L'art n'a-t-il pour fin que le plaisir ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Une oeuvre d'art est-elle un objet sacré ? l'art vous semble-t-il être une "révolte cont ... >>


Partager

L'art n'a-t-il pour fin que le plaisir ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'art n'a-t-il pour fin que le plaisir ?



Publié le : 1/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

  • Sens des termes:
 
 L'art désigne la création de choses belles, d'objets esthétiques.
 Fin: but vers lequel on tend.
 Plaisir: état affectif agréable, satisfaction d'ordre sensible. Il n'est ni la joie, ni le bonheur.
 Ne... que... : expression restrictive qu'il faudra prendre en compte dans cet intitulé du sujet.
 
  •  Sens du sujet:
 
 La création de choses belles vise-t-elle seulement une jouissance, une satisfaction hédoniste, un plaisir sensible et subjectif ?
  



Si l'art n'a pour but qu'une satisfaction subjective, comment expliquer les assertions catégoriques dans ce domaine, voire les tempêtes qu'il soulève ? En matière de bonne chère, nul ne s'entretue, mais dans la sphère de l'art, le combat est possible. On choisira un plan progressif: si l'art procure un plaisir. Il n'est pas en relation avec n'importe quel type de plaisir. Il poursuit essentiellement la recherche d'une jouissance désintéressée à travers le Beau universel.


1) L'art a pour fin le plaisir sensible.

2) Mais cette jouissance laisse échapper l'Universel; or la recherche de celui-ci nous pousse vers le Beau universel.

3) Loin d'avoir pour fin le pur plaisir des sens, l'art fonctionne de manière désintéressée (il y a certes jouissance, mais cette jouissance n'est pas purement sensible.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'art n'a-t-il pour fin que le plaisir ? Corrigé de 3230 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "L'art n'a-t-il pour fin que le plaisir ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • patrice76-259127 (Hors-ligne), le 25/04/2015 é 25H09.
  • emelinealsace-237650 (Hors-ligne), le 30/04/2014 é 30H14.
  • cesladech-233737 (Hors-ligne), le 16/03/2014 é 16H17.
  • bhuint-228960 (Hors-ligne), le 26/01/2014 é 26H15.
  • kouss-223392 (Hors-ligne), le 07/12/2013 é 07H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    L’art n’a pas d’utilité par essence : ses productions ne visent pas une utilité particulière pour répondre à une nécessité déterminée. En effet, l’art s’intéresse à la création du beau et pour ce faire il manie les formes, les sons, les couleurs, les volumes, les apparences sensibles. Fruit du génie artistique d’un être qui exprime sa sensibilité dans ce jeu, l’œuvre peut voir le jour et s’adresser aux autres hommes. La première intention de l’art est donc de faire éprouver le beau et de susciter ainsi le plaisir. C’est la définition la plus commune que nous pouvons trouver sur l’art : l’art cherche à satisfaire notre sensibilité, véhicule des émotions, nous donne une vision de la beauté. Or l’art n’est il que recherche du plaisir ? Peut-on percevoir d’autres perspectives dans l’art ? En d’autres termes : l’art n’a-t-il pour fin que le plaisir ?

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    L'art n'a-t-il pour fin que le plaisir ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit