LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Une oeuvre d'art est-elle nécessairement inu ... A quoi bon l'oeuvre d'art dans un monde de m ... >>


Partager

L'art, à quoi bon?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'art, à quoi bon?



Publié le : 3/1/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	L'art, à quoi bon?
Zoom

La définition de l’art reste ambigüe et son acceptation actuelle diverge de celle qu’elle pouvait avoir dans l’antiquité. Alors que pendant longtemps l’art et le beau formaient deux sphères à part entière, on assimile aujourd’hui l’art à la beauté. En effet, dans l’antiquité l’art s’apparentait à la technique c'est-à-dire à l’ensemble des moyens artificiels utilisés par l’homme pour produire des objets. Si l’homme-artiste avait un rapport avec la beauté c’était en lien avec la nature c'est-à-dire qu’il devait rendre la beauté de la nature à travers ses créations. Or à partir du XVIIIème siècle, cette perspective change : la beauté n’est pas seulement objective, elle peut être subjective c'est-à-dire qu’elle relève de la conscience d’une personne, d’une sensibilité. Le beau est le résultat de l’exercice d’une faculté, qui au XVIIIème siècle se nomme, le goût. Mais au fond, que cherche à nous montrer l’art ? Qu’est ce que l’art si il n’est pas seulement un produit issue de la technique qui vise une utilité et qu’au contraire sa finalité est désintéressé si ce n’est qu’elle nous procure du plaisir et joue avec la sensibilité et le goût ? On pourrait donc se poser la question : à quoi bon l’art ?



En créant sur la toile, l'artiste est créateur de monde pour mieux s'insérer dans le monde et la réalité. L'artiste peut exprimer dans l'art ses fantasmes, il recherche à les mettre sous les traits de la beauté pour les partager. On peut attester de cela en prenant l'exemple du théâtre. Dès l'enfance, l'homme joue. C'est par le jeu qu'il appréhende les formes, les couleurs qu'il retrouvera ensuite dans le monde. Jouer devient art au spectacle. Tout comme l'enfant, l'acteur joue : il joue à être un autre et avec les autres dans un monde imaginaire. En jouant l'autre, l'acteur fait l'expérience de la sociabilité (car aussi il donne à un public) mais il joue pour mieux avoir sa place dans le monde, pour mieux la comprendre. Il y a un retour sur soi, tout comme le spectateur qui reçoit l'histoire. En contemplant la pièce, le spectateur s'identifie au personnage ou à la situation (tout comme il peut le faire au cinéma) ce qui lui procure une réflexion sur son être et son assise dans la réalité s'en trouvera renforcée.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2472 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " L'art, à quoi bon? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • alexia13 (Hors-ligne), le 15/05/2011 é 15H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

     

     

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit