Autrui est-il mon semblable ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il se défier des théories ? D'où vient la force des préjugés ? >>


Partager

Autrui est-il mon semblable ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Autrui est-il mon semblable ?



Publié le : 12/9/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Autrui est-il mon semblable ?
Zoom

POUR DÉMARRER
 

 Le moi qui n'est pas moi et que je ne suis pas est-il similaire à moi, mon prochain, identique à moi-même et le même que moi ? Il y a en autrui un mixte de distance et de proximité, d'altérité et d'identité, qui nous conduit à traiter ce sujet, portant sur la manière dont l'Autre surgit dans ma propre conscience.
 
 CONSEILS PRATIQUES
 

 Réfléchissez sur la distance infinie qui s'introduit quand autrui surgit, à mille lieues de ma conscience, énigmatique, opaque et néanmoins identique à moi. La rencontre suppose étrangeté et identité. D'où l'affirmation d'une humanité possible, universelle à travers le particulier.
 



Autrui ? Est-ce celui qui m'est identique, ou est-ce celui qui me ressemble? Spontanément, nous avons opté pour la première solution. Le travail du philosophe consiste à dépasser l'opinion spontanée, simple préjugé, pour atteindre le jugement fondé. Aussi nous faut-il examiner cette question: la reconnaissance du lien moral avec autrui peut-elle naître d'un constat de ressemblance ou d'identité? Mais qu'est-ce qui les différencie? Plus précisément, qu'est-ce que "ressembler"? Examinons ce concept de "ressemblance", et voyons comment il peut fonder une relation morale avec autrui. Si A ressemble à B, cela signifie que A n'est pas identique à B. Comprenons bien cet aspect de la signification du concept: je ressemble à mon père, je ne suis pas mon père. La ressemblance vient après la différence qui est première ou fondamentale.


  • I) Je peux dire qu'autrui est mon semblable.

a) Autrui est un autre moi.
b) Je me retrouve en autrui.
c) La condition humaine est universelle.

  • II) Je ne peux pas dire qu'autrui est mon semblable.

a) Chaque homme est singulier et différent des autres.
b) Autrui, ce mal-aimé et ce mal-connu !
c) L'humanité est multiple.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Autrui est-il mon semblable ?
Corrigé de 2558 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Autrui est-il mon semblable ? " a obtenu la note de :

7 / 10

Corrigé consulté par :
  • Gueyel-281232 (Hors-ligne), le 09/11/2016 é 09H06.
  • omararmoush-276786 (Hors-ligne), le 01/05/2016 é 01H17.
  • fanny2749-269645 (Hors-ligne), le 03/02/2016 é 03H13.
  • MAEVA92000-263834 (Hors-ligne), le 05/01/2016 é 05H22.
  • clemchoux-264680 (Hors-ligne), le 05/12/2015 é 05H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Les autres sont comme d'autres moi. Les hommes sont tous semblables car ils appartiennent comme moi à l'espèce humaine. Mais, chaque individu a sa propre personnalité, sa propre expérience. C'est réduire indument les autres à soi-même que de les croire semblables à soi. Chaque être est différent et a un point de vue irréductible sur le monde.

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    • SARTRE: "Autrui, c'est ce moi qui n'est pas moi."
    • MONTAIGNE: "Se trouve autant de différence de nous à nous-mêmes que de nous à autrui."
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Autrui est-il mon semblable ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit