LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'americanisation de la France après 1945 (TP ... Couche avec moi, c'est l'hiver, de Fanny Brit ... >>


Partager

Analyse comparée de « Une lettre » Danièle Sallenave et de « Solitude numérique » de Didier Daeninckx

Littérature

Aperçu du corrigé : Analyse comparée de « Une lettre » Danièle Sallenave et de « Solitude numérique » de Didier Daeninckx



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 20/9/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Analyse comparée de « Une lettre » Danièle Sallenave et de « Solitude numérique » de Didier Daeninckx
Zoom

la condition faite aux personnes âgées dans une société de l’apparence et de l’individualisme où elles apparaissent comme un fardeau et l’autre dénonce la société de consommation où le fait d’avoir toujours plus (soigneusement entretenu par la publicité) déshumanise et coupe les gens des autres. Une lettre est un texte d’autant plus poignant que le sort de cette vieille dame est aujourd’hui commun et même exemplaire : c’est la condition qui est réservée aux personnes âgées, même lorsqu’elles ne sont pas dépourvues de ressources. Le développement des loisirs et des voyages accroit la mobilité de ceux qui sont en phase avec la société, « Vos enfants voyagent beaucoup », alors qu’il impose aux autres un paysage envahi par des routes qu’ils n’empruntent pas : « Il paraît qu’au printemps, on va raccorder la route à celle de Laval : bien des tracas en perspective, et pourvu qu’on ne me coupe pas ma belle rangée de peupliers ! », relate la vieille dame, elle qui n’a « pas le courage de prendre le car pour aller à Laval ». Solitude numérique vise plutôt, à travers Régis, la passion des hommes pour le football, qui les enferme dans un univers d’une virilité malsaine : « cette bande de supporters assoiffés », puéril : « plus heureux encore que le gamin qu’elle imaginait » et surtout vain : « Régis pouvait




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1897 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Analyse comparée de « Une lettre » Danièle Sallenave et de « Solitude numérique » de Didier Daeninckx" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

.2 Quel est le poison? Charles montra la lettre. C'était de l'arsenic. - Eh bien! reprit Homais, il faudrait en faire l'analyse. Car il savait qu'il faut, dans tous les empoisonnements, faire une analyse (...), FLAUBERT, MËmËe Bovary, III, VIII.

Ajouté par webmaster

Le manuel d'anatomie comparée de M Blumenbach est le secours le plus nouveau, et l'un des plus intéressans que nous ayons eus? ? Georges Cuvier, Leçons d'anatomie comparée

Ajouté par webmaster

Toutes les grandes passions se forment dans la solitude (...), ROUSSEAU, Julie ou la Nouvelle Héloïse, Lettre XXXIII.

Ajouté par webmaster

La littérature comparée (...) c'est l'histoire des relations littéraires internationales. Le comparatiste se tient aux frontières, linguistiques ou nationales, et surveille les échanges de thèmes, d'idées, de livres ou de sentiments entre deux ou plusieurs littératures., M.-F. GUYARD, la Littérature comparée, p. 12.

Ajouté par webmaster

La solitude de l'amoureux n'est pas une solitude de personne (l'amour se confie, il parle, se raconte), c'est une solitude de système : je suis seul à en faire un système (peut-être parce que je suis sans cesse rabattu sur le solipsisme de mon discours)., R. BARTHES, Fragments d'un discours amoureux, p. 251.

Ajouté par webmaster

O que j'aime la solitude! C'est l'élément des bons esprits (...), SAINT-AMANT, Poèmes, «La solitude».

Ajouté par webmaster

.1 Une solitude excessive est un aussi grand mal que le manque de solitude., R. ROLLAND, Deux hommes se rencontrent, p. 121.

Ajouté par webmaster

Je m'en tiens, depuis longtemps, malgré d'écrasants devoirs, à ma règle personnelle qui est de conserver jalousement quelques heures de solitude chaque jour, quelques jours de solitude chaque mois et quelques mois de solitude chaque année., G. DUHAMEL, Manuel du protestataire, Préface, p. 12.

Ajouté par webmaster

On nomme -exposant, par rapport à une puissance, un chiffre (en caractères minuscules) qu'on place à droite et un peu au-dessus d'une quantité, soit numérique, soit algébrique, pour désigner le nom de la puissance à laquelle on veut faire entendre qu'elle est élevée. Dans -aË4, par exemple, 4 est l'-exposant (...) Souvent, au lieu d'un chiffre, on emploie une lettre; et c'est ce qu'on appelle -exposant indéterminé., D'ALEMBERT, Encycl., art. -Exposant.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature