Baillis et sénéchaux (XIIe - XVe siècle)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le rétablissement de l'Empire La Révellière-Lépeaux >>
Partager

Baillis et sénéchaux (XIIe - XVe siècle)

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Baillis et sénéchaux (XIIe - XVe siècle)



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format FLASH protégé

Baillis et sénéchaux (XIIe - XVe siècle)
Zoom

Sous le règne de Philippe-Auguste, la monarchie capétienne fit des progrès décisifs. Le roi sut imposer l'autorité royale dans son domaine en créant un corps de fonctionnaires, les baillis et sénéchaux, chargés de le représenter dans son domaine. Ce fut la première administration royale efficace. Des officiers royaux. Jusqu'alors, le roi était représenté dans son domaine par des prévôts, chargés de gérer les propriétés et de faire exécuter les ordonnances royales. Leur charge était affermée : les prévôts remettaient au roi une partie des revenus des terres qu'ils administraient et gardaient le reste pour eux. Ils se montraient assez peu dociles. Comme Philippe-Auguste agrandit beaucoup le domaine royal, leur nombre et leur importance augmenta ; il devint nécessaire de les surveiller.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Baillis et sénéchaux (XIIe - XVe siècle) Corrigé de 370 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Baillis et sénéchaux (XIIe - XVe siècle)" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • lisandra (Hors-ligne), le 29/01/2011 à 29H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    La plupart des baillis étaient recrutés dans la petite noblesse d'entre Somme et Loire. Ils acquéraient des rudiments de culture juridique et étaient assistés d'excellents juristes. Partout ils firent progresser le droit au profit de la monarchie. Baillis et sénéchaux furent les agents les plus dévoués de la royauté capétienne. C'est par eux que l'autorité royale s 'imposa aux dépens des seigneurs. A partir du XIVe siècle, leurs fonctions furent progressivement démembrées.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Les baillis et sénéchaux centralisaient les revenus, perçus par les prévôts (...) ils envoyaient leurs comptes à la -Curia, puis à la Chambre des comptes (...) et le surplus de leurs recettes au Trésor royal. D'abord gardé par le chambrier, le Trésor fut confié aux Templiers par Philippe-Auguste (... En 1307), quatre -trésoriers de France furent chargés de la gestion du Trésor et de la direction des finances ordinaires (...) à partir du XVËe siècle, deux de ces trésoriers constituent la Cour du Trésor, Cour souveraine en matière de juridiction domaniale., P.-C. TIMBAL, Hist. des institutions, t. II, 338.

    Ajouté par webmaster

    Il n'y eut point de loi qui ordonnât de créer des baillis; ce ne fut point par une loi qu'ils eurent le droit de juger. Tout cela se fit peu à peu, et par la force de la chose (...) La seule ordonnance que nous ayons sur cette matière -(de l'an 1287) est celle qui obligea les seigneurs de choisir leurs baillis dans l'ordre des laïques., MONTESQUIEU, l'Esprit des lois, XXVIII, 43.

    Ajouté par webmaster

    L'ordre de Malte étant dissous, il est expressément défendu à qui que ce soit de prendre des titres de baillis, commandeurs, ou chevaliers. Napoléon Bonaparte, ?uvres, tome II,

    Ajouté par webmaster

    -(Les baillis) tenaient leurs «assises» périodiquement, dans les principales villes du bailliage, assistés du prévôt local, d'un conseil de praticiens ou d'hommes «jugeans»., O. MARTIN, Précis d'hist. du droit franç., 2Ëe éd., n° 450.

    Ajouté par webmaster

    « C'est par l'effet de [la] volonté éternelle et primitive [de Dieu] que tous les animaux se meuvent selon leur libre arbitre, et que l'homme a le pouvoir de faire tout ce qu'il veut, ou tout ce qu'il préfère d'entre les actions dont il est capable. » Maimonide, Le Guide des égarés, xiie s.

    Ajouté par webmaster

    « C'est par l'effet de [la] volonté éternelle et primitive [de Dieu] que tous les animaux se meuvent selon leur libre arbitre, et que l'homme a le pouvoir de faire tout ce qu'il veut, ou tout ce qu'il préfère d'entre les actions dont il est capable. » Maimonide, Le Guide des égarés, xiie s.

    Ajouté par webmaster

    - Vous calomniez votre souverain, messire. - Je ne parle pas pour lui. Le pauvre homme, lui, c'est un bon gars. Ce seront ses baillis et les officiers de la cassette qui se gobergeront avec mes bons et beaux écus tournois d'or raffiné pur et sans alliage., R. QUENEAU, les Fleurs bleues, p. 58.

    Ajouté par webmaster

    Le dix-huitième siècle paraîtra toujours dans l'histoire comme étouffé entre le siècle qui le précède et le siècle qui le suit., HUGO, Littérature et Philosophie mêlées, Sur Voltaire.

    Ajouté par webmaster

    L'on a parfois appelé le XIXËe siècle, siècle de la critique. Par antiphrase, sans doute : c'est le siècle où tout bon critique -méconnaît les écrivains de son temps., J. PAULHAN, les Fleurs de Tarbes, I, p. 19.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Baillis et sénéchaux (XIIe - XVe siècle)

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo