NoCopy.net

"Bien placés bien choisis / quelques mots font une poésie" (Queneau)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Alfred de MUSSET: La nuit de mai Henri Michaux, "La Jetée" >>
Partager

"Bien placés bien choisis / quelques mots font une poésie" (Queneau)

Littérature

Aperçu du corrigé : "Bien placés bien choisis / quelques mots font une poésie" (Queneau)



document rémunéré

Document transmis par : thomas39358


Publié le : 22/10/2010 -Format: Document en format FLASH protégé


Zoom
  • bien : Ce qui est avantageux ou utile à une fin donnée. Ce qui possède une valeur morale, ce qui est juste, honnête, louable. Souverain Bien : norme suprême de l'ordre éthique, que l'homme poursuit en vue de lui-même, et non en vue d'obtenir un autre bien. En économie, toute chose qui possède une valeur d'échange et qui est susceptible d'appropriation (exemple : biens de consommation).
  • mot : 1. Élément du discours, signe d'une idée distincte. 2. Unité linguistique composée et fonctionnant de manière relativement autonome : « Segment de la chaîne parlée ou du texte écrit tel qu'on le puisse séparer de son contexte en le prononçant isolément ou en le séparant par un blanc des autres éléments du texte et lui attribuer une signification et une fonction spécifique » (MARTINET). 3. Au pluriel, souvent synonyme de paroles.
  • Poésie : Du grec poiêsis, le mot poésie renvoie étymologiquement à l'idée de "fabrication", de "production". "Art du langage, visant à exprimer ou à suggérer quelque chose, par le rythme, l'harmonie et l'image." (Petit Robert)
  • Queneau : Poussé par une curiosité et une culture universelles (mathématiques, philosophie, psychanalyse, littérature...), il s'intéresse essentiellement au langage. Il veut renouveler et libérer la langue française, en combinant une démarche rigoureuse, mathématique et rhétorique, qui n'exclut pas le jeu sur le langage, l'humour. • Quelques œuvres à connaître: Exercices de style (1947); Zazie dans le métro (1959).

La poésie se réduit-elle à un pur jeu d'adresse verbale ?

La poésie est-elle le véhicule des pensées et des émotions du poète ou se réduit-elle à un jeu sur les mots ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : "Bien placés bien choisis / quelques mots font une poésie" (Queneau) Corrigé de 1418 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet ""Bien placés bien choisis / quelques mots font une poésie" (Queneau)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • SmileWarrior (Hors-ligne), le 05/02/2012 à 05H12.
  • sixty1994 (Hors-ligne), le 13/04/2011 à 13H14.
  • marion0609 (Hors-ligne), le 10/02/2011 à 10H17.
  • quitterie (Hors-ligne), le 23/01/2011 à 23H13.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    On peut très bien joué avec la forme du poème comme Guillaume Apollinaire dans son recueille de poème, Calligrammes, les poème on souvent la forme du sujet principale: "Il pleut" où les mots sont écrits de façon à ressembler à une averse ainsi que " la colombe poignardés et le jet d'eau" qui représente une colombe et une fontaine. Des poètes invention son prope language tel que Henri Michaux dans "Le grand Comnbat" même avec ses mots incompréhensibles on arrive bien à faire allusion à un combat. Il a inventé lenéologisme. Un poète très connu a remplacé les personnes par des animaux pour pouvoir s'exprimer et ne peas être condamner; il s'agit de La Fontaine et de ses Fables. Un autre poète qui à utilisé la poésie d'une belle façon, Téophile Gautier avec Emaux et Camées on voit qu'une recherche esthétique a été fait et aussi un grand travail sur le language. Il dit: " Il y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Nous savons tous les mots dont ils -(les écrivains de Port-Royal) se servent; mais jamais, ce me semble, nous ne les avons vus si bien placés ni si bien enchâssés., MËmËe DE SÉVIGNÉ, Lettres, 473, 1ËeËr déc. 1675.

    Ajouté par webmaster

    (...) avec quelques paradoxes bien choisis, on fustige l'intellect des sots (...), Valery LARBAUD, Fermina Marquez, XIV.

    Ajouté par webmaster

    Il -(Chamfort) a laissé un nom et bien des mots qu'on répète. Quelques-uns de ces mots sont comme de la monnaie bien frappée qui garde sa valeur, mais la plupart ressemblent plutôt à des flèches acérées qui arrivent brusquement et sifflent encore. Il a eu de ces mots terribles de misanthropie. Aussi l'idée qu'il a imprimée de lui est celle de la causticité même, d'une sorte de méchanceté envieuse., SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, Chamfort, t. IV, p. 539.

    Ajouté par webmaster

    .1 Tu aimes Charlotte : -ou bien tu as quelque espoir, et alors tu agis; ou bien tu n'en as aucun, et alors tu renonces. Tel est le discours du sujet «sain» : -ou bien, ou bien. Mais le sujet amoureux répond (c'est ce que fait Werther) : j'essaie de me glisser entre les deux membres de l'alternative : c'est-à-dire : -je n'ai aucun espoir, mais tout de même... Ou encore : je choisis obstinément de ne pas choisir; je choisis la dérive : -je continue., R. BARTHES, Fragments d'un discours amoureux, p. 75.

    Ajouté par webmaster

    .1 (...) un homme sérieux, bien vêtu, réservé, n'ouvrant la bouche que pour articuler avec soin, des mots pesés et choisis., G. DUHAMEL, les Compagnons de l'Apocalypse, VIII.

    Ajouté par webmaster

    Comment faire comprendre à une masse ignorante qu'il y a une poésie indépendante d'une idée, et qui ne gît que dans les mots, dans une musique verbale, dans une succession de consonnes et de voyelles; puis, qu'il y a aussi une poésie d'idées, qui peut se passer de ce qui constitue la poésie des mots., BALZAC, Des artistes, III, -in OE. diverses, t. I, p. 358.

    Ajouté par webmaster

    Ces hardiesses -(en poésie) lorsqu'elles sont bien sauvées, comme les dissonances en musique, font un effet très brillant., CHATEAUBRIAND, le Génie du christianisme, II, I, 3.

    Ajouté par webmaster

    «La poésie, dira Fargue, ce sont des mots qui se brûlent». Mais il lui suffit qu'ils grésillent; le surréaliste veut qu'ils tombent en cendres. Et Bataille définira la poésie «un holocauste des mots»., SARTRE, Situations I, p. 209.

    Ajouté par webmaster

    Et n'est-ce pas bien cela qu'exprime leur bizarre poésie de sons qui, tout en ayant l'air inintelligible, essaye de chanter en effet la gamme entière des sensations et de noter par les voisinages des mots, bien plus que par leur accord rationnel et leur signification connue, d'intraduisibles sens, qui sont obscurs pour nous, et clairs pour eux?, MAUPASSANT, la Vie errante, La nuit.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    "Bien placés bien choisis / quelques mots font une poésie" (Queneau)

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast littérature