NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La pitié est naturelle à l'homme - Rousseau La culture musicale, première étape vers le ... >>


Partager

Beauté et finalité règnent dans la nature - ARISTOTE

Philosophie

Aperçu du corrigé : Beauté et finalité règnent dans la nature - ARISTOTE



Publié le : 7/5/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Beauté et finalité règnent dans la nature - ARISTOTE
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Beauté et finalité règnent dans la nature - ARISTOTE



   Aristote commence par formuler sa thèse : les êtres naturels qui n'offrent pas un aspect agréable ont une beauté cachée qu'il est toujours donné à notre intelligence de découvrir. Dans un deuxième temps (depuis « Et d'ailleurs » jusqu'à « animaux moins nobles »), il prouve que la répugnance vis-à-vis de certains animaux est absurde puisque la représentation artistique de ces mêmes animaux peut, elle, nous procurer du plaisir. Ensuite (jusqu'à la fin du texte), il justifie sa thèse à proprement parler, en faisant appel à l'argument général que tout est beau dans la nature (idée qu'il faut entendre de la manière suivante : la nature est belle parce qu'elle est un tout). Le beau, c'est l'ordre et l'harmonie, l'organisation elle-même.

Beauté et finalité règnent dans la nature - ARISTOTE À vrai dire, certains des êtres vivants n'offrent pas un aspect agréable ; pourtant la Nature qui les a produits avec art procure des plaisirs inexprimables à ceux qui, lorsqu'ils les contemplent, peuvent connaître les causes et qui sont philosophes de race. Et d'ailleurs il serait déraisonnable et absurde que nous trouvions du plaisir à contempler les images de ces êtres, parce que nous y saisissons en même temps l'art, par exemple du sculpteur ou du peintre qui les a produits, et que, les examinant en eux-mêmes produits par la Nature, nous n'éprouvions pas une joie plus grande encore de cette contemplation, au moins si nous pouvons en saisir les causes. Il ne faut donc pas se laisser aller à une répugnance puérile pour l'étude des animaux moins nobles. Car, en toutes les oeuvres de la Nature, il y a quelque chose de merveilleux. II faut retenir le propos que tint, dit-on, Héraclite' à des visiteurs étrangers qui, au moment d'entrer, s'arrêtèrent en le voyant se chauffer devant son fourneau ; il les invita en effet à entrer sans crainte en leur disant qu'il y a aussi des dieux dans la cuisine. De même, on doit aborder sans dégoût l'examen de chaque animal avec la conviction que chacun réalise sa part de nature et de beauté. ARISTOTE 1. Héraclite : philosophe présocratique.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1559 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Beauté et finalité règnent dans la nature - ARISTOTE " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • wonderwoman-207648 (Hors-ligne), le 03/05/2013 é 03H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit