Analyse du poème : La Fontaine de Sang de Baudelaire

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Lancelot, Les Yeux d'Elsa, Louis Aragon «  Qui est madame de Merteuil ? Une manipulat ... >>
Partager

Analyse du poème : La Fontaine de Sang de Baudelaire

Littérature

Aperçu du corrigé : Analyse du poème : La Fontaine de Sang de Baudelaire



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 25/7/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Analyse du poème : La Fontaine de Sang de Baudelaire
Zoom

Au dernier vers, on peut observer un problème d'identité au sujet de : « ces cruelles filles ». En effet, aucun élément du poème ne peut nous indiquer qui sont les filles en question. On pourrait alors se demander si ces filles correspondraient à la Mort et à la Débauche, citées dans le poème précédent (Les deux bonnes sœurs). Mais ces sœurs sont des filles aimables, prodigues de baiser et riches de santé. En aucun cas elle ne sont présentées comme cruelles, mais plutôt comme rivales. Peut-être alors que ces cruelles filles sont les femmes damnées présentes dans le poème du même nom. 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Analyse du poème : La Fontaine de Sang de Baudelaire Corrigé de 1143 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Analyse du poème : La Fontaine de Sang de Baudelaire" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Cacher les ressources gratuites

Problématique

• « Désaltérant la soif de chaque créature » > action bénéfique. C - I ncertitudes du poète • Le poète est celui qui ressent. Cf. « Je l'entends bien » + possessif « mon sang ». Mais, incertitudes. Cf. « Il me semble » (différent de « je vois » ou « je sens »). + « Mais je me tâte en vain » => opposition avec « mais » ; « tâte » > veut vérifier par le toucher, « en vain » > inutilement. • Opposition entre « mon sang coule à flots » et « en vain pour trouver la blessure ». E ntre les quatrains et les 2 tercets, il y a souvent un changement (de tonalité…) dans les sonnets. I ILes deux tercets > ce n'est plus une description, un constat => le poète parle de lui. Il n'est plus, apparemment question de « sang » mais de « vin ». A - Le vin • Champ lexical du vin.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Le sang, véhicule fluide, Va d'artère en artère attaquer le solide., LA FONTAINE, Poème du Quinquina, I.

Ajouté par webmaster

En passant par le coeur il -(le sang) cause un battement; C'est ce qu'on nomme pouls, sûr et fidèle indice ­­­Des degrés du fiévreux tourment ­­­Autant de coups qu'il réitère, Autant et de pareils vont d'artère en artère Jusqu'aux extrémités porter ce sentiment. Notre santé n'a point de plus certaine marque ­­­Qu'un pouls égal et modéré; Le contraire fait voir que l'être est altéré;, LA FONTAINE, Poème du Quinquina, I.

Ajouté par webmaster

J'étais devenu un esclave de l'opium (...), BAUDELAIRE, Poème du haschisch, IV.

Ajouté par webmaster

(...) je me promettais d'éteindre le son de ma voix comme le bruit de mes pas (...), BAUDELAIRE, les Paradis artificiels, «Poème du haschisch», III.

Ajouté par webmaster

(...) lourdes ténèbres de l'existence commune et journalière (...), BAUDELAIRE, les Paradis artificiels, Poème du hachisch, I.

Ajouté par webmaster

(...) le sommeil, ce voyage aventureux de tous les soirs (...), BAUDELAIRE, les Paradis artificiels, «poème du haschisch», III.

Ajouté par webmaster

Et l'harmonie est trop exquise, Qui gouverne tout son beau corps, Pour que l'impuissante analyse En note les nombreux accords., BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, Spleen et idéal, XLI.

Ajouté par webmaster

(...) nous savons que toute analyse expérimentale de l'électricité a donné, pour résultat final, le principe, réel ou apparent, de -l'hétérogénéité., BAUDELAIRE, Trad. E. POE, Eureka, V.

Ajouté par webmaster

Je vous suppose assis et fumant., BAUDELAIRE, les Paradis artificiels, Poème du haschisch ( Évaporation, cit. 3; évaporer, cit. 10).

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Analyse du poème : La Fontaine de Sang de Baudelaire

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature