NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il opposer les actes aux paroles ? L'amour peut-il côtoyer la haine ? >>


Partager

L'amitié est-elle la forme idéale du rapport à autrui ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'amitié est-elle la forme idéale du rapport à autrui ?



Publié le : 24/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'amitié est-elle la forme idéale du rapport à autrui ?
Zoom

Toute cité est faite d'hommes divers. Toute cité suppose donc un lien entre les individus qui la composent. Ce lien, selon Aristote, est l'amitié. Mais l'amitié n'est-elle pas purement d'ordre affectif ? Ici, l'amitié apparaît comme l'effet d'une nécessité politique même le législateur s'en préoccupe, comme s'il fallait rechercher quelque chose qui est plus et autre que politique, l'amitié, de préférence à ce qui est purement politique, pour que l'ordre politique lui-même puisse exister. C'est que la cité est « une communauté du bien-vivre «, et non une communauté strictement juridique, défensive et économique. Il existe certes une amitié contingente et particulière, qui naît entre certains individus dans la cité sans avoir rapport à la cité. Ainsi peuvent se constituer des groupes qui sont comme étrangers au reste de la cité et se constituent contre elle. C'est ainsi que naissent les factions. Ce que veut le législateur sous le nom de concorde, c'est une sorte d'amitié coextensive à la cité elle-même : une amitié entre tous les citoyens comme tels, non une amitié entre certains citoyens qui les séparerait des autres, et un accord de tous sur leurs intérêts communs : en un mot la volonté de bien-vivre ensemble, ce qui est la fin même de la cité.


  • [L'amitié est le lien le plus précieux qui puisse nous unir à autrui. C'est un sentiment libre, désintéressé, fondé sur la reconnaissance et l'estime réciproques. On n'est vraiment bienveillant qu'envers ses amis.]
  1. L'amitié est fondée sur l'estime
  2. L'amitié est désintéressée
  3. Sans l'amitié, nous serions seuls
  • [Les rapports avec autrui ne doivent pas dépendre de nos inclinations et de nos goûts, qui sont inconstants et peuvent être dictés par l'intérêt. Dans nos rapports avec les autres, nous devons être bienveillants par principe.]
  1. Il faut être bienveillant par principe
  2. L'amitié est intéressée
  3. L'amitié n'est pas satisfaite


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2606 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'amitié est-elle la forme idéale du rapport à autrui ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • goutchii-266037 (Hors-ligne), le 11/11/2015 é 11H17.
  • gilleschuppa-265839 (Hors-ligne), le 09/11/2015 é 09H14.
  • Zingo12-265706 (Hors-ligne), le 08/11/2015 é 08H12.
  • ici-265691 (Hors-ligne), le 08/11/2015 é 08H11.
  • Bass-265526 (Hors-ligne), le 05/11/2015 é 05H13.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit