Les atomes à plusieurs électrons Liaisons entre atomes et molécules

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LA RADIOACTIVITE ET L'ÉNERGIE ATOMIQUE ATOMISTIQUE : Les états de la matière >>
Partager

Les atomes à plusieurs électrons Liaisons entre atomes et molécules

Sciences et techniques

Aperçu du corrigé : Les atomes à plusieurs électrons Liaisons entre atomes et molécules



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 28/10/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

Les atomes à plusieurs électrons Liaisons entre atomes et molécules
Zoom

Nous avons étudié précédemment la configuration électronique de l'atome en le supposant isolé. Nous allons voir maintenant comment les atomes, ou les groupements d'atomes, appelés molécules, se groupe grâce aux électrons les plus externes. Nous distinguerons les liaisons chimiques entre atomes (liaison ionique, covalence), et les liaisons physiques entre molécules.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Les atomes à plusieurs électrons Liaisons entre atomes et molécules Corrigé de 8715 mots (soit 12 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les atomes à plusieurs électrons Liaisons entre atomes et molécules" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

La siccativité de l'huile de lin provient de la présence d'acides gras non saturés à une ou plusieurs doubles liaisons entre les atomes de carbone., Jacques LOURD, le Lin et l'Industrie linière, p. 73.

Ajouté par webmaster

(...) il y a lieu de distinguer deux classes : a) les liaisons dites covalentes; b) les liaisons non-covalentes. Les liaisons covalentes (auxquelles on réserve souvent le nom de «liaison chimique» -sensu stricto) sont dues à la mise en commun d'orbitales électroniques entre deux ou plusieurs atomes. Les liaisons non-covalentes sont dues à plusieurs autres types d'interactions (qui n'impliquent pas le partage d'orbitales électroniques)., Jacques MONOD, le Hasard et la Nécessité, 1970, p. 76-77.

Ajouté par webmaster

Ces pellicules ou ces couches de gaz comprenant des milliers d'atomes juxtaposés, il est absolument impossible d'admettre que les particules Ó passent dans les interstices interatomiques; elles doivent traverser les atomes eux-mêmes, ce qui serait inconcevable si les atomes étaient massifs., A. BOUTARIC, la Vie des atomes, p. 209.

Ajouté par webmaster

-L'halogénation, remplacement d'un ou plusieurs atomes d'hydrogène des molécules de corps chimiques et notamment d'hydrocarbures, par autant d'halogènes : chlore, brome, iode, fluor (...), Jean BECK, le Goudron de houille, p. 87.

Ajouté par webmaster

Les nucléons seraient cimentés par un nombre moindre d'électrons, qu'on peut désigner sous le nom d'électrons nucléaires (ou encore électrons essentiels pour les distinguer des électrons satellites qui gravitent autour du noyau., A. BOUTARIC, la Vie des atomes, 1923, p. 222.

Ajouté par webmaster

Les électrons ainsi détachés, se fixent, après une très courte vie libre, sur une molécule neutre, la rendant ainsi négative. D'où la présence dans le gaz de molécules électrisées en sens contraire ayant, l'une la charge d'un électron, l'autre une charge égale et de signe contraire, qui constituent les -ions., A. BOUTARIC, la Vie des atomes, p. 44.

Ajouté par webmaster

La plupart des molécules des corps simples, azote, hydrogène, chlore, etc., sont formées par la juxtaposition de deux atomes, elles sont -di-atomiques; quelques-unes (argon, hélium, xénon, néon, krypton, vapeur de mercure, etc.) ne comprennent qu'un atome et sont dites -mono-atomiques; un très petit nombre, notamment celles de phosphore, d'arsenic, d'antimoine, sont -tétra-atomiques., Augustin BOUTARIC, la Vie des atomes, p. 36.

Ajouté par webmaster

Les atomes ne sont pas ces éléments éternels et insécables dont l'irréductible simplicité donnait au possible une borne (...), J. PERRIN, les Atomes, Concl., -in la Science et l'Espérance, p. 26.

Ajouté par webmaster

Dès 1900, Gustave Le Bon a été amené à cette conception, alors véritablement révolutionnaire, que tous les atomes renferment de l'-énergie intra-atomique., A. BOUTARIC, la Vie des atomes, p. 6.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Les atomes à plusieurs électrons Liaisons entre atomes et molécules

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo