L'art sert-il à quelque chose ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'oeuvre d'art a-t-elle une fonction ? Qu'est-ce que la reconnaissance d'autrui ? >>
Partager

L'art sert-il à quelque chose ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'art sert-il à quelque chose ?



Publié le : 11/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'art sert-il à quelque chose ?
Zoom
  • chose : 1. Désigne la réalité (res en latin : chose) en gén. ; cf. DESCARTES : « chose pensante » (âme), « chose étendue » (matière). 2. Désigne la réalité, envisagée comme déterminée et statique, existant hors de la représentation ; en ce sens, KANT utilise l'expression « chose en soi ». 3. (Par ext.) À partir du sens 2, désigne la réalité inanimée, hors de son rapport à la pensée (le monde des choses). Rem. : la chose se distingue de l'objet en ce que ce dernier est construit ; cela n'implique pas que la chose soit chose en soi ; ce qui est chose se constitue comme ce qui est maniable, ce qui est disponible ; autrement dit, l'objet se réfère à la pensée, la chose à l'action ; le monde des choses, c'est le monde qui se détermine dans la pratique, et y résiste ; à partir du sens 3, le réaliste confond volontiers la chose et l'objet (cf. DURKHEIM : « Il faut considérer les faits sociaux comme des choses »). 4. Chosisme : attitude qui consiste à considérer la réalité comme une chose au sens 2.

Que l'oeuvre d'art n'ait pas de fonction assignable ne signifie pas que l'art ne sert à rien : Hegel, dans son Esthétique, lui assigne même la tâche la plus haute. Une œuvre n'a pas pour but de reproduire la nature avec les faibles moyens dont l'artiste dispose, mais de la recréer. Dans le tableau, ce n'est donc pas la nature que je contemple, mais l'esprit humain : l'art est le moyen par lequel la conscience devient conscience de soi, c'est-à-dire la façon par laquelle l'esprit s'approprie la nature et l'humanise. C'est donc parce que nous nous y contemplons nous-mêmes que l'art nous intéresse.

 

 

 



Telle est la pensée de Nietzsche : l'art est l'esthétisation de la vie. Ce n'est pas la création d'une oeuvre d'art unique qui importe, c'est de faire de sa vie tout entière une oeuvre d'art. L'art, c'est la vie. Il nous apprend à tolérer, à communiquer, à dire un « oui » tonitruant à la vie et à écarter les forces réactives du ressentiment.* Freud, d'une autre façon, affirme la même chose. L'art est sublimation, c'est-à-dire esthétisation des pulsions. Créer permet de se débarrasser du refoulé, de toutes les tendances inconscientes qui n'arrivent pas à s'exprimer et qui font souffrir. L'art emprunte sa force aux pulsions fondamentales pour les dériver vers un but de substitution socialement valorisé. Mais Freud dit aussi que, si on peut expliquer par l'analyse psychanalytique les conditions d'apparition d'une oeuvre, on ne peut rien dire quant au « don » artistique qui échappe ainsi à toute interprétation. La sublimation : le cas de Léonard de Vinci La sublimation est une des notions qui ont le plus retenu l'attention en dehors même de la psychanalyse parce qu'elle semble susceptible d'éclairer les activités dites « supérieures », intellectuelles ou artistiques.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'art sert-il à quelque chose ?
Corrigé de 2780 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'art sert-il à quelque chose ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Maxx37-223463 (Hors-ligne), le 17/12/2014 à 17H20.
  • Une Certaine Personn (Hors-ligne), le 15/01/2014 à 15H17.
  • guilauretto-177468 (Hors-ligne), le 30/07/2012 à 30H12.
  • OphJ (Hors-ligne), le 25/03/2012 à 25H15.
  • Milouuux (Hors-ligne), le 17/03/2012 à 17H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Le chef d'oeuvre que l'on dit universel, n'est-il pas celui qui, par les voies les plus simples, est capable d'atteindre les fantasmes les plus profonds de l'humanité ? La psychanalyse ne peut sans doute pas se substituer à la critique littéraire ni résoudre l'énigme de la création artistique ; du moins l'oeuvre d'art, quand elle est mise en rapport avec l'inconscient retrouve-t-elle une signification proprement humaine, une valeur esthétique permanente, trop souvent oubliées dans la critique des circonstances particulières, historiques et sociales de sa création. C. L'art est communication et médiation • Il semble que cette activité créatrice soit essentielle à l'homme. L'art permet la « communication immédiate avec les choses et avec nous-mêmes », comme le dit Bergson. Il démasque la réalité cachée par le langage, par les conventions sociales, par les cadres rigides de l'éducation.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Une -carte d'introduction ne sert jamais à rien. Une lettre de recommandation sert rarement à quelque chose. Seule a quelque poids une visite (...), MONTHERLANT, les Célibataires, I, V.

    Ajouté par webmaster

    Une -carte d'introduction ne sert jamais à rien. Une -lettre de recommandation sert rarement à quelque chose. Seule a quelque poids une -visite, une démarche, et faite dans les termes les plus chauds et les plus pressants (...), MONTHERLANT, les Célibataires, I, V.

    Ajouté par webmaster

    Ceux qui disent : «J'ai du guignon», sont ceux qui n'ont pas encore eu assez de succès et qui l'ignorent (...) il n'y a pas de guignon. Si vous avez du guignon, c'est qu'il vous manque quelque chose : ce quelque chose, connaissez-le (...), BAUDELAIRE, l'Art romantique, IV.

    Ajouté par webmaster

    « Dire quelque chose n'est jamais simplement dire quelque chose, mais : 1. Dire quelque chose à quelqu'un ; 2. Lui faire comprendre ce qu'on veut lui dire. » Habermas, Théorie de l'agir communicationnel, 1981.

    Ajouté par webmaster

    .1 Il y a quelque chose comme 4000 cafés ultra-modernes à Tokyo, où l'on vous sert à boire et la compagnie d'une «serveuse»., Henri MICHAUX, Un Barbare en Asie, p. 209.

    Ajouté par webmaster

    L'autre mois, on l'emploie à changer tous les jours Quelque chose à l'habit, au linge, à la coiffure. Le deuil enfin sert de parures, En attendant d'autres atours., LA FONTAINE, Fables, VI, 21.

    Ajouté par webmaster

    L'autre mois, on l'emploie à changer tous les jours Quelque chose à l'habit, au linge, à la coiffure. Le deuil enfin sert de parure, En attendant d'autres atours., LA FONTAINE, Fables, VI, 21.

    Ajouté par webmaster

    (...) on -dépeint (...) avec une exactitude rigoureuse, trait pour trait; car ce verbe marque un rapport à quelque chose d'où part l'action et qui sert de modèle. On -dépeint en faisant le portrait fidèle, en rassemblant tous les traits qui caractérisent de manière qu'il ne soit plus possible de confondre avec autre chose, et qu'on reconnaisse infailliblement., LAFAYE, Dict. des synonymes, Peindre, dépeindre.

    Ajouté par webmaster

    L'humour a non seulement quelque chose de libérateur, mais encore quelque chose de sublime et d'élevé. [ ] Freud, Sigmund

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    L'art sert-il à quelque chose ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo