LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La timidité Nos pensées sont-elles en notre pouvoir ? >>


Partager

L'angoisse est-elle un phénomène pathologique ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'angoisse est-elle un phénomène pathologique ?



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 30/12/2004 -Format: Document en format HTML protégé

L'angoisse est-elle un phénomène pathologique ?
Zoom

La dernière guerre a eu pour conséquence philosophique de faire proliférer les ouvrages consacrés aux états d'âme tragiques. Depuis Heidegger, Jaspers, Sartre ou Merleau-Ponty, la mode est aux sentiments noirs, marasme, déréliction, désespoir, dégoût ou nausée. Mais l'angoisse est sans conteste le plus « up to date « de ces phénomènes affectifs. Il y a depuis plusieurs années...




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1089 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'angoisse est-elle un phénomène pathologique ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

ANGOISSE. (lat. ango, angere «serrer à la gorge», «étrangler», «suffoquer»). ♦ 1° Sens primitif, médical, dérivé du latin. Suffocation, resserrement de la gorge empêchant de respirer, accompagnée d'anxiété. ♦ 2° Sens psychologique vague. Peur violente, sans cause connue, avec l'impression qu'un danger ou un malheur grave, incertain, imminent, menace le sujet ; peut correspondre à des phobies, à des états mélancoliques, ou à une dépression sévère. ♦ 3° Psychanalyse. a) Angoisse devant un danger réel (all. Realangst). La menace est perçue par le sujet ; toutefois, cette menace peut être perçue à cause d'une pulsion qui la provoque (exemple trivial : la peur de tomber qui fait tomber). b) Angoisse automatique. Le sujet est soumis à un afflux d'excitations, la plupart du temps pulsionnelles, et il est incapable, croit-il, de les maîtriser. c) Signal d'angoisse. Subterfuge par lequel le sujet tente de surmonter l'angoisse automatique : ce signal reproduit une situation ancienne et déclenche ainsi des opérations de défense. d) Certains théoriciens de la méthode psychologique soulignent la présence cachée d'une angoisse chez les psychologues. ♦ 4° Dans les philosophies existentialistes, l'angoisse est le phénomène normal de l'affectivité humaine, provoqué essentiellement par la certitude de mourir (la mort étant tenue par l'existentialisme pour un anéantissement) ; il y a effectivement un lien entre angoisse et mort ; d'ailleurs dans les dépressions sévères, l'angoisse peut conduire au suicide. — Sartre écrit : «L'angoisse se distingue de la peur en ceci que la peur est peur des êtres du monde et que l'angoisse est angoisse devant moi. Le vertige est angoisse dans la mesure où je redoute non de tomber dans le précipice, mais de m'y jeter» (l'Etre et le Néant, ch. 1 «l'Origine de la Négation» § V : «l'Origine du Néant».)

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit