NoCopy.net

L'artiste voit-il mieux que les autres ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La beauté artistique est-elle supérieure à la ... Le beau est-il universel ? >>


Partager

L'artiste voit-il mieux que les autres ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'artiste voit-il mieux que les autres ?



Publié le : 21/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L’artiste est un individu qui crée des œuvres d’art, mais la création de ses œuvres procède d’une faculté perceptive qui le distingue des autres hommes. Dans la conception occidentale de l’art, l’artiste est en effet considéré et se considère lui-même comme un voyant. Or le terme de voyant comporte une ambiguïté constitutive de la définition de l’artiste. si l’artiste se définit lui-même comme voyant, on pourrait lui objecter qu’il ne détient pas le monopole du champ optique : puisque la grande majorité des hommes jouissent de cette capacité de voir, il semble que ce critère soit insuffisant  pur définir la spécificité de l’artiste par rapport aux autres hommes. A cette objection les artistes se récrieront : l’artiste est un homme qui jouit de la vue  à l’instar de ses semblables, mais il est le seul à voir vraiment.

Autrement dit, les gens du commun et l’artiste voient un objet identique la réalité, mais quand les uns ne font que deviner ses contours, l’autre la voit telle qu’elle est. Ainsi il n’y aurait qu’une différence de degré dans la perception de la réalité entre nous et l’artiste. Dans la mesure où la théorie classique de l’art se fonde sur une reproduction conforme d’un modèle, c’est-à-dire à la théorie de l’imitation, il semble en effet que l’artiste se définisse par une vue acérée, capable d’embrasser la largeur d’un panorama comme de saisir d’infimes détails. En ce sens l’artiste serait un individu qui aurait une perception plus précise et plus en profondeur par rapport aux gens ordinaires de la réalité elle-même.

Cependant les œuvres d’art ne procèdent pas toutes d’une imitation de la réalité; certaines semblent même s’en détourner délibérément. En ce sens, l’artiste se définirait bien plus par la vision qui lui est propre et qu’on pourrait appeler son style que par son acuité dans une perception partagée par tous. Ainsi l’artiste ne serait pas celui qui voit mieux que les autres un objet identique, mais celui qui voit ce qui est radicalement étranger à la vue commune. Pourtant si l’artiste est seul à voir ce qui le concerne lui-même, on ne comprend pas comment ses œuvres d’art pourront intéresser les gens du commun.  Nous devons donc nous demander en quel sens on peut dire de l’artiste qu’il est un voyant : l’artiste se définit-il par sa capacité à voir mieux que les gens ordinaires un objet qui leur est commun, c’est-à-dire le réel ? Ou bien sa spécificité résiderait-elle dans la vision d’un objet radicalement autre ? Quel est ce voyant qu’est l’artiste ?

 



Ce à quoi s'oppose cet extrait: Ce texte de Bergson tente de définir la nature de l'artiste et le sens profond de son activité, l'art. D'entrée, l'auteur se place sur le terrain où la fonction de l'art a été problématisée depuis l'Antiquité : celui du rapport à la vérité.Contrairement à ce qu'affirmait Platon, qui ne voyait en l'artiste qu'un illusionniste, un imitateur expert dans la production de trompe-l'oeil et qui ne connaissait rien des objets qu'il représente, Bergson soutient ici une thèse tout opposée : pour lui, l'artiste est « un homme qui voit mieux que les autres, car il regarde la réalité nue et sans voile ».En quoi consiste cette nudité ? Quelle est la nature de ce voile ?  Ce que le texte défend Pour nous l'expliquer, Bergson doit alors soutenir une autre thèse qui ne peut manquer de nous surprendre, car elle nous implique tous, et pas seulement l'artiste. Lorsque nous regardons un objet, d'habitude, « nous ne le voyons pas ».Regarder n'est donc pas la même chose que voir. Voir, nous dit-il, c'est voir des conventions interposées entre l'objet et nous, c'est-à-dire toujours percevoir une chose à travers un écran ou une grille qui nous en masque la présence la plus authentique.Quelles sont ces conventions ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'artiste voit-il mieux que les autres ? Corrigé de 3968 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "L'artiste voit-il mieux que les autres ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • Benjix88-234883 (Hors-ligne), le 30/03/2014 é 30H10.
  • chaima-210041 (Hors-ligne), le 24/05/2013 é 24H00.
  • assaud.manon-193167 (Hors-ligne), le 02/01/2013 é 02H14.
  • bed (Hors-ligne), le 08/10/2012 é 08H00.
  • sarah.houhou (Hors-ligne), le 02/12/2011 é 02H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    L'artiste voit-il mieux que les autres ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit