote, je n'exerce pas un droit, je défends tous mes droits. Il ne s'agit donc pas de savoir si mon vote est perdu ou non, mais bien de savoir si le résultat cherché est atteint, c'est-à-dire si les pouvoirs sont contrôlés, blâmés et enfin détrônés dès qu'ils méconnaissent les droits des citoyens. On conçoit très bien un système politique, par exemple le plébiscite (1), où chaque citoyen votera une fois librement, sans que ses droits soient pour cela bien gardés. Aussi je ne tiens pas tant à choisir effectivement, et pour ma part, tel ou tel maître, qu'à être assuré que le maître n'est pas le maître, mais seulement le serviteur du peuple. C'est dire que je ne changerai pas mes droits réels pour un droit fictif Vote par lequel un peuple abandonne le pouvoir à un homme. Alain


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Alain: Démocratie et droit de vote	Corrigé de 1253 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Alain: Démocratie et droit de vote " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • carolineddd-240152 (Hors-ligne), le 26/05/2014 à 26H23.
  • kichmou (Hors-ligne), le 22/05/2012 à 22H17.
  • momo0606 (Hors-ligne), le 18/05/2012 à 18H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

     Le  vote n’est obligatoire en France que pour les élections sénatoriales, par exemple au Chili il est  obligatoire à toutes les élections. Mais « Voter est un droit, c'est aussi un devoir civique ».   Espagne   Lors de la seconde république espagnole le droit de vote des femmes est accordé   : provisoirement en 1931. Mais, après la victoire du Front populaire espagnol en 1936, les extrêmes­ droites organisent un soulèvement, soumettant l'Espagne, après une tragique guerre civile de 3 ans,  à la dictature du général Franco. L’accord aux droit de vote féminin est ainsi suspendu jusqu’en 1939  où une loi met fin à la dictature.   Portugal   Le droit de vote est accordé aux femmes diplômées de l'enseignement supérieur en 1931.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    On entend par démocratie et par peuple la famille française -tout entière, la nation dans sa généralité la plus complète (...) La démocratie est l'égalité, c'est-à-dire la participation à droit égal, à titre égal à la délibération des lois et au gouvernement de la nation. La démocratie a dit à tout Français en âge de raison, en condition d'intelligence et de moralité appréciables : tu participeras au droit, à l'exercice du droit social (...) Par quel procédé les citoyens participent-ils tous à titre égal au gouvernement et aux lois? Par le suffrage universel (...) Le suffrage universel est donc la démocratie elle-même (...), LAMARTINE, Le passé, le présent, l'avenir de la république, II, IV, -in PRÉLOT, Précis de droit constitutionnel, n° 134.

    Ajouté par webmaster

    (...) la vertu du vote secret, contre quoi les tyrans d'opinion ne peuvent rien., ALAIN, Propos, 23 mai 1921, Esprit de guerre.

    Ajouté par webmaster

    La dégradation civique consiste : 1° Dans la destitution et l'exclusion des condamnés de toutes fonctions, emplois ou offices publics; 2° Dans la privation du droit de vote, d'élection, d'éligibilité, et en général de tous les droits civiques et politiques, et du droit de porter aucune décoration; 3° Dans l'incapacité d'être juré-expert (...) etc., Code pénal, art. 34.

    Ajouté par webmaster

    "Ainsi ce n'est pas la paix qui est par le droit; car, par le droit, à cause des apparences du droit, et encore illuminées par les passions, c'est la guerre qui sera, la guerre sainte; et toute guerre est sainte. Au contraire, c'est le droit qui sera par la paix, attendu que l'ordre du droit suppose une déclaration préalable de paix, avant l'arbitrage, pendant l'arbitrage, et après l'arbitrage, et que l'on soit content ou non." Alain, Le droit de la paix, Propos, tome 1 , Pléiade, Gallimard, page 434.

    Ajouté par webmaster

    «Je vote pour le plus bête» la boutade fameuse de Clémenceau n'est cruelle qu'en apparence. Elle signifiait : «Je vote pour le plus inoffensif»., F. MAURIAC, Bloc-notes 1952-1957, p. 50.

    Ajouté par webmaster

    (...) la démagogie, comme aurait dit Aristote, cette forme «pervertie» de la démocratie., Robert COHEN, Athènes, une démocratie, XII, p. 230.

    Ajouté par webmaster

    Sans verser dans la chicanerie ou les conversations mondaines, il vote chaque fois qu'il le juge inévitable : à quoi bon nier l'existence de la République, si l'on veut en réformer les moeurs (...), Alain BOSQUET, les Bonnes Intentions, p. 130.

    Ajouté par webmaster

    Ceux-ci consacrent le droit du dirigeant d'une entité politique souveraine d'imposer l'uniformité religieuse à son peuple. Geneviève Nootens, Désenclaver la démocratie

    Ajouté par webmaster

    Partout on a vu des divers incidents de la vie des peuples tourner au profit de la démocratie (...) Le développement graduel de l'égalité des conditions est (...) un fait providentiel, (...) il est universel, il est durable (...), A. DE TOCQUEVILLE, De la démocratie en Amérique, p. 9.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Alain: Démocratie et droit de vote

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo