NoCopy.net

L'art est-il un luxe ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'etat De Droit Est-Il Achevé En France? Done Elvire dans le Dom Juan de Molière >>
Partager

L'art est-il un luxe ?

Echange

Aperçu du corrigé : L'art est-il un luxe ?



Document transmis par : Lad46122


Publié le : 17/1/2011 -Format: Document en format HTML protégé

L'art est-il un luxe ?
Zoom

Introduction :

Dans un monde où tout doit être utile, la question de la légitimité de l'art( et même de la pensée) et de plus en plus pausée. Si tout le monde va trouver une utilité à la technique, il est plus difficile d'en trouver pour l'art. L'art est une acitivité ou prône la création. Il semble alors être un domaine privilégié où ne semble régner aucune des contraintes ordinaire de la technique dans le monde du travail. Il est tentant de regarder l’art, sous un angle ludique, et de penser que l’art est au fond presque un luxe, par rapport à une activité dite « sérieuse » qui serait celle du travail proprement dit. C'est une question très actuelle. Mais est-ce vraiment un luxe ? Ou bien, ce "luxe" n'est-il pas justement ce qui est le plus divinement sérieux ?

 

I-L'opinion: l'art est un luxe

" Si j'affirme que l'art  est un luxe, alors qu'est ce que cela signifie ? " 

L'art est inutile.

Arguments: 

-Voir 1ere partie du cours

-Pas d'utilité immédiate. désir de nature spirituel. Par défintion l'art ne sert à rien. L'art est quelque chose d'inutile, que les hommes doivent pouvoir s'en passer. La prmière fonction de l'art est évidemment de produire de la beauté, puisque c'est sa défintion. La beauté, qui est une finalité sans fin, n'a pas d'autre but qu'elle même.La beauté est pure gratuité et infinie liberté. La beauté se suffit à elle-même, sans aucune finalité utilitaire immédiate. L'art est donc désinteréssé et se justifie par sa seule beauté. L'art ne sert à rien, à rien d'autre que lui-même. L'art est caractérisé aussi comme un divertissement. Peu de gens vivent de l'art et la population voit en l'art un divertissement, un loisirs et non un métier.

-Classe privilégiés

*Comme l'art est un luxe, il est réservé qu'à une part de la population, une élite, qui jouis de privilèges. Du point de vue du créateur, l'artiste est un être d'exception, rare sont ceux qui ont créer de la beauté en donnant naissance à une oeuvre d'art. L'artiste est souvent une personne qui a évolué dans un milieu sociale favorable ou il avait comme instrument la culture, puis des privilèges économiques, sociales. Du point de vue du spectateur, celui doit avoir une certaine éducation esthétique, une culture artistique pour comprendre les oeuvres d'art à qui il donne de l'importance. L'élite, est donc un milieu favorable à l'émergence du talent.

Objections : => Toutes les cultures, civilisations depuis préhistoire des oeuvres, representations esthetiques.

l'art indispensable à la vie donc n'est pas un luxe.

Objections de l'hypothèse : " L'art est un luxe"

Cependant depuis la préhistoire, les oeuvres d'art, les représentations esthétiques sont présentes. Les premières civilisations ont laissé des héritages, des représentations esthétiques qui sont qualifiés aujourd'hui comme des oeuvres d'art. Pourtant à cet époque aucune forme de société n'existé donc aucune forme de classe sociale supérieur, aucune élite et privilège. Mais aussi, de nombreux artistes ont vécu dans la pauvret&eacu...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "L'art est-il un luxe ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Il y a cent à parier contre un, que le premier qui porta des sabots était un homme punissable, à moins qu'il n'eût mal aux pieds.» ROUSSEAU. [On ne peut pas dissocier l'art de la culture. Même les hommes préhistoriques, malgré leurs conditions de vie précaires, réservaient une place à l'activité artistique. L'art n'est pas un luxe, il est une nécessité humaine.] Les premiers hommes étaient déjà des artistes Bien loin de connaître la société raffinée qu'évoque Rousseau, les hommes du paléolithique ne consacraient pas tout leur temps à chasser ou à fabriquer des harpons. Ils ignoraient probablement le luxe, mais se livraient déjà à des activités proprement artistiques. Cela montre bien que l'art est l'une des expressions premières de la nature humaine, l'une des expressions fondamentales de la culture. L'oeuvre d'art comme production libre et gratuite *Les termes d'oeuvre et d'art impliquent l'idée d'un travail, d'un savoir faire.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Si l'on entend par luxe tout ce qui est au-delà du nécessaire, le luxe est une suite naturelle des progrès de l'espèce humaine (...) aussi ne donne-t-on en général le nom de luxe qu'aux superfluités dont un petit nombre d'individus seulement peuvent jouir. Dans ce sens, le luxe est une suite nécessaire de la propriété, sans laquelle aucune société ne peut subsister, et d'une grande inégalité entre les fortunes (...), VOLTAIRE, Dict. philosophique, Luxe (note).

Ajouté par webmaster

Le luxe, au fond, est une chose absolument impossible à définir, car il n'y a pas un objet qui n'ait commencé par être une rareté, et, par conséquent, un luxe., FRÉDÉRIC PASSY, -in ROMEUF, Dict. des sciences économiques, art. -Luxe.

Ajouté par webmaster

Le luxe est toujours en proportion avec l'inégalité des fortunes. Si dans un État les richesses sont également partagées, il n'y aura point de luxe : car il n'est fondé que sur les commodités qu'on se donne par le travail des autres., MONTESQUIEU, l'Esprit des lois, VII, I, Du luxe.

Ajouté par webmaster

L'art n'est pas un luxe, mais un besoin vital. Robert Bresson.

Ajouté par webmaster

Jusqu'en 1948 il y eut une «taxe de luxe» frappant certaines marchandises non indispensables. De même dans les échanges extérieurs on dit que la France a une vocation pour exporter les produits de luxe. Sont ainsi visés les dentelles, parfums, vins fins, fourrures, objets d'art., J. ROMEUF, Dict. des sciences économiques, art. -Luxe.

Ajouté par webmaster

(...) l'écarlate intense, les verts rayés, les tons rompus, reliés, achèvent par leur harmonie délicieuse et élégante la poésie de ce luxe aristocratique et voluptueux., TAINE, Philosophie de l'art, t. II, p. 229.

Ajouté par webmaster

Son luxe opulent était celui des grands hôtels, des théâtres, des lieux publics, le luxe imposant et banal qui satisfait l'oeil des millionnaires., MAUPASSANT, Pierre et Jean, IX.

Ajouté par webmaster

Si la philosophie, si la science, si l'art, si la littérature n'étaient qu'un agréable passe-temps, un jeu pour les oisifs, un ornement de luxe, une fantaisie d'amateur (...), RENAN, Réflexions sur l'état des esprits (1849), -in OE. compl., t. I, p. 217.

Ajouté par webmaster

(...) dans l'industrie, on rencontre (...) les mots de -série ou -standard, s'opposant à -de luxe, et désignant, par exemple, une voiture de présentation moins soignée, moins luxueusement équipée : en 1935, Renault vendait, à côté de sa -Celtaquatre de luxe, une -Celtastandard. De même les briquets Flamidor offrent (1947) un -modèle standard, robuste, élégant, sûr, économique qui, par sa matière et son aspect, se différencie du modèle de luxe (...), M. GALLIOT, Essai sur la langue de la réclame contemporaine, p. 49, note 41.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

L'art est-il un luxe ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo