Bergson: Quand un musicien compose une symphonie…

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Bergson: Art et symboles Bergson: Qui ne voit que la cohesion sociale ... >>
Partager

Bergson: Quand un musicien compose une symphonie…

Philosophie

Aperçu du corrigé : Bergson: Quand un musicien compose une symphonie…



Publié le : 19/4/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Bergson: Quand un musicien compose une symphonie…
Zoom
  • bergson : Contre le matérialisme scientifique et philosophique de son temps, Bergson tente de rétablir les droits de la conscience et de la vie spirituelle.
  • composé : s'applique à une unité formée de deux mots (ou d'un radical verbal et d'un mot) ou de plusieurs suites de mots (grandmère, pot-de-vin) ou par l'ajout d'un élément préfixé à un autre mot (antibrouillard). Certains composés ne sont pas signalés par un procédé graphique (pomme de terre, point de vue); on peut les considérer aussi comme des syntagmes* lexicalisés. Composition désigne le processus qui produit des composés à partir de mots (ou radicaux) appelés composants.

Parties du programme abordées :
 
L'art.
 Anthropologie.
 Métaphysique.
 Philosophie.
 
 Analyse du sujet : Un texte difficile sous des apparences anodines. L'exemple de la symphonie, bien que développé, introduit seulement à l'idée capitale : le futur est toujours riche d'imprévisible nouveauté.
 
 Conseils pratiques : Suivez avec rigueur l'argumentation de Bergson et son caractère démonstratif. Si vous le connaissez, vous pouvez opposer à ce point de vue celui de Leibniz, diamétralement opposé : l'imprévisibilité du monde n'est que la face visible aux hommes d'une prévisibilité harmonieuse voulue et réalisée pas à pas par Dieu.



Quand un musicien compose une symphonie, son oeuvre était-elle possible avant d'être réelle ? Oui, si l'on entend par là qu'il n'y avait pas d'obstacle insurmontable à sa réalisation. Mais de ce sens tout négatif du mot on passe, sans y prendre garde, à un sens positif : on se figure que toute chose qui se produit aurait pu être aperçue d'avance par quelque esprit suffisamment informé, et qu'elle préexistait ainsi, sous forme d'idée, à sa réalisation; - conception absurde dans le cas d'une oeuvre d'art, car dès que le musicien a l'idée précise et complète de la symphonie qu'il fera, sa symphonie est faite. Ni dans la pensée de l'artiste, ni, à plus forte raison, dans aucune autre pensée comparable à la nôtre, fut-elle impersonnelle, fut-elle même simplement virtuelle, la symphonie ne résidait en qualité de possible avant d'être réelle. Mais n'en peut-on pas dire autant d'un état quelconque de l'univers pris avec tous les êtres conscients et vivants? N'est-il pas plus riche de nouveauté, d'imprévisibilité radicale, que la symphonie du plus grand maître? Bergson


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Bergson: Quand un musicien compose une symphonie…	Corrigé de 866 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Bergson: Quand un musicien compose une symphonie… " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Thibidip (Hors-ligne), le 20/05/2013 à 20H13.
  • Thibidip (Hors-ligne), le 20/05/2013 à 20H12.
  • bendu29780-180802 (Hors-ligne), le 06/11/2012 à 06H13.
  • lala13 (Hors-ligne), le 05/11/2012 à 05H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Cela ne créerait-il pas un déséquilibre du caractère et/ou de la liberté? De par l'expérience, le caractère est forcément modifié, par conséquent le moi est lui aussi modifié; logiquement il en va de même quant à nos actes et finalement à notre liberté. Deux possibilités s'offrent alors à nous : soit nous subissons ces modifications, soit nous nous les approprions. Dans le premier cas, lorsque nous n'agissons pas, nos « acquisitions nouvelles » ne font que se rattacher au moi. Elles sont secondaires et notre liberté en souffrirait certainement : il ne serait pas possible d'agir pleinement sans un moi qui soit unanime. Dans une telle situation, nos actes ne pourraient exprimer notre personnalité ou notre moi puisqu'il n'est pas unique. C'est la raison pour laquelle, toute modification du caractère doit être opérée de manière à ce qu'elle se confonde entièrement avec le moi et qu'elle appartienne totalement au moi.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Théodose ne voulait rien brusquer, et, comme un habile musicien, il avait marqué l'endroit de sa symphonie où il devait donner le coup sur le tam-tam., BALZAC, les Petits Bourgeois, Pl., t. VII, p. 121.

    Ajouté par webmaster

    On peut connaître (...) à combien de livres en poids répondent les efforts de l'homme qui récite un discours, d'un musicien qui joue d'un instrument. On pourrait même évaluer ce qu'il y a de mécanique dans le travail du philosophe qui réfléchit, de l'homme de lettres qui écrit, du musicien qui compose. Les effets, considérés comme purement moraux, ont quelque chose de physique et de matériel qui permet, sous ce rapport, de les comparer avec ceux que fait l'homme de peine., LAVOISIER et SÉGUIN, Mémoire de 1790, -in Encycl. Pl., Hist. de la science, p. 900.

    Ajouté par webmaster

    Si je pouvais faire comprendre, en une page ou deux de prose, ce que dit la -Neuvième Symphonie, il n'y aurait plus de -Neuvième Symphonie. Quand la musique imite le vent ou la pluie, elle perd son temps; quand elle décrit les passions tragiques, elle perd son temps. Pour tout dire en peu de mots, je reconnais l'oeuvre d'art à ceci, qu'elle n'exprime qu'elle-même (...), ALAIN, Propos, 3 juin 1921, Du langage propre à chaque art.

    Ajouté par webmaster

    Lorsque, dit-il -(Vitruve), cet enchaînement de proportions (...) traduit (...) un accord convenable des membres entre eux, et la correspondance de chaque partie avec l'ensemble, «comme on le voit dans le corps humain», l'architecte obtient l'-eurythmie, la réussite harmonieuse analogue à celle que cherche le musicien dans la composition d'une symphonie., M. C. GHYKA, -in Encycl. franç. (DE MONZIE), XVI, 28, 6.

    Ajouté par webmaster

    Relisez, par exemple -(dans la comédie de la Mort...) la prodigieuse symphonie qui s'appelle -Ténèbres. Je dis symphonie, parce que ce poème me fait quelquefois penser à Beethoven., BAUDELAIRE, l'Art romantique, XX, V.

    Ajouté par webmaster

    (...) tout récemment, un savantasse anglais n'a-t-il pas traduit, en vibrations colorées, les vibrations sonores de cette même symphonie? -(la cinquième symphonie de Beethoven)., B. CENDRARS, Moravagine, -in Oe. compl., t. IV, p. 104.

    Ajouté par webmaster

    Le vieux musicien paraissait donner du cor, quand il se mouchait, tant son nez long et creux sonnait dans le foulard., BALZAC, le Cousin Pons, Pl., t. VI, p. 572.

    Ajouté par webmaster

    "Bref, nous sommes libres quand nos actes émanent de notre personnalité entière, quand ils l'expriment, quand ils ont avec elle cette indéfinissable ressemblance qu'on trouve parfois entre l'œuvre et l'artiste." Bergson, Essai sur les sonnées immédiates de la conscience, p.129.

    Ajouté par webmaster

    Bref, nous sommes libres quand nos actes émanent de notre personnalité entière, quand ils l'expriment, quand ils ont avec elle cette indéfinissable ressemblance qu'on trouve parfois entre l'oeuvre et l'artiste. BERGSON, Essai sur les données immédiates de la conscience, 1889.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Bergson: Quand un musicien compose une symphonie…

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo