NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'attention esiste-t-elle ? La conscience psychologique >>


Partager

L'attention est-elle une fonction biologique ou une activité spirituelle ?

Echange

Aperçu du corrigé : L'attention est-elle une fonction biologique ou une activité spirituelle ?



Publié le : 1/9/2004 -Format: Document en format HTML protégé

L'attention est-elle une fonction biologique ou une activité spirituelle ?
Zoom

Enfin, l'attention peut être sélective ou partagée ; ou bien l'individu ne se concentre que sur un phénomène parmi d'autres, ou bien il est attentif à plusieurs phénomènes en même temps. L'attention est-elle une fonction biologique ou une activité spirituelle ? Quelle est la nature de l'attention ?   I.         ...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "L'attention est-elle une fonction biologique ou une activité spirituelle ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Le substantif « attention » est issu du latin « attendere » qui signifie «  tendre vers », nous en avons gardé l'idée de tension vers quelque chose. Le terme est entré dans le langage courant, on entend fréquemment parler de « faire attention » à ou d'« être attentif à », par exemple.
Dans les sociétés contemporaine occidentales, paradoxalement, l'attention est connotée positivement tandis qu'en son sein même s'est développée une culture de l'inattention, comme le rappelle Robert Bresson : « Cinéma, radio, télévision, magazines sont une école d'inattention : on regarde sans voir, on écoute sans entendre. » Qu'est-ce que l'attention ? L'attention est définie aujourd'hui comme un ensemble de processus psychologiques ayant pour fonction de préparer l'individu à une action qu'il veut réaliser et de sélectionnes ou de traiter de manière approfondie certaines informations. William James a donné une définition de l'attention qui est devenue célèbre : elle serait « la prise de possession par l'esprit, sous une forme claire et vive, d'un objet ou d'une suite de pensées parmi plusieurs qui semblent possibles [...] Elle implique le retrait de certains objets afin de traiter plus efficacement les autres. »  Quel est le rôle de l'attention ? Elle permet de comprendre, de mémoriser ou de résoudre des problèmes. Il existe des processus attentionnels automatiques et des processus attentionnels conscients, contrôlés. L'attention automatique permet de s'occuper de plusieurs choses en même temps tandis que l'attention contrôlée permet de les traiter efficacement les unes après les autres. Il existe plusieurs types d'attention. Il peut s'agir d'une intensité dans la concentration ; il peut s'agir de vigilance, dans ce cas, l'individu est prêt à concentrer toute son attention si le besoin s'en fait sentir ; il peut s'agir d'attention soutenue auquel cas l'individu doit maintenir toute son attention durant un certain laps de temps. Enfin, l'attention peut être sélective ou partagée ; ou bien l'individu ne se concentre que sur un phénomène parmi d'autres, ou bien il est attentif à plusieurs phénomènes en même temps. L'attention est-elle une fonction biologique ou une activité spirituelle ?
Quelle est la nature de l'attention ?

 

I.                    L'attention est basée sur un phénomène biologique. Elle est étudiée en psychologie comme une fonction biologique, on parle alors d'étude psychobiologique. Dans ce cas, elle est définie comme un outil de traitement de l'information : grâce à elle, l'individu améliorerait son efficacité lors d'opérations de perception, d'intellection et de re/mémorisation.

 

II.                 Mais l'attention est également une faculté spirituelle de projection, de tension de la conscience hors de soi, dans l'espace physique. En ce sens, l'individu se différencie de ce qu'il perçoit et s'identifie comme lui-même. Il peut effectuer le « cogito ergo sum », « je pense, je suis » et commencer à avoir un regard critique sur le monde.

 

III.                  Certes l'attention a besoin d'un support biologique mais son développement est spirituel, l'attention fonde la présence de l'individu au monde et tout ce que cela implique ; sa volonté, son espérance, comme le rappelle Claudel :  « Mon espérance est du côté de mon attention. » ; sa capacité de discernement, de distinction entre les choses dont les stoïciens comme Epictète[1] préconisaient d'ailleurs l'exercice et la pratique : « Les occasions sont indifférentes, l'usage qu'on en fait ne l'est pas. Comment conserver, avec le calme et l'équilibre, une attention sans abandon et sans nonchalance ? En imitant les joueurs de dés : les cailloux sont indifférents, les dés aussi ; comment saurais-je ce qui va tomber ? Profiter avec réflexion et selon les règles des points tombés, voilà quelle est mon affaire. Ainsi, dans la vie, voici l'essentiel de ce que tu as à faire : divise et distingue bien les choses ; dis : les choses extérieures ne dépendent pas de moi ; ma volonté dépend de moi. Où chercher le bien et le mal ? En moi-même, dans ce qui est mien. Quant aux choses qui te sont étrangères, ne prononce jamais à leur propos les noms de bien et de mal, d'utilité et de dommage, ni rien de pareil. »


 

[1] Entretiens

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit