NoCopy.net

Qu'attendons-nous d'une oeuvre d'art ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Une société peut elle se passer d'artistes? Pourquoi des oeuvres d'art? >>


Partager

Qu'attendons-nous d'une oeuvre d'art ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Qu'attendons-nous d'une oeuvre d'art ?



Publié le : 3/1/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Qu'attendons-nous d'une oeuvre d'art ?
Zoom

Lorsque nous attendons quelque chose d’une autre, nous en faisons le moyen de réaliser des fins qui nous sont propres, nous la considérons comme la condition nécessaire, sinon suffisante, pour réussir les buts que nous nous sommes assignés. En posant la question « qu’attendons-nous d’une œuvre d’art ? « nous pouvons être submergés par la multiplicité des réponses qu’elle accepte. En effet, on peut attendre d’une œuvre d’art qu’elle soit simplement agréable à regarder, ou bien que sa contemplation nous divertisse de nos préoccupations ; mais nous pouvons également la considérer comme un moyen de délivrer un message éducatif, ou une connaissance de l’objet ou de l’être représenté. En vérité, les finalités que l’on peut attribuer à l’art lui-même, et les buts que nous pouvons chercher à réaliser par le moyen d’une œuvre d’art, sont proprement innombrables.
Un moyen pour nous y retrouver dans cette pluralité de finalités que nous visons à travers une œuvre d’art, est sans doute de nous interroger sur l’élément en apparence le moins problématique du sujet : le pronom personnel « nous «. En effet, pour savoir ce que nous attendons d’une œuvre d’art, il est nécessaire d’identifier ce « nous «. Connaissant le sujet de l’attente, nous n’en comprendrons que mieux ce qu’il désire atteindre au moyen de l’art.
Dans la Généalogie de la Morale (Deuxième dissertation, « Que signifient les idéaux ascétiques ? «, septième paragraphe) Nietzsche distingue clairement entre le « spectateur « et « l’artiste «. Le premier est l’amateur des œuvres d’art dont il n’est pas le producteur ; le second est la cause efficiente des œuvres d’art, qui sont le produit de son agir et l’expression de son intériorité.
Nous reprendrons la distinction Nietzschéenne en nous demandant quels sont les buts recherchés par les spectateurs et les artistes au moyen d’une œuvre d’art.

 

 

 



  I.    L'oeuvre d'art, moyen de fins multiples pour le spectateur ?     a.    Le spectateur attend d'une oeuvre d'art la réalisation de fins éducatives   Une réponse longtemps donnée à la question « qu'attendons-nous d'une oeuvre d'art ? » a été de faire d'une oeuvre d'art un instrument éducatif. Employant le terme « éducation » nous l'entendons dans son sens le plus large : celui qui consiste à faire de l'éducation le moyen de transmettre des savoirs, aussi bien que des savoirs faire et des savoir être (soit, le comportement attendu par les autres hommes lorsque nous sommes en société). En effet, remontant à la pensée Aristotélicienne telle qu'elle s'exprime dans « la Poétique », l'art est un moyen de connaître les objets représentés, il nous donne accès à une compréhension du général, et non pas seulement du particulier (comme c'est le cas avec le discours de l'historien, par exemple). Le spectateur peut donc attendre d'une oeuvre d'art qu'elle lui fasse connaître ce qu'elle représente. Mais l'oeuvre d'art peut également être considérée comme le moyen de fins morales : tel est le cas dans l'esthétique classique (celle du dix-septième siècle) et par exemple dans la pensée d'un auteur comme Charles Perrault. C'est ainsi que chez Perrault, dans la préface à ses Contes en vers et en prose, nous trouvons cette métaphore alimentaire qui explique la capacité d'une oeuvre d'art à délivrer un message éducatif, d'autant mieux assimilé par l'enfant que celui-ci est d'abord plus attentif à l'histoire qui lui est contée : « N'est-il pas louable à des pères et à des mères, lorsque leurs Enfants ne sont pas encore capables de goûter les vérités solides et dénuées de tous agréments, de les leur faire aimer, et si cela se peut dire, les leur faire avaler, en les enveloppant dans des récits agréables et proportionnés à la faiblesse de leur âge ».


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Qu'attendons-nous d'une oeuvre d'art ?	Corrigé de 3925 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Qu'attendons-nous d'une oeuvre d'art ? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • kimnora1-269631 (Hors-ligne), le 12/05/2016 é 12H19.
  • jeje-262528 (Hors-ligne), le 12/03/2016 é 12H07.
  • matthieulv-238542 (Hors-ligne), le 08/05/2014 é 08H22.
  • badalex-213105 (Hors-ligne), le 08/05/2014 é 08H21.
  • zindou-212927 (Hors-ligne), le 08/05/2014 é 08H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Qu'attendons-nous d'une oeuvre d'art ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit