NoCopy.net

La bataille de la Marne

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La bataille de Pavie Adolphe Niel >>
Partager

La bataille de la Marne

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : La bataille de la Marne



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format FLASH protégé

La bataille de la Marne
Zoom

La résurrection d'une armée. En août 1914, l'armée française a perdu la «bataille des frontières». En retraite depuis Mons et Charleroi, elle a subi des pertes considérables. Les Anglais, écrasés au Cateau, se sont repliés sur La Fére. En face, cinq armées allemandes avancent en tenaille vers l'ouest, entre Montdidier et Verdun. Le 30 août, leurs avant-gardes sont à moins de 40 km de Paris. Le généralissime Joffre ordonne à ses troupes du centre de reculer jusqu'à la Seine afin de s'y rétablir. Son aile nord (armée Maunoury), qu'il espère renforcer, couvrira le faible camp retranché qui défend la capitale. La situation est dramatique. Le 2 septembre, le gouvernement gagne Bordeaux. Le 3 septembre, l'état-major français apprend, par les reconnaissances de la cavalerie et de l'aviation, que von Kluck (1er armée), au lieu de foncer sur Paris à partir de Senlis, se dirige vers le sud-est et Coulommiers. Il n'a laissé, au nord de la Marne, qu'un simple corps de réserve et a cessé d'accompagner, comme il en avait l'ordre, l'armée de Bülow. Négligence ou désobéissance volontaire, on ne l'a jamais su.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La bataille de la Marne Corrigé de 818 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La bataille de la Marne" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Les renforts français se hâtaient vers le front et les taxis parisiens furent réquisitionnés pour transporter environ 4000 hommes. A l'est, les assauts allemands étaient contenus par la IXe année (Foch), la IVe- (Langle de Cary) et la IIIe (Sarrail). Le 8 septembre. Moltke envoyait le colonel Hentsch organiser la retraite. Entre le 11 et le 12. les Allemands avaient décroché partout. Le 13, la ligne de front se stabilisa. Le plan de guerre allemand avait échoué.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

-(Hanotaux) expose la bataille de Charleroi, la bataille de la Marne, toute la guerre, avec beaucoup de pittoresque et même sur certains points, avec une grande précison de détails (...), R. POINCARÉ, Au service de la France, t. VIII, p. 213.

Ajouté par webmaster

On a beaucoup discuté sur la bataille de la Marne. L'histoire dira que Joffre l'a gagnée parce qu'il eût été seul responsable s'il l'avait perdue., J. BAINVILLE, Hist. de France, XXII.

Ajouté par webmaster

Ainsi, presque au même moment, aux deux extrémités de l'immense front de bataille, deux hommes qui avaient fait les mêmes expériences et vécu les mêmes pensées, Gallieni sur la Marne et Lyautey sur l'Atlas, rétablissaient par un coup de génie une situation désespérée., Jérôme et Jean THARAUD, Marrakech, III, p. 71.

Ajouté par webmaster

C'est son homme. Fifi, un beau, un frisé, pas chiqueur. D'ailleurs, elle a d'qui tenir et, quand faut qu'elle marne, elle marne. Mais malheur aux donneurs avec elle (...) elle les sent et elle est terrible., Francis CARCO, Jésus-la-Caille, III, IV, p. 180.

Ajouté par webmaster

Bataille et combat ont la même racine, battre. Bataille, en vertu de sa terminaison collective, signifie qu'une multitude de gens se battent; et par sa particule com, ensemble ou avec, combat marque simplement que deux ou plusieurs personnes se battent ensemble ou l'une contre l'autre. En sorte que la bataille est générale, et le combat particulier. La bataille a lieu entre deux armées; elle suppose un grand déploiement de troupes, et d'ordinaire elle est plus décisive., LAFAYE, Dict. des synonymes, Bataille.

Ajouté par webmaster

.1 L'armée que J.-C. a mise en bataille contre les erreurs., BOSSUET, Instruction, 2, -in LITTRÉ, Dict., art. -Bataille.

Ajouté par webmaster

.1 Pour que la visite du champ de bataille -(de Waterloo) soit réellement éducative il faut nécessairement que le touriste possède une bonne connaissance des faits., Joseph DELMELLE, la Belgique des champs de bataille, p. 85.

Ajouté par webmaster

On vit alors toute la justesse du mot du Maréchal de Saxe : «Une bataille perdue, c'est une bataille qu'on croit perdue»., MICHELET, Hist. de la révolution franç., t. II, p. 764.

Ajouté par webmaster

La Restauration, madame, doit se dire comme Catherine de Médicis, quand elle crut la bataille de Dreux perdue : - Eh! bien, nous irons au prêche! Or, 1815 est votre bataille de Dreux., BALZAC, la Duchesse de Langeais, Pl., t. V, p. 189.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

La bataille de la Marne

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo