NoCopy.net

Article de presse: La fin de la guerre froide en Amérique centrale

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Article de presse: Les débats de société soum ... Article de presse: La Chine en conflit avec l ... >>
Partager

Article de presse: La fin de la guerre froide en Amérique centrale

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : Article de presse: La fin de la guerre froide en Amérique centrale



Format: Document en format FLASH protégé

Article de presse: La fin de la guerre froide en Amérique centrale
Zoom

29 décembre 1996 - Sept ans après la chute du mur de Berlin, le dernier conflit de la guerre froide en Amérique centrale sera officiellement clos, dimanche 29 décembre, avec les accords de paix que signeront, dans la capitale guatémaltèque, le président Alvaro Arzu et les responsables de la guérilla. Après le Nicaragua et le Salvador, c'est désormais au tour du Guatemala d'entreprendre un processus de réconciliation nationale qui s'annonce d'autant plus ardu que les blessures sont profondes à l'issue de trente-six ans de guerre civile. Les affrontements ont été particulièrement sanglants depuis qu'en 1954 s'est noué le drame qui allait conduire le pays à la guerre civile, faisant, selon les estimations les plus modestes, quelque 100 000 morts. Le détonateur en fut la volonté du président de l'époque, le colonel Jacobo Arbenz, de procéder à une réforme agraire, ce qui nécessitait de s'attaquer aux intérêts de la United Fruit Corporation, société américaine qui faisait alors la pluie et le beau temps en Amérique centrale. Elle n'eut donc aucune difficulté à convaincre Washington d'appuyer un coup d'Etat mené par la droite guatémaltèque pour mettre fin à l'expérience " communiste " d'Arbenz. Ce dernier fut contraint à l'exil et les militaires prirent le pouvoir, au nom de la puissante oligarchie agraire enrichie grâce au café et au sucre. C'est précisément au sein de l'armée que le premier mouvement de guérilla allait surgir, en novembre 60, avec la rébellion d'un groupe de soldats mené par deux officiers, Yon Sosa et Turcios Lima, influencés par la révolution cubaine qui avait triomphé l'année précédente. Ils fondent les Forces armées rebelles (FAR) en 1962, alors que, de son côté, le gouvernement guatémaltèque entraîne des forces anticastristes en prévision du débarquement de Playa Giron qui échouera lamentablement sur les côtes cubaines. Durant plusieurs années, les FAR mènent des actions sans grande conséquence jusqu'à ce que, au début des années 70, une nouvelle organisation, l'Armée de guérilla des pauvres (EGP), vienne les renforcer. Un troisième mouvement fait son apparition en 1978, l'Organisation révolutionnaire du peuple en armes (ORPA), dirigé par Rodrigo Asturias, alias " commandant Gaspar Ilom ", fils du Prix Nobel de littérature Miguel Angel Asturias. Les trois groupes s'associent en 1982 avec le petit Parti guatémaltèque du travail (PGT, communiste), pour former l'Union révolutionnaire n...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Article de presse: La fin de la guerre froide en Amérique centrale" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Le nouveau président de la République n'a jamais eu avec les Britanniques les démêlés que le général avait connus du temps de la France libre. Il tient d'autant plus à un rapprochement avec Londres qu'il redoute qu'à Bonn l' " ouverture à l'Est " du nouveau chancelier socialiste Willy Brand ne dégénère en un flirt avec Moscou. Enfin et surtout, il redoute que le boulet de la candidature anglaise ne bloque tout développement européen. Or beaucoup reste à faire notamment pour asseoir définitivement l' " Europe verte ". N'y a-t-il pas là un marchandage possible ? Le nouveau ministre des affaires étrangères, choisi sur mesures, M. Maurice Schumann (gaulliste de la première heure, européen de vieille souche et ami de l'Angleterre) l'énonce en trois mots : " achèvement (de l'Europe agricole), élargissement (à la Grande-Bretagne), approfondissement (par la relance de la construction communautaire) ".

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

La guerre froide est une guerre limitée, limitation qui porte non sur les enjeux, mais sur les moyens employés par les belligérants (...) La guerre froide apparaît, dans la perspective militaire comme une course aux bases, aux alliés, aux matières premières et au prestige., R. ARON, Guerres en chaîne, p. 209-212.

Ajouté par webmaster

Peu de réflexions accompagnaient du reste cette nomenclature aussi froide que le couteau de la guillotine, aussi sèche que les coeurs des bourreaux. Thomas Balch, les Français en Amérique pendant la guerre de l'Indépendance

Ajouté par webmaster

Voyez-vous, monsieur, seule la guerre hisse les politiciens sur un piédestal, seule la guerre oblige l'humanité à se surpasser, surtout la guerre moderne, la guerre des machines, des presse-boutons., Michel DÉON, les Poneys sauvages, p. 429.

Ajouté par webmaster

La restriction de la consommation de papier les a obligés, comme la presse quotidienne, à diminuer le nombre de leurs pages. Anonyme, la Presse en temps de guerre

Ajouté par webmaster

(...) tout accord entre les deux grands empires en vue de la pacification du monde, et pour en finir avec la guerre froide, mais qui aurait pour résultat de réunifier l'Allemagne, mettrait la paix dans un péril immédiat pire que celui qui en ce moment nous presse (...), MAURIAC, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 14.

Ajouté par webmaster

De 60 à 100 communications sont ainsi préparées pour chaque consignation de matériel de presse envoyé par la voie des airs en Grande-Bretagne. Anonyme, la Presse en temps de guerre, ABU, la Bibliothèque universelle

Ajouté par webmaster

Les hautes civilisations précolombiennes se trouvent cantonnées au Mexique, en Amérique centrale, aux Antilles et à l'intérieur du système andin de l'Amérique du Sud (...) En Amérique du Nord (...) nous ne trouvons guère de civilisations remarquables (...), H. LEHMANN, les Civilisations précolombiennes, p. 18.

Ajouté par webmaster

De préférence aux tenants de la guerre révolutionnaire, il -(de Gaulle) a choisi les techniciens et les presse-boutons, comme si la guerre d'Algérie était déjà terminée., Jean LARTÉGUY, les Prétoriens, p. 673.

Ajouté par webmaster

J'ai un article à finir sur les encourageants progrès de la morale et le développement intellectuel en Amérique. Émile Blémont, À quoi tient l'amour ?

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédente

Article de presse: La fin de la guerre froide en Amérique centrale

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo