NoCopy.net

L'autre est-il le fondement de la conscience morale ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comment définir la conscience morale ? La conscience d'être libre peut-elle être ill ... >>


Partager

L'autre est-il le fondement de la conscience morale ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'autre est-il le fondement de la conscience morale ?



Publié le : 9/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

L'autre est-il le fondement de la conscience morale ?
Zoom

Selon Hegel, comme le maître refuse de donner son statut d'homme à l'esclave, c'est finalement lui qui devient inhumain: sa liberté est celle du désir, elle l'enchaîne en fait au plaisir et à la jouissance. Faisant d'autrui un moyen d'assouvir ses désirs, et non une fin en soi, le maître méconnaît la liberté véritable: je ne suis véritablement libre que si je reconnais qu'autrui, malgré toutes ses différences, est le même que moi. La moralité ne se fonde donc pas sur un prétendu "droit à la différence", bien au contraire: c'est parce qu'autrui, malgré ses différences, appartient au même, cad à l'humanité, que j'ai des devoirs moraux envers lui.

 

 

 



« Je pense plutôt que l'accès au visage est d'emblée éthique. C'est lorsque vous voyez un nez, des yeux, un front, un menton, et que vous pouvez les décrire, que vous vous tournez vers autrui  comme vers un objet. La meilleure manière de rencontrer autrui, c'est de ne pas même remarquer la couleur de ses yeux ! Quand on observe la couleur des yeux, on n'est pas en relation sociale avec autrui. La relation avec le visage peut certes être dominée par la perception, mais ce qui est spécifiquement visage, c'est ce qui ne s'y réduit pas.             Il y a d'abord la droiture même du visage, son expression droite, sans défense. La peau du visage est celle qui reste la plus nue, la plus dénuée. La plus nue, bien que d'une nudité décente. La plus dénuée aussi: il y a dans le visage une pauvreté essentielle. La preuve en est qu'on essaie de masquer cette pauvreté en se donnant des poses, une contenance. Le visage est exposé, menacé, comme nous invitant à un acte de violence.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'autre est-il le fondement de la conscience morale ?
Corrigé de 1179 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "L'autre est-il le fondement de la conscience morale ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • miloou-225487 (Hors-ligne), le 15/01/2014 é 15H16.
  • marion:) (Hors-ligne), le 25/01/2012 é 25H18.
  • Sabrina8857 (Hors-ligne), le 19/11/2008 é 19H12.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    L'autre est-il le fondement de la conscience morale ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit