LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Conscience et certitude ? Le sujet comme altérité ? >>


Partager

Du besoin au désir ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Du besoin au désir ?



Publié le : 7/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Du besoin au désir ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Du besoin au désir ?




Il ne peut arriver à un objet qu'un nombre fini de choses : ce livre ne peut faire chauffer de l'eau, comme le fait une bouilloire. Si j'étais un objet, je ne pourrais donc faire qu'un certain nombre de choses, alors que, en tant que sujet, je suis pour Sartre absolument libre. La fin de la première partie explique pourquoi le sujet ne peut à lui seul avoir le statut d'objet : pour Sartre, il n'y a d'objet que pour un sujet, autrement dit, quelque chose n'a le statut d'objet que s'il y a quelqu'un pour lui donner un tel statut. Pour être à lui seul un objet, le sujet devrait à la fois être objet et sujet, il devrait se tourner vers lui-même, c'est-à-dire être dans un rapport réflexif à lui-même, et donc se dédoubler : comme dans un miroir, il devrait se regarder lui-même. Mais un tel effort est vain par essence, car le sujet est pour le penseur existentialiste une pure négativité : il est la négation de tout ce qui pourrait être affirmé de lui. Le deuxième mouvement du texte analyse ce qu'est essentiellement autrui pour moi. Pour montrer le lien essentiel entre l'existence d'autrui et la possibilité de ma propre objectivité, Sartre évoque une objection naïve : la liberté absolue du « pour soi » pourrait être une illusion, et le sujet pourrait en réalité avoir les traits caractéristiques des objets, c'est-à-dire des caractères définissant complètement et ce qu'il est et ce qu'il lui est possible de faire. Par exemple, tout en me croyant libre d'être généreux, je pourrais être objectivement, et donc nécessairement, généreux, ou objectivement pingre, et je ne pourrais m'empêcher d'être généreux ou pingre. Mais, soutient Sartre, cela revient encore à poser un sujet, puisque tout objet implique par définition un sujet : en supposant que je pourrais être un objet, j'admets l'existence d'un sujet autre que moi-même. L'avant-dernière phrase du mouvement peut donc caractériser la nature d'autrui pour moi : alors qu'autrui est pour lui-même un « pour soi » absolument libre, comme je le suis moi-même pour moi, à mes yeux, en revanche, autrui est celui par lequel «je gagne mon objectivité ».


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2487 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Du besoin au désir ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Ismail6911 (Hors-ligne), le 13/10/2008 é 13H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit