L'auteur anglais Horace Walpole (XVIIIe siècle) a écrit: « Le monde est une comédie pour celui qui pense et une tragédie pour celui qui sent. » En prenant des exemples aussi bien dans votre expérience personnelle que chez les écrivains ou artistes que vous connaissez, vous expliquerez et illustrerez cette opposition entre raison et sensibilité, et vous donnerez votre opinion sur la question.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< « Que serait la culture sans le hasard ? Qu'e ... Bossuet, réfléchissant sur l'utilité de la le ... >>
Partager

L'auteur anglais Horace Walpole (XVIIIe siècle) a écrit: « Le monde est une comédie pour celui qui pense et une tragédie pour celui qui sent. » En prenant des exemples aussi bien dans votre expérience personnelle que chez les écrivains ou artistes que vous connaissez, vous expliquerez et illustrerez cette opposition entre raison et sensibilité, et vous donnerez votre opinion sur la question.

Anthologie

Aperçu du corrigé : L'auteur anglais Horace Walpole (XVIIIe siècle) a écrit: « Le monde est une comédie pour celui qui pense et une tragédie pour celui qui sent. » En prenant des exemples aussi bien dans votre expérience personnelle que chez les écrivains ou artistes que vous connaissez, vous expliquerez et illustrerez cette opposition entre raison et sensibilité, et vous donnerez votre opinion sur la question.



Document transmis par : Anthony50066


Publié le : 8/3/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

L'auteur anglais Horace Walpole (XVIIIe siècle) a écrit: « Le monde est une comédie pour celui qui pense et une tragédie pour celui qui sent. » En prenant des exemples aussi bien dans votre expérience personnelle que chez les écrivains ou artistes que vous connaissez, vous expliquerez et illustrerez cette opposition entre raison et sensibilité, et vous donnerez votre opinion sur la question.
Zoom
  • auteur : Evoque l’origine et la responsabilité. L’auteur est celui qui crée ou qui réalise quelque chose, c’est aussi celui qui est responsable de ce qu’il fait ; de ce qu’il produit ou engendre.
  • Horace : Quintus Horatius Flaccus, en français Horace (65-8 av. J.-C.). Poète latin. Il a écrit des Satires, des Odes et des Épîtres qui font partie des chefs-d'oeuvre de la poésie latine.
  • monde : Ensemble des réalités matérielles qui constitue l'univers, mais aussi le monde humain, les relations entre les hommes.
  • comédie : La comédie, parce qu'elle fait rire des défauts des hommes "ordinaires", passe au XVIIe siècle pour un genre mineur en comparaison avec la tragédie qui représente les actes sublimes des héros mythologiques ou des personnages illustres reconnus par l'Histoire.
  • tragédie : Genre dramatique qui trouve son origine dans la Grèce antique, la tragédie est une représentation du destin d' hommes condamnés à subir la loi des dieux. A l'âge classique, la tragédie devient le spectacle théâtral par excellence, le genre noble grâce auquel s'expriment les plus nobles sentiments. La tragédie décline à la fin du XVIlle siècle.
  • exemple : 1. Ce qui peut être imité en tant que modèle. 2. (Logique, math.) Cas particulier quelconque sur lequel on entend démontrer une proposition de portée générale. 3. Invalidation par contre-exemple : raisonnement qui consiste à réfuter une proposition universelle quelconque en exhibant un cas particulier qui ne la vérifie pas.
  • bien : Ce qui est avantageux ou utile à une fin donnée. Ce qui possède une valeur morale, ce qui est juste, honnête, louable. Souverain Bien : norme suprême de l'ordre éthique, que l'homme poursuit en vue de lui-même, et non en vue d'obtenir un autre bien. En économie, toute chose qui possède une valeur d'échange et qui est susceptible d'appropriation (exemple : biens de consommation).
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.
  • expérience : En philosophie, l'expérience est une connaissance acquise par le contact direct, par l'action directe d'un sujet sur un objet. Il s'agit donc de données concrètes et sensibles, à partir desquelles il est possible de construire une connaissance du monde. Cependant, si, pour la tradition empiriste, l'expérience est le fondement de toutes nos connaissances, pour les rationalistes, elle est peu fiable, voire mensongère, car donnée par les sens.
  • artiste : Créateur d'oeuvres d'art.
  • raison : Du latin ratio, « calcul », « faculté de calculer, de raisonner » (en grec logos). * Au sens subjectif : mode de penser propre à l'homme (lui-même défini comme « animal raisonnable »). * Par opposition à l'intuition : faculté de raisonner, c'est-à-dire de combiner des concepts et des jugements, de déduire des conséquences. * Par opposition à la passion ou à la folie : pouvoir de bien juger, de distinguer le vrai du faux, le bien du mal. * Par opposition à la foi : la « lumière naturelle », naturellement présente en tout homme. * Par opposition à l'expérience : faculté de fournir des principes a priori (c'est-à-dire indépendants de l'expérience)* Au sens objectif : principe d'explication, cause (exemple : les raisons d'un phénomène). * Argument destiné à légitimer un jugement ou une décision (exemple : donner ses raisons).
  • sensibilité : Fonction grâce à laquelle le sujet éprouve des sensations. Faculté d'éprouver des sentiments et des émotions.
  • opinion : Idée sans contenu démontré par la raison. L'opinion s'oppose, dans la philosophie platonicienne, à l'Idée. L'opinion renvoie au particulier, l'Idée à l'universel. Un jugement de goût relève de l'opinion. Définir ce qu'est l'essence de la beauté relève de l'Idée. OPINION DROITE: Selon Platon, c'est une connaissance vraie mais non justifiée ni fondée pour celui qui l'émet.

L'auteur anglais Horace Walpole (XVIIIe siècle) a écrit: « Le monde est une comédie pour celui qui pense et une tragédie pour celui qui sent. » En prenant des exemples aussi bien dans votre expérience personnelle que chez les écrivains ou artistes que vous connaissez, vous expliquerez et illustrerez cette opposition entre raison et sensibilité, et vous donnerez votre opinion sur la question.




Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Corrigé : L'auteur anglais Horace Walpole (XVIIIe siècle) a écrit: « Le monde est une comédie pour celui qui pense et une tragédie pour celui qui sent. » En prenant des exemples aussi bien dans votre expérience personnelle que chez les écrivains ou artistes que vous connaissez, vous expliquerez et illustrerez cette opposition entre raison et sensibilité, et vous donnerez votre opinion sur la question. Corrigé de 61 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'auteur anglais Horace Walpole (XVIIIe siècle) a écrit: « Le monde est une comédie pour celui qui pense et une tragédie pour celui qui sent. » En prenant des exemples aussi bien dans votre expérience personnelle que chez les écrivains ou artistes que vous connaissez, vous expliquerez et illustrerez cette opposition entre raison et sensibilité, et vous donnerez votre opinion sur la question." a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Dans ce cas elle commence où le texte s'achève. On peut nuancer en montrant que sa fonction n'est pas d'en dire plus, mais plus vite. Elle établit une communication instantanée, à l'inverse du texte qui suppose un déchiffrement initial qui prend nécessairement du temps, et un apprentissage du déchiffrement. Dans le même ordre d'idée, elle est un soutien pédagogique qui dans ce cas est au service de la culture et prépare l'éducation par les livres. L'ordinateur, en particulier, est parfois utilisé comme répétiteur, et l'écran où s'affichent les informations devient un livre ouvert. III. Les dangers de l'image Il faut maintenant envisager le problème sous son aspect négatif et définir ce que l'auteur entend par le vrai péril qui consisterait à « se contenter des images ». Pour cela on doit s'interroger sur ce qui fait la nature de ce péril lié à l'image elle-même.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Le sentiment de répulsion que vous avez éprouvé à la lecture des premières pages (...) est trop honorable pour vous et trop délicat pour qu'un esprit, fût-ce celui de l'auteur, pût s'en offenser. Il prouve que vous n'appartenez pas à un monde de fausseté et de perfidie, que vous ne connaissez pas une société qui flétrit tout (...), BALZAC, Lettre à MËmËe Carraud (à propos de la Physiologie du mariage; cité par HENRIOT, Portraits de femmes, p. 337).

Ajouté par webmaster

.1 (...) si (...) obéissant à je ne sais quel insidieux mot d'ordre vous ne désarmiez pas, mais vous confiniez dans une opposition stérile qui semble pour certains l'-ultima ratio de la politique, si vous vous retiriez sous votre tente et brûliez vos vaisseaux, ce serait à votre grand dam (...), PROUST, le Côté de Guermantes, éd. Folio, p. 295.

Ajouté par webmaster

Il y a un esprit de comédie entre les hommes (...) Un homme sous les feux croisés de cent spectateurs. Il donne la réplique qu'on attend. Si vous vous fiez à lui pour un rôle de traître, il dépassera votre attente. Il sera artiste de trahison. Tout homme est artiste. Les vices sont effrayants par cette perfection de l'acteur (...) Toute la tragédie du monde est jouée par des acteurs., ALAIN, Propos, 27 avr. 1931, Dieux déguisés.

Ajouté par webmaster

Vous filerez, vous coudrez, vous tricoterez, vous broderez, et vous donnerez aux dames de charité votre ouvrage à vendre., DIDEROT, Jacques le fataliste, Pl., p. 608.

Ajouté par webmaster

.1 Et l'alcool, qu'est-ce que vous en faites, de l'alcool? Oh! pas celui que vous avez bu, naturellement. Celui qu'on a bu pour vous, bien avant que vous ne veniez au monde., BERNANOS, le Journal d'un curé de campagne, Romans, Pl., p. 1091-1092.

Ajouté par webmaster

- Qu'après avoir chez vous réparé sa misère, Vous en veniez au point...? - Alte-là, mon beau-frère : Vous ne connaissez pas celui dont vous parlez., MOLIèRE, Tartuffe, I, 5.

Ajouté par webmaster

Vous avez dit que nos contestations étaient pour vous sans importance. Je voudrais vous marquer que votre opinion sur ces contestations est elle aussi de peu d'importance., MONTHERLANT, Port-Royal, p. 85.

Ajouté par webmaster

Aussi ai-je grand intérêt que vous me connaissiez tout entier, et que vous rabattiez un peu de cette trop bonne opinion pour moi., CORNEILLE, Lettres, éd. des grands écrivains, t. IX, p. 451.

Ajouté par webmaster

(...) ce prince, qui vous faisait auparavant chercher pour vous ôter la vie, et qui, dans sa fureur, a fait souffrir mille indignités à votre mère et à votre soeur, souhaite de vous voir présentement, pour vous récompenser du respect que vous avez eu pour lui., A. GALLAND, les Mille et une Nuits, t. II, p. 399.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



L'auteur anglais Horace Walpole (XVIIIe siècle) a écrit: « Le monde est une comédie pour celui qui pense et une tragédie pour celui qui sent. » En prenant des exemples aussi bien dans votre expérience personnelle que chez les écrivains ou artistes que vous connaissez, vous expliquerez et illustrerez cette opposition entre raison et sensibilité, et vous donnerez votre opinion sur la question.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo