LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'ignorance est-elle l'unique source de nos e ... xxx >>


Partager

Avons-nous quelque chose à apprendre de nos erreurs ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Avons-nous quelque chose à apprendre de nos erreurs ?



Publié le : 17/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Nous nous interrogeons sur le bénéfice pour la connaissance de l'erreur. Avons-nous quelque chose à apprendre de nos erreurs ? En première analyse, ne semble-t-il pas que l'erreur en tant qu'elle est une illusion sur le vrai se réduit à du faux ? Comment pourrait on apprendre du vrai à partir du faux ? Disons qu'au mieux nous devons apprendre à ne plus les commettre.

Pour autant les erreurs sont parfois fécondes. Se tromper est profitable dans la mesure où l'erreur est reconnue par celui qui s'est trompé. Se tromper c'est l'occasion de revoir les hypothèses qui nous ont amené à nous tromper et revoir éventuellement la conduite épistémologique qui présidait à leur formation. En s'interrogeant sur les conditions de l'erreur, ne s'interroge-t-on pas directement sur les conditions nécessaires aux bonnes modalités de la recherche de la vérité ?

Dans ce cas, comment ne pas voir dans l'erreur l'occasion, d'un progrès ? L'erreur fait intégralement partie d'une philosophie de la connaissance humaine. Nous essaierons donc de nous demander en dernier lieu comment comprendre que l'erreur soit une part importante de l'apprentissage lui-même ?



Rien ne nous force jamais irrésistiblement à affirmer ceci ou à nier cela. Ce ne sont pas nos connaissances imparfaites ou insuffisantes qui sont responsables de nos erreurs. Si nous étions toujours assez attentifs, si nous les examinions toujours avec soin, nous saurions toujours reconnaître leurs insuffisances et nous pourrions décider s'il convient d'affirmer, de nier ou encore de douter. L'erreur se produit par conséquent quand nous nous laissons aller à juger sans avoir pris le soin d'examiner à fond la question. Il n'y a pas d'autre cause à nos erreurs que la précipitation, c'est-à-dire un mauvais usage de notre liberté de jugement. C. L'erreur, envers d'une faute ? Dans ces conditions, il apparaît que nos erreurs révèlent la faiblesse de notre volonté et en particulier de notre résolution à vouloir savoir. Nous voulons connaître, savoir et pourtant nous ne faisons pas ce qu'il faut pour y parvenir. Le seul enseignement à tirer de l'erreur serait donc la nécessité d'établir une méthode, des règles afin de ne pas s'écarter de la vérité.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2167 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Avons-nous quelque chose à apprendre de nos erreurs ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • alisonz62-245323 (Hors-ligne), le 28/10/2014 é 28H15.
  • clem-242582 (Hors-ligne), le 25/09/2014 é 25H17.
  • mflo-236480 (Hors-ligne), le 16/04/2014 é 16H13.
  • toto47480-230877 (Hors-ligne), le 13/02/2014 é 13H19.
  • pigeon-226526 (Hors-ligne), le 05/01/2014 é 05H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit