L'autorité de l'État est-elle compatible avec la liberté des individus ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La raison d'être de l'État est-elle de garant ... Peut-on légitimer rationnellement ses opinion ... >>
Partager

L'autorité de l'État est-elle compatible avec la liberté des individus ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'autorité de l'État est-elle compatible avec la liberté des individus ?



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 27/2/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

L'autorité de l'État est-elle compatible avec la liberté des individus ?
Zoom




• Remarquer qu'ils ne sont pas identiques.

Celui d'Amiens est libellé sous forme d'alternative : ou bien l'État est un obstacle ou bien c'est une condition nécessaire pour la liberté de l'individu.

Celui d'Amérique du Sud pose la question en terme de compatibilité ou d'incompatibilité.

Il ne pose pas la question de savoir si l'État est une condition nécessaire pour la liberté de l'individu.

Enfin il évoque « l'autorité de l'État » alors que celui d'Amiens évoque « l'État ».

• Même si ces deux sujets peuvent prendre en compte des éléments de réflexions communs, ils ne sont donc nullement identiques, et il convient de saisir pleinement leur spécificité (et les prendre en compte dans la dissertation) si l'on veut traiter tel ou tel sujet tel qu'il est effectivement posé.

• Se demander selon quelle(s) acceptions du terme « liberté », selon quelle(s) appréhension(s) de la liberté chacun de ces sujets peut avoir sens.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'autorité de l'État est-elle compatible avec la liberté des individus ? Corrigé de 1212 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'autorité de l'État est-elle compatible avec la liberté des individus ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Tant que l'État existe, pas de liberté ; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'État. Lénine, L'État et la Révolution.

Ajouté par webmaster

L'ÉTAT ET LA LIBERTÉ "Il n'y a que la force de l'État qui fasse la liberté de ses membres." Rousseau, Du Contrat social, 1762.

Ajouté par webmaster

La vie spirituelle (...) est-elle compatible avec la vie charnelle?, F. MAURIAC, Souffrances et Bonheur du chrétien, p. 56.

Ajouté par webmaster

Si l'on recherche en quoi consiste précisément le plus grand bien de tous, qui doit être la fin de tout système de législation, on trouvera qu'il se réduit à deux objets principaux, la -liberté et l'-égalité : la liberté, parce que toute dépendance particulière est autant de force ôtée au corps de l'État; l'égalité, parce que la liberté ne peut subsister sans elle., ROUSSEAU, Du contrat social, II, XI.

Ajouté par webmaster

Dans le cadre de l'espèce la seule réalité objective c'est le génotype, c'est-à-dire l'ensemble des individus ayant même patrimoine héréditaire (...) En associant par croisement divers génotypes de manière à grouper à l'état homozygote une série de facteurs, nous réalisons une collectivité homogène formée par des individus de la même espèce, présentant un ensemble de caractères communs, transmissibles indéfiniment par hérédité (...) Cette collectivité est une race. L'ensemble des caractères considérés constitue le standard. La race sera pure, bien fixée ou homogène lorsque les caractères choisis sont tous à l'état homozygote. Elle est mal fixée, sans uniformité ou hétérogène, lorsque certains des facteurs sont à l'état hétérozygote et se disjoignent, réalisant des faits d'atavisme., L. GALLIEN, la Sélection animale, p. 77-78.

Ajouté par webmaster

L'Ancien Régime ne connaissait pas les droits individuels; par contre, les individus avaient de grandes facilités pour se grouper en vue de la défense de leurs intérêts; en face du roi, qui avait tous les pouvoirs, ils formaient dans l'État d'innombrables corps intermédiaires. Le Nouveau Régime, au contraire, proclame les droits individuels et favorise la liberté publique, en définissant et en séparant les pouvoirs. Mais l'individu doit se contenter de cette liberté; il n'a pas le droit d'alléguer un «intérêt intermédiaire», de «se séparer de la chose publique par un intérêt de corporation» (Le Chapelier)., OLIVIER-MARTIN, Précis d'hist. du droit franç., p. 395.

Ajouté par webmaster

.1 Elle laisse engager M. de Meinières, elle l'encourage en le complimentant, elle l'arrête en lui opposant les dispositions du Roi, du Roi dont elle affirme avec une expression souveraine l'autorité royale., Ed. et J. DE GONCOURT, la Femme au XVIIIËe s., t. II, p. 105.

Ajouté par webmaster

La liberté simplifie tout ce que complique l'autorité., E. DE GIRARDIN, -in P. LAROUSSE, Dict. univ.

Ajouté par webmaster

Le gouvernement constitutionnel s'occupe principalement de la liberté civile; et le gouvernement révolutionnaire, de la liberté publique. Sous le régime constitutionnel, il suffit presque de protéger les individus contre l'abus de la puissance publique : sous le régime révolutionnaire, la puissance publique elle-même est obligée de se défendre contre toutes les factions qui l'attaquent., ROBESPIERRE, Disc. sur les principes du gouvernement révolutionnaire, 25 déc. 1793, -in Textes choisis, t. III, p. 99.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



L'autorité de l'État est-elle compatible avec la liberté des individus ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo