Antoine Becquerel

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Adolphe-Eugène Beau de Rochas Alexandre-Edmond Becquerel >>
Partager

Antoine Becquerel

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : Antoine Becquerel



Format: Document en format FLASH protégé

Antoine Becquerel
Zoom

1788-1878 Né à Châtillon-sur-Loing. Sorti de l'École Polytechnique, Officier du Génie il participa brillamment à la guerre d'Espagne, 1810-1812, quitta l'armée en 1815 pour se consacrer à la physique. A étudié d'abord la piézoélectricité des cristaux, ensuite la thermo-électricité, 1823, et les phénomènes de la pile. Il est l'inventeur de la pile constante à deux liquides qui a été répandue par Daniell ; a mesuré les perméabilités magnétiques ; a découvert en 1867 les phénomènes électro-capillaires et publié à quatre-vingt-sept ans son ouvrage sur l'intervention des forces électrochimiques dans la production des phénomènes naturels.


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Antoine Becquerel Corrigé de 94 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Antoine Becquerel" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

A son grand étonne­ ment, il semblait que la plaque avait été exposée de la même façon que lors de l’essai précédent. Bien q u ’il n ’osât pas encore tirer de conclusion, Becquerel plaça une partie de la substance conte­ nant de l’uranium dans une boîte scellée, de sorte q u ’aucun rayon de lumière ne pouvait venir in­ fluencer la radiation. Après avoir disposé une nouvelle fois la boîte dans une pièce obscure, près d ’une plaque photographique non exposée, la pla­ que semblait avoir à nouveau été exposée. Bec­ querel put ainsi se rendre compte que le rayonne­ ment avait eu lieu chaque fois. Une expérience ul­ térieure dém ontra que seules les substances uranifères ém ettaient de tels rayons. En 1899, Becquerel prouva que ces rayons pou­ vaient être déviés par un cham p magnétique. Cet­ te propriété impliquait que ces rayons devaient au moins être composés de particules chargées.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) ainsi, guidé par une idée hypothétique qui devait se révéler fausse, l'habile physicien -(Becquerel) se mit à rechercher une hypothétique émission de rayons X par des sels d'uranium (...) il eut bientôt la joie de constater que le phénomène attendu existait réellement (...), L. DE BROGLIE, H. Becquerel, -in Bulletin de l'Association des anciens élèves de Polytechnique, janv. 1948.

Ajouté par webmaster

Antoine est d'abord assourdi par le clapotement des voix., FLAUBERT, la Tentation de saint Antoine, II, p. 29.

Ajouté par webmaster

(...) des végétaux sont atteints par la gelée dans des fonds et ne le sont pas sur des hauteurs peu élevées (...), BECQUEREL, Acad. des sciences, Comptes rendus, t. LIV, p. 312.

Ajouté par webmaster

Lorsque arriva l'invasion prussienne, Saint-Antoine, au cabaret, promettait de manger une armée, car il était hâbleur comme un vrai Normand (...), MAUPASSANT, les Contes de la Bécasse, «Saint Antoine».

Ajouté par webmaster

Les gens du faubourg Saint-Antoine n'appellent jamais autrement ce quartier célèbre que le faubourg. C'est pour eux le faubourg par excellence, le souverain faubourg, et les fabricants eux-mêmes entendent par ce mot spécialement le faubourg Saint-Antoine., BALZAC, la Cousine Bette, Pl., t. VI, p. 514.

Ajouté par webmaster

.2 ANTOINE. Albert! Ben, mince!... Tu t'es fait faisander? L'INSPECTEUR -(Paul Demange). Comme un cave, dans une rafle... ANTOINE. Je te l'avais dit de ne pas rester à Pigalle... ALBERT -(Raymond Bussières). Je ne suis pas encore dans le trou!... Pleurez pas!, H.-G. CLOUZOT et J. FERRY, Quai des Orfèvres, -in l'Avant-Scène, n° 29, p. 34.

Ajouté par webmaster

Notre attention était attirée par un phénomène curieux, découvert en 1896 par Henri Becquerel. La découverte des rayons X par Roentgen excitait alors les imaginations, et plusieurs physiciens cherchaient si des rayons semblables n'étaient pas émis par les corps fluorescents, sous l'action de la lumière. Henri Becquerel étudiait, à ce point de vue, les sels d'urane, et, ainsi qu'il arrive parfois, trouva un phénomène différent de celui qu'il cherchait : l'émission spontanée par les sels d'urane de rayons d'une nature particulière. Ce fut la découverte de la -radioactivité... J'entrepris alors de rechercher s'il existait d'autres éléments possédant la même propriété, et j'examinai dans ce but tous les éléments alors connus; soit à l'état pur, soit à l'état de composés. J'ai trouvé que, parmi ces corps, les composés du thorium sont les seuls qui émettent des rayons analogues à ceux de l'uranium (...) Il devint dès lors nécessaire de trouver un terme nouveau pour définir la propriété nouvelle de la matière manifestée par les éléments uranium et thorium. Je proposai le nom de -radioactivité, qui a été depuis généralement adopté; les éléments radioactifs ont été dénommés -radioéléments., Marie CURIE, Pierre Curie, p. 57.

Ajouté par webmaster

Il (-Becquerel) exposait au soleil une lame recouverte d'une couche de sel d'uranium (-enveloppée d') un papier noir (...) Il eût bientôt la joie de constater que (...) les sels d'uranium, après leur insolation, émettaient une radiation susceptible de traverser l'enveloppe de papier noir., L. DE BROGLIE, -in A. LALANDE, Lecture sur la philosophie des sciences, p. 155.

Ajouté par webmaster

.1 à la fin du siècle dernier, la découverte de la radio-activité par Henri Becquerel et des radio-éléments par Pierre et Marie Curie, a fourni à la science le premier exemple de la transformation d'un élément chimique en un élément chimique différent; ces transmutations sont spontanées et nous ne disposons d'aucun moyen pour les provoquer ou les empêcher., F. JOLIOT et I. JOLIOT-CURIE, -in Rev. gén. des sc., 1935, t. 45, p. 229 (1934).

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Antoine Becquerel

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo