Avons-nous raison de craindre le progrès technique ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il avoir peur de la technique? Faut-il redouter la technique ? >>
Partager

Avons-nous raison de craindre le progrès technique ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Avons-nous raison de craindre le progrès technique ?



Publié le : 12/7/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Avons-nous raison de craindre le progrès technique ?
Zoom
  • raison : Du latin ratio, « calcul », « faculté de calculer, de raisonner » (en grec logos). * Au sens subjectif : mode de penser propre à l'homme (lui-même défini comme « animal raisonnable »). * Par opposition à l'intuition : faculté de raisonner, c'est-à-dire de combiner des concepts et des jugements, de déduire des conséquences. * Par opposition à la passion ou à la folie : pouvoir de bien juger, de distinguer le vrai du faux, le bien du mal. * Par opposition à la foi : la « lumière naturelle », naturellement présente en tout homme. * Par opposition à l'expérience : faculté de fournir des principes a priori (c'est-à-dire indépendants de l'expérience)* Au sens objectif : principe d'explication, cause (exemple : les raisons d'un phénomène). * Argument destiné à légitimer un jugement ou une décision (exemple : donner ses raisons).
  • craindre : Avoir peur de quelqu'un ou de quelque chose.
  • progrès : Evolution de l'humanité ou de la civilisation vers un état supérieur. Au sens strict, ce mot implique une amélioration, un perfectionnement.
  • technique : Du grec "tecknè", "art, métier". Procédés de travail ou de production qui supposent un savoir-faire. La technique désigne aussi les applications de la science proprement dite.

 

Le concept de progrès est de nos jours intégrés dans notre mode de vie. Lié à la technique, pour l’essentiel, nous le voyons comme inéluctablement en marche. De là, certaines craintes voient le jour face aux avancées du la technique. Sont-elles justifiées ? Avons-nous raison de craindre le progrès technique ? Après tout, la technique n’est-elle pas une création purement humaine, et de ce fait sous contrôle humain ? Mais, pour autant, ne trouve-t-on pas, dans notre monde, des fondations à une crainte rationnelle des progrès de la technique ? Comment comprendre alors une crainte rationnelle d’une création de la raison même ?

 



nous les pourrions employer en même façon à tous les usages auxquels ils sont propres et ainsi nous rendre comme maîtres et possesseurs de la nature.» Descartes, Discours de la méthode. ·         Descartes, dans ce passage du discours de la méthode, pose les jalons de ce qui sera l'image même du progrès technique pour l'avenir : une maitrise de la nature. Progresser techniquement, c'est sans cesse améliorer notre contrôle sur la nature. Dans la sixième partie du « Discours de la méthode » (1637), Descartes met au jour un projet dont nous sommes les héritiers. Il s'agit de promouvoir une nouvelle conception de la science, de la technique et de leurs rapports, apte à nous rendre « comme maître et possesseurs de la nature ». Descartes n'inaugure pas seulement l'ère du mécanisme, mais aussi celle du machinisme, de la domination technicienne du monde. Si Descartes marque une étape essentielle dans l'histoire de la philosophie, c'est qu'il rompt de façon radicale et essentielle avec sa compréhension antérieure. Dans le « Discours de la méthode », Descartes polémique avec la philosophie de son temps et des siècles passés : la scolastique, que l'on peut définir comme une réappropriation chrétienne de la doctrine d'Aristote. Plus précisément, il s'agit dans notre passage de substituer « à la philosophie spéculative qu'on enseigne dans les écoles » une « philosophie pratique ».




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Avons-nous raison de craindre le progrès technique ?	Corrigé de 5967 mots (soit 9 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Avons-nous raison de craindre le progrès technique ? " a obtenu la note de :

7 / 10

Corrigé consulté par :
  • fannyvrnne-232549 (Hors-ligne), le 05/03/2014 à 05H14.
  • Remi12 (Hors-ligne), le 13/03/2011 à 13H16.
  • princedelu (Hors-ligne), le 14/11/2010 à 14H21.
  • Sonia25752 (Hors-ligne), le 10/10/2010 à 10H11.
  • Brook23630 (Hors-ligne), le 08/05/2010 à 08H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    LA TECHNIQUE ET LE PROGRÈS "Plus le niveau de la technique est élevé, plus les avantages que peuvent apporter des progrès nouveaux diminuent par rapport aux inconvénients." Simone Weil, Oppression et liberté, 1934.

    Ajouté par webmaster

    pinoza, Traité théologico-politique (1670) "Que si la Raison, en dépit de ses réclamations contre l'Ecriture, doit cependant lui être entièrement soumise, je le demande, devons nous faire cette soumission parce que nous avons une raison, ou sans raison et en aveugles? Si c'est sans raison, nous agissons comme des insensés et sans jugement; si c'est avec une raison, c'est donc par le seul commandement de la Raison que nous adhérons à l'Ecriture, et donc si elle contredisait à la Raison, nous n'y adhérerions pas."

    Ajouté par webmaster

    LA TECHNIQUE ET L'HOMME "Quand nous considérons la technique comme quelque chose de neutre, c'est alors que nous lui sommes livrés de la pire façon : car cette conception, qui jouit aujourd'hui d'une faveur toute particulière, nous rend complètement aveugles en face de l'essence de la technique." Heidegger, La Question de la technique, 1953.

    Ajouté par webmaster

    L'histoire universelle est le progrès dans la conscience de la liberté; - progrès que nous avons à reconnaître dans ce qui en fait la nécessité. [ Introduction à la Philosophie de l'Histoire ] Hegel, Georg Wilhelm Friedrich

    Ajouté par webmaster

    l'histoire universelle est le progrès dans la conscience de la liberté; - progrès que nous avons à reconnaître dans ce qui en fait la nécessité. Introduction à la Philosophie de l'Histoire Hegel, Georg Wilhelm Friedrich

    Ajouté par webmaster

    l'histoire universelle est le progrès dans la conscience de la liberté; - progrès que nous avons à reconnaître dans ce qui en fait la nécessité. Introduction à la Philosophie de l'Histoire Hegel, Georg Wilhelm Friedrich

    Ajouté par webmaster

    Nous n'avons point d'État. Nous avons des administrations. Ce que nous appelons la raison d'État, c'est la raison des bureaux., FRANCE, l'Anneau d'améthyste, V, OE., t. XII, p. 93.

    Ajouté par webmaster

    « Quand nous considérons la technique comme quelque chose - de neutre, c'est alors que nous lui sommes livrés de la pire façon : car cette conception [...] nous rend complètement aveugles en face de l'essence de la technique. » Heidegger, La Question de la technique, 1953.

    Ajouté par webmaster

    On appelle progrès technique l'accroissement du volume de la production obtenue au moyen d'une quantité fixe de matière première ou de travail humain., Jean FOURASTIÉ, le Grand espoir du XXËe siècle, -in FOULQUIÉ, Dict. de la langue philosophique, art. -Progrès.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Avons-nous raison de craindre le progrès technique ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo