Le beau est-il toujours bizarre ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'homme fait-il la beauté de ce qu'il aime ? Les droits de l'homme et les fonctions de l'E ... >>


Partager

Le beau est-il toujours bizarre ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le beau est-il toujours bizarre ?



Publié le : 19/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le beau est-il toujours bizarre ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Le beau est-il toujours bizarre ?



 Il existe beaucoup d’autres catégories esthétiques que le beau, il y a le grotesque, le merveilleux, le comique, le monstrueux, le laid, la caricature le tragique, le sublime. Dès lors, se demander si le beau peut être bizarre, en somme rentré dans les catégories que l’on vient d’énoncer serait quelque peu contradictoire. Le beau appelle-t-il une autre façon de voir les choses qui romprait avec nos habitudes ordinaires.



Le beau équilibré est l'aboutissant des recherches de « l'âge expérimental ». Or, à cette période de « l'âge expérimental », on constate des tâtonnements qui sont encore loin de la rectitude classique et qui souvent frisent le bizarre. C'est ainsi, comme le remarque H. FOCILLON, que, dans l'art musulman dont les combinaisons géométriques semblent cependant « engendrées par un raisonnement mathématique », « une sorte de fièvre presse et multiplie les figures; un étrange génie de complication enchevêtre, replie, décompose et recompose leur labyrinthe ». De même, dans la sculpture romane, « la forme abstraite sert de tige et de support à une image chimérique de la vie animale et de la vie humaine, où le monstre, toujours enchaîné à une définition architecturale et ornementale, renaît sans cesse sous des apparences inédites... Il se dédouble, s'enlace autour de lui-même, se dévore » (Ouv. cité, p. 12). Même dans l'art le plus classique, il y a, nous dit le même auteur, une sorte de « sorcellerie manuelle qui ne saurait se comparer à rien d'autre ». A plus forte raison, dans l'art baroque, les formes vivent pour elles-mêmes, « elles se répandent sans frein, elles prolifèrent comme un monstre végétal ».


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le beau est-il toujours bizarre ? Corrigé de 2330 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Le beau est-il toujours bizarre ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Helene34900 (Hors-ligne), le 07/06/2009 é 07H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le beau est-il toujours bizarre ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit