NoCopy.net

baudelaire correspondance

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< commentaire composé La consommation à travers le sport >>
Partager

baudelaire correspondance

Littérature

Aperçu du corrigé : baudelaire correspondance



document rémunéré

Document transmis par : capu-176904


Publié le : 1/2/2013 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
baudelaire correspondance
Zoom


Commentaire du poème « Correspondances » extrait
du livre Les Fleurs du mal de
Charles Baudelaire


Le poème « Correspondances » est tiré de la section « Spleen et
Idéal » des Fleurs du mal, publiée en 1857 et rédigée par Charles
Baudelaire considéré comme l'un des poètes maudits du XIXème siècle. Les
Fleurs du mal est une des ?uvres les plus connues de Charles Baudelaire. Un
mois après la mise en vente, le livre est saisi est Baudelaire est condamné
à 30 francs d'amende pour outrage à la morale publique et aux bonnes m?urs.
Par ce poème Baudelaire a voulu fixer les dominances de son écriture. Nous
verrons dans une première partie que cet être « alchimiste » a écrit un art
poétique et dans une seconde partie comment Baudelaire utilise la poésie
comme correspondance.


Le poème est une réflexion sur l'écriture et la création poétique.
Les poèmes sont synonymes de métamorphose et de transfiguration du monde
réel. Pour Baudelaire, le poète est un alchimiste qui transforme la
« boue » en « or ». La fonction du poète est de voir au-delà du réel et
d'en rapporter des nouvelles visions. Par exemple : il parle de la ville
moderne qu'il a pris pour sujet, et définit les métamorphoses qu'il lui
impose :
« ' Par toi je change l'or en fer
Et le paradis en enfer » (Les Fleurs du mal, Spleen et Idéal, LXXXII)
Ce poème est aussi un sonnet, la forme de référence la plus noble. Le
sonnet est composé de deux quatrains (strophes de quatre vers) suivis de
deux tercets (strophes de trois vers). Les rimes sont embrassées (abba)
dans les deux quatrains :
« La nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
L'homme y passe à travers des forêts de symbole
Qui l'observent avec des regards familiers. »
Dans le premier tercet, les rimes ont une disposition croisée (aba) :
« enfants »/ « prairies »/ « triomphants ». Et dans le deuxième tercet, les
rimes sont embrassées (abb) : « infinies »/ « encens »/ « sens ». Le sonnet
permet le jeu de symétrie grâce à sa structure. Le dernier vers du sonnet
constitue ce qu'on appelle la chute. Elle est destinée à frapper le
lecteur, il clôt le sonnet en créant un effet de surprise ou une émotion
forte, ici le dernier vers :
« Qui chantent les transports de l'esprit et des sens ».
Le terme « transport », nous indique un moment d'intensité partic...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : baudelaire correspondance Corrigé de 2060 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "baudelaire correspondance" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

.. une ténébreuse et profonde unité, vaste comme la nuit et comme la clarté...

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

La folichonnerie du magistrat de Brosses me déplaît souverainement., BAUDELAIRE, Correspondance générale, II, p. 132.

Ajouté par webmaster

Voici l'histoire : j'ai reçu hier une lettre de Baudelaire m'invitant à solliciter votre voix pour sa candidature à l'académie. Gustave Flaubert, Correspondance, vol. 15

Ajouté par webmaster

C'est cet admirable, cet immortel instinct du beau qui nous fait considérer la terre et ses spectacles comme un aperçu, comme une correspondance du Ciel., BAUDELAIRE, Notes nouvelles sur E. Poe, III.

Ajouté par webmaster

Hélas vous ne faites donc pas la part de cette habitude effroyable de la solitude, de la misère, de la nécessité de m'imposer sans cesse le refoulement de toute expression?, BAUDELAIRE, Correspondance générale, t. VI, p. 19-20, 20 janv. 1858.

Ajouté par webmaster

Je n'ai jamais dit : l'art pour l'art, j'ai toujours dit : l'art pour le progrès., HUGO, Correspondance, à Baudelaire, 6 oct. 1859.

Ajouté par webmaster

.2 J'aime mieux la Correspondance de Voltaire. L'ouverture du compas y est autrement large!, FLAUBERT, Correspondance, 1876, éd. Conard, p. 384.

Ajouté par webmaster

Nous lui avons fait un tel charivari dans la cour que le proviseur l'a entendu de son appartement. Alors ce pion riait de ce qu'on faisait pour lui, mais il riait jaune. Je suis dans les mutins. Je ne veux pas être de ces lèche-culs qui craignent de déplaire aux pions., BAUDELAIRE, Correspondance, 25 mars 1833.

Ajouté par webmaster

Les extases sans fin des Brahmes fanatiques., BAUDELAIRE, Poèmes attribués à Baudelaire, V, Pl., p. 270.

Ajouté par webmaster

Ainsi, durant les jours pluvieux de novembre, Me voilà donc contraint de rester dans ma chambre (...), BAUDELAIRE, les Poèmes attribués à Baudelaire, III, «Mes bottes».

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

baudelaire correspondance

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature