Analyse: LES RÊVERIES DU PROMENEUR SOLITAIRE DE ROUSSEAU

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< To what extent does globalisation influence w ... LA CORRESPONDANCE ET LES OEUVRES DIVERSES DE ... >>
Partager

Analyse: LES RÊVERIES DU PROMENEUR SOLITAIRE DE ROUSSEAU

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : Analyse: LES RÊVERIES DU PROMENEUR SOLITAIRE DE ROUSSEAU



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 25/6/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

Analyse: LES RÊVERIES DU PROMENEUR SOLITAIRE DE ROUSSEAU
Zoom
  • ANALYSE : n. f. est emprunté (déb. XVIIe s., d\'Aubigné) au grec analusis « décomposition » et « résolution », dérivé du verbe analuein, composé de ana- (? ana-) et de luein « dissoudre » (? lyse, lytique), auquel correspond le latin solvere (? solution). ? Le mot désigne d\'abord une décomposition d\'éléments de nature intellectuelle et abstraite, une critique, puis un procédé de raisonnement (1641). À la même époque, en logique (1637), il s\'oppose à synthèse. Il s\'applique aussi à la décomposition des éléments du discours (1775), par exemple dans analyse logique, analyse grammaticale (1778). ? L\'emploi concret, en chimie, est attesté au début du XVIIIe s. (1726) et semble découler du sens chimique du verbe analyser (cidessous). ? Le mot est entré dans l\'usage courant, notamment à propos de l\'examen psychologique du comportement, au XVIIIe siècle. ? Une autre valeur est celle de « résolution, solution » et concerne la démonstration mathématique ; elle se combine avec la première valeur du mot. L\'analyse, d\'abord méthode par déduction (1636, Descartes), c\'est-à-dire algèbre (voir ce mot), devient une branche des mathématiques par l\'expression analyse des infiniment petits (1695).
  • solitaire : I. adj. Qui est seul, d'une manière durable, qui vit retiré du monde ou qui s'isole de tout groupe. - ZOOLOGIE : Qui vit seul ; qui ne vit ni en colonie ni en troupe. CONTR. social. - n. m. CHASSE, VÉNERIE : Sanglier mâle, de plus de cinq ans, qui a quitté la horde. [Par métonymie, Littéraire] Où l'on est seul. - [Par extension] Où il n'y a personne ; désert. Qui s'accomplit dans la solitude. - SEXOLOGIE : Plaisir solitaire : masturbation. II. n. m. BIJOUTERIE, JOAILLERIE : Diamant monté seul. JEUX : Jeu de combinaisons auquel on joue seul.
  • rousseau : Deux grandes questions ont préoccupé Rousseau: la liberté, qui est selon lui la véritable destination de l'homme, et l'alliance de la nature et de la société. Rousseau, quoique mal compris à son époque, est l'un des plus grands esprits du siècle des Lumières.



Les Rêveries restent un des chef-d'œuvre de Rousseau. Ecrites de 1776 à 1778, publiées en 1782, on y trouve encore les traces constantes des obsessions du persécuté. Il est convaincu des « raffinements de haine » de ses persécuteurs. Il reste « sans asile où il puisse échapper à ses implacables persécuteurs ». Il est « dans la plus étrange position où se puisse jamais trouver un mortel ». Non seulement il est toujours menacé par la « secte » ou la « cabale » des philosophes mais encore ceux-ci ont triomphé dans leur campagne de calomnies. Ils ont conquis l'opinion publique, et non pas seulement celle des gens qui s'intéressent à la philosophie, mais aussi celle de ceux qui ne savent ni lire ni écrire. Dans ses promenades il aperçoit « un regard sinistre », il entend « un mot envenimé » qui le bouleversent.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Analyse: LES RÊVERIES DU PROMENEUR SOLITAIRE DE ROUSSEAU Corrigé de 1496 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Analyse: LES RÊVERIES DU PROMENEUR SOLITAIRE DE ROUSSEAU" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

2 • LE TEXTE Rousseau est sans espoir : les hommes, sans exception, le persécutent. Il doit donc se passer d'eux. Sa situation est singulière : il s'extrait de la société, s'abstient d'actions, n'écrit plus que pour lui-même et que sur lui. Mais il vieillit. Ses facultés, son imagination le délaissent, et il lui est difficile de « chercher toute sa pâture au dedans » de lui. Il décrit alors les sensations et les rêveries passées. Défiguré par le regard des autres qui le tourmentent et le détestent, il cherche à se justifier, à reconquérir le visage paisible et innocent qui est le sien. Et s'il rêve un moment, pour trouver la paix, de devenir invisible, il n'en expose pas moins ses fautes (mensonges, abandon de ses enfants), qu'il explique. La dernière rêverie, inachevée, évoque le bonheur ancien avec Mme de Warens. 3 • LES THÈMES MAJEURS Mensonges et vérité La quatrième Promenade traite tout entière du mensonge.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Je m'aime trop moi-même pour pouvoir haïr qui que ce soit. Les Rêveries du promeneur solitaire Rousseau, Jean-Jacques

Ajouté par webmaster

C'est dans cet état que je reprends la suite de l'examen sévère et sincère que j'appelai jadis mes Confessions. Jean-Jacques Rousseau, les Rêveries du promeneur solitaire

Ajouté par webmaster

La jeunesse est le temps d'étudier la sagesse; la vieillesse est le temps de la pratiquer. Les Rêveries du promeneur solitaire Rousseau, Jean-Jacques

Ajouté par webmaster

Je sens des extases, des ravissements inexprimables à me fondre pour ainsi dire dans le système des êtres, à m'identifier avec la nature entière. Jean-Jacques Rousseau, les Rêveries du promeneur solitaire

Ajouté par webmaster

Tout bien considéré, je crois que je ferai mieux de jeter mon anneau magique avant qu'il m'ait fait faire quelque sottise. Jean-Jacques Rousseau, les Rêveries du promeneur solitaire

Ajouté par webmaster

Tout bien considéré, je crois que je ferai mieux de jeter mon anneau magique avant qu'il m'ait fait faire quelque sottise. Jean-Jacques Rousseau, les Rêveries du promeneur solitaire

Ajouté par webmaster

(...) le coup de pinceau y est -(dans les «Rêveries du promeneur solitaire») large, plein, facile, grave encore et ferme, bien que souple et gracieux (...), SAINTE-BEUVE, Chateaubriand, t. I, p. 194.

Ajouté par webmaster

(...) je suis devenu solitaire, ou, comme ils disent, insociable et misanthrope, parce que la plus sauvage solitude me paraît préférable à la société des méchants, qui ne se nourrit que de trahisons et de haine., ROUSSEAU, Rêveries..., 8Ëe promenade.

Ajouté par webmaster

La méditation dans la retraite, l'étude de la nature, la contemplation de l'univers, forcent un solitaire à s'élancer incessamment vers l'Auteur des choses, et à chercher avec une douce inquiétude la fin de tout ce qu'il voit et la cause de tout ce qu'il sent., ROUSSEAU, Rêveries..., 3Ëe promenade.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Analyse: LES RÊVERIES DU PROMENEUR SOLITAIRE DE ROUSSEAU

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo