NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelle leçons le philosophe tire-t-il de l'ét ... Le doute philosophique peut-il mettre en caus ... >>


Partager

La question "qu'est-ce que l'homme ?" peut-elle recevoir une réponse scientifique ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La question "qu'est-ce que l'homme ?" peut-elle recevoir une réponse scientifique ?



Publié le : 6/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La question
Zoom

■ Un constat : « Une chose est certaine : c'est que l'homme n'est pas le plus vieux problème ni le plus constant qui se soit posé au savoir humain. « (M. Foucault, Les Mots et les choses, p. 398). Pendant longtemps en effet, dans l'ordre du savoir, l'homme n'a pas constitué un domaine spécifique, et il a fallu une profonde réorganisation du champ de la connaissance pour qu'il fît l'objet d'une science, ou plutôt d'une multitude de sciences, celles que l'on appelle « humaines «.

■ Le problème :
Mais la question se pose de savoir si, en adoptant les méthodes des sciences de la nature, les sciences humaines nous permettent vraiment de connaître l'homme dans toute sa spécificité, c'est-à-dire de savoir si en prenant l'homme pour objet la science peut ne pas nier sa valeur de sujet, et apporter ainsi une réponse suffisante à la question « Qu'est-ce que l'homme ? «



Les sciences humaines furent donc conduites à considérer les faits humains comme:- des choses mesurables et quantifiables (cf. Durkheim). On assiste, par exemple, à l'apparition d'une sociologie (qu'A. Comte appelait une « physique sociale «) basée sur la statistique sociale, ou d'une psychologie fondée sur une psychométrie mesurant les phénomènes en intensité, en fréquence ou en durée ;- des phénomènes obéissant aux lois d'un déterminisme mécanique.Un double écueilLes sciences humaines d'inspiration positiviste prétendent donc ramener la réalité humaine à des normes expérimentales et objectives dont elles proclament l'universalité. Ce faisant:- Elles réduisent l'homme à un pur objet, une chose parmi les choses, ce qu'il n'est pas puisque sa réalité dernière est d'être sujet. L'homme en effet n'est pas simplement un objet de la connaissance, quelque chose qui peut être connu; il est le sujet de cette connaissance, celui qui connaît. Or, en ne considérant de l'homme que ce qui est objectivable, ces sciences n'atteignent jamais le sujet humain en tant que conscience.- Elles morcellent l'homme réduit à une chose en une multitude de fragments, d'aspects, dont chacun fait l'objet d'une science particulière. Mais elles se révèlent incapables de reconstituer ce qu'elles ont brisé en en rendant compte au sein d'une science unitaire de l'homme.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1694 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La question "qu'est-ce que l'homme ?" peut-elle recevoir une réponse scientifique ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • choukrane (Hors-ligne), le 12/11/2011 é 12H15.
  • soboloto (Hors-ligne), le 28/10/2011 é 28H13.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit