NoCopy.net

L'amour de la justice n'est-il, en la plupart des hommes, que la crainte de souffrir l'injustice ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Une société est-elle d'autant plus juste que ... L'homme ne doit-il pratiquer et défendre la ... >>
Partager

L'amour de la justice n'est-il, en la plupart des hommes, que la crainte de souffrir l'injustice ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'amour de la justice n'est-il, en la plupart des hommes, que la crainte de souffrir l'injustice ?



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format FLASH protégé

	L'amour de la justice n'est-il, en la plupart des hommes, que la crainte de souffrir l'injustice ?
Zoom

La question de la justice est intiment liée à celle du droit. Puisque le terme droit vient du terme jus, qui signifie justice, vertu qui exige le respect du droit ; sa défense, son extension. Etre juste, c'est agir selon le droit. Par l'établissement du droit nous souhaitons que règne un certain ordre. Dans l'expérience vécue, la justice est appréhendée comme un sentiment, une aspiration une réaction profonde recelant une dimension d'idéal, à la lumière de laquelle nous apprécions nos relations avec le monde et les autres car : « les hommes ne connaîtraient pas le nom de la justice, si les choses injustes n'existaient pas », Héraclite. Frustrations, comparaisons, attentes, non résignation, sous des conditions pour l'existence de l'idée de justice. Nous voulons ne pas subir l'injustice, parce qu'elle est nécessairement souffrance et cause nécessairement l'impression d'un désordre moral. Peut-on à partir de là conclure que ce  qui conduit les hommes à aimer la justice c'est la crainte de souffrir de l'injustice ? N'est-ce pas là un fondement fragile ? Ne sommes -nous pas attachés de manière plus viscérale à la justice ? N'est-ce pas d'ailleurs le spectacle de l'injustice en général qui nous brusque même quand nous ne sommes pas la première victime de cette injustice ? De là ne pouvons-nous pas conclure que le respect de la justice par les hommes tient à une exigence de la raison davantage qu'à un instinct grégaire de sécurité commandé par la crainte?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	L'amour de la justice n'est-il, en la plupart des hommes, que la crainte de souffrir l'injustice ? Corrigé de 1191 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " L'amour de la justice n'est-il, en la plupart des hommes, que la crainte de souffrir l'injustice ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • Stevenphilo (Hors-ligne), le 29/04/2012 à 29H16.
  • Machinegun (Hors-ligne), le 18/04/2012 à 18H13.
  • capucine.sko (Hors-ligne), le 01/04/2012 à 01H16.
  • basketmax4 (Hors-ligne), le 28/02/2012 à 28H21.
  • benja (Hors-ligne), le 18/02/2012 à 18H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    L'amour de la justice n'est, en la plupart des hommes, que la crainte de souffrir l'injustice. La Rochefoucauld, Maximes, 78.

    Ajouté par webmaster

    L'amour de la justice n'est, en la plupart des hommes, que la crainte de souffrir l'injustice., LA ROCHEFOUCAULD, Réflexions morales, 78.

    Ajouté par webmaster

    La revendication de justice aboutit à l'injustice si elle n'est pas fondée d'abord sur une justification éthique de la justice., CAMUS, l'Homme révolté, p. 259.

    Ajouté par webmaster

    LA JUSTICE ET L'INJUSTICE "S'il n'y avait pas d'injustice, on ignorerait jusqu'au nom de la justice." Héraclite, VIe - Ve siècle av. J.-C.

    Ajouté par webmaster

    (...) l'injustice de la Fronde, qui élève sa prétendue justice contre la force. Il n'en est pas de même dans l'Église, car il y a une justice véritable, et nulle violence., PASCAL, Pensées, XIV, 878.

    Ajouté par webmaster

    La fin de la vie d'Émile Zola aura été une des tristesses de notre histoire. L'homme qui représentait l'amour de la justice du peuple français n'a pas connu la justice., ARAGON, la Culture et les Hommes, Discours prononcé à Médan, 29 sept. 1946.

    Ajouté par webmaster

    « La crainte a fait progresser la connaissance des hommes plus que l'amour, car la crainte veut deviner qui est l'autre, ce qu'il sait, ce qu'il veut, en se trompant, dans ce cas, on créerait un danger ou un préjudice. » (NIETZSCHE, Aurore.)

    Ajouté par webmaster

    La justice n'est qu'une vive appréhension qu'on ne nous ôte ce qui nous appartient; de là vient cette considération et ce respect pour tous les intérêts du prochain, et cette scrupuleuse application à ne lui faire aucun préjudice. Cette crainte retient l'homme dans les bornes des biens que la naissance ou la fortune lui ont donnés; et sans cette crainte, il ferait des courses continuelles sur les autres., LA ROCHEFOUCAULD, Maximes supprimées, 578.

    Ajouté par webmaster

    La fausse justice de Pilate ne sert qu'à faire souffrir Jésus-Christ : car il le fait fouetter pour sa fausse justice, puis il se tue., PASCAL, Pensées, XII, 791.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    L'amour de la justice n'est-il, en la plupart des hommes, que la crainte de souffrir l'injustice ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo