LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'autorité religieuse est-elle le modèle de l ... L'art imite-t-il la nature ? >>


Partager

Le beau dépend-il du goût de chacun ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le beau dépend-il du goût de chacun ?



Publié le : 2/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le beau dépend-il du goût de chacun ?
Zoom

Selon Kant, la réponse est négative : le beau plaît uni-versellement, même s'il s'agit d'une universalité de droit, et non de fait. Si je juge une œuvre belle alors que mon voisin la trouve laide, la première chose que je tenterai de faire, c'est de le convaincre. C'est ce qui différencie le beau de l'agréable : l'agréable est affaire de goût et dépend du caprice de chacun, alors que le beau exige l'universalité. Le beau peut être universel parce qu'il fait jouer des facultés qui sont communes à tous les sujets : le sentiment que j'éprouve devant la belle œuvre peut, en droit, être partagé par tous.

 

 

 



Quand nous disons : « C'est beau », nous formulons un jugement qui se veut objectif et nous affirmons a priori que ce qui nous plaît devrait provoquer la même satisfaction chez tous. Peut-on justifier ce paradoxe ? La beauté, qui ne semble ni objective (elle est subjective : variable selon les sujets, belle pour les uns et pas pour les autres), ni absolue (elle est relative : fonction d'un certain point de vue), a-t-elle pourtant une forme d'universalité ? N'est-elle pas communicable ? La réponse de Kant Bien que subjectif, le beau est universalisable " Le beau est ce qui est représenté sans concept comme objet d'une satisfaction universelle. " Kant, Critique de la faculté de juger (1790), I, § 6. Problématique Pourquoi la beauté, qui n'est ni objective, ni absolue, possède-t-elle pourtant une forme d'universalité ? Explication Un plaisir désintéressé Kant montre que le jugement de goût est fondamentalement subjectif, car il s'appuie sur un sentiment de plaisir (le beau) ou de déplaisir (le laid). Dire d'une chose qu'elle est belle, c'est avant tout dire qu'elle nous plaît. Certes, il s'agit d'une satisfaction désintéressée : ce n'est pas l'objet qui plaît, mais la contemplation de sa représentation, - de sorte que l'existence réelle de l'objet est ici indifférente.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1766 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le beau dépend-il du goût de chacun ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • matarratas-227734 (Hors-ligne), le 14/01/2014 é 14H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit