Le bonheur n’est il qu’une succession de plaisirs ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La mémoire chez BERGSON La matière chez Bergson >>
Partager

Le bonheur n’est il qu’une succession de plaisirs ?

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : Le bonheur n’est il qu’une succession de plaisirs ?



Document transmis par : chrys67


Publié le : 18/3/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

Le bonheur n’est il qu’une succession de plaisirs ?
Zoom
  • bonheur : Etat de satisfaction parfaite, de contentement du corps, du coeur et de l'esprit.
  • plaisir : Du latin placere, être agréable à .. a) Sensation ou émotion agréable, liée à la satisfaction d'un besoin, d'un désir. b) Principe de plaisir : chez Freud, principe primaire en vertu duquel nous cherchons d'abord à nous procurer du plaisir et à fuir le déplaisir.


 
 
 
 Le bonheur a une place importante dans la vie d’un individu ; pour l’un il en a une idée précise pour l’autre plutôt vague dans le fait de lui donner un véritable sens .
 Faut il connaître différents plaisirs pour déterminer celui que l’on va considérer comme le bonheur ?
 
 Le bonheur évolue au travers de toutes les époques fidèle et prends le sens de la tendance qu’on va lui donner ou du moins c’est ce que l’on pourrait penser.
 
 Le bonheur se divise en plusieurs bonheurs il y’a le bonheur physique, charnel matériel, social, spirituel, professionnel, sentimental, familial le bonheur par nos 5 sens le toucher, la vue, le gout, l ouïe , l’odorat. Il est perçu de beaucoup de manière et de manière différentes à des instants différents et apprécier en fonction de notre propre perception et du sens que l’on lui donne. Un même moment de plaisir pour deux individus peut être vécu de
 façon très différentes.
 
 Le bonheur qui procure un sentiment de frustration par le manque de durée ou par ce que l’individu estime ne pas l’avoir apprécier à sa juste valeur il va multiplier cette expérience du bonheur la retrouver pour la vivre encore .
 
 Il est utile à la vie pour supporter les moments de non bonheur, utile à tous les âges de la vie.
 Le bonheur ou « bonne heure » le bon moment celui ou l’alchimie entre nous et ce que nous vivons est dans l’harmonie ; c’est la recherche d’un sentiment sur un instant ou sur une vie.
 Un sentiment c’est ainsi que le décrive la plus part des individus
 
 Cependant le bonheur est aussi ce que nous en faisons, on peut dire je suis heureux en amour malheureux dans mon travail ou inversement, j’ai du plaisir pour la nourriture mais malheureux dans mon apparence physique . est ce que le bonheur se contre dirait il ? dévoilant une face négative, faut il obligatoirement être malheureux pour être heureux ?
 
 
 Le bonheur se suffit à lui-même par le fait de vivre sa vie ou il se compose d’un bonheur à la suite de l’autre ?
 La succession de plaisirs un enchainement d’émotions de joie, plaisirs, satisfactions des mots des ressentis. La recherche de l un d’entre eux, les faires se succéder. Il y a cette envie de les faire revenir rien que l’envie procure un plaisir l’attente procure un plaisir la réalisation procure du plaisir mais la fin d’un plaisir rend il forcement heureux ? Reproduire ces plaisirs parce qu’il y’a la crainte de les perdre pour toujours.
 La succession de plaisirs par addiction du bonheur prendre plaisir et le répéter
 
 Il apparaît en final de cette analyse qu’il serait difficile d’être rigide sur un sentiment proprement humain qui va lui-même déterminer sa notion du bonheur et définir si le besoin de succéder des plaisirs et nécessaire. On pourrait associer ici bonheur et sagesse celui qui connaît le bonheur d être, le simple fait d’exister alors le bonheur se suffit à lui-même et n’a pas besoin de se multiplier mais se prolonge s’étire sur le fil de la vie.




Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Le bonheur n&#8217;est il qu&#8217;une succession de plaisirs ? Corrigé de 579 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le bonheur n’est il qu’une succession de plaisirs ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

com Indiquez-lui le numéro et le titre précis de votre document (c.f. ci-dessus dans le cadre jaune). Désolé pour ce problème technique. Merci d'envoyer un mail au responsable informatique du site à cette adresse: webmaster@devoir-dephilosophie.com Indiquez-lui le numéro et le titre précis de votre document (c.f. ci-dessus dans le cadre jaune). Désolé pour ce problème technique. votre document (c.f. ci-dessus dans le cadre jaune). Désolé pour ce problème technique. Merci d'envoyer un mail au responsable informatique du site à cette adresse: webmaster@devoir-dephilosophie.com Indiquez-lui le numéro et le titre précis de votre document (c.f. ci-dessus dans le cadre jaune). Désolé pour ce problème technique. Merci d'envoyer un mail au responsable informatique du site à cette adresse: webmaster@devoir-dephilosophie.com Indiquez-lui le numéro et le titre précis de votre document (c.f. ci-dessus dans le cadre jaune). Désolé pour ce problème technique.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

à force de plaisirs notre bonheur s'abîme., COCTEAU, Poèmes, «à force de plaisirs...», p. 89.

Ajouté par webmaster

(...) quand on parle d'un -ordre de succession dans la durée, et de la réversibilité de cet ordre, la succession dont il s'agit est-elle la succession pure (...) sans mélange d'étendue, ou la succession se développant en espace, de telle manière qu'on en puisse embrasser à la fois plusieurs termes séparés et juxtaposés? La réponse n'est pas douteuse (...) si l'on établit un ordre dans le successif, c'est que la succession devient simultanéité et se projette dans l'espace., H. BERGSON, Essai sur les données immédiates de la conscience, p. 76.

Ajouté par webmaster

Ce bonheur-là, qui ne naît que pour mourir (...) sera-ce donc du bonheur totalement perdu pour l'avenir?, G. DUHAMEL, les Plaisirs et les Jeux, p. 12.

Ajouté par webmaster

Il semblait avoir deviné quelque succession à déguster, à partager, à inventorier, à grossoyer, une succession pleine d'actes à faire (...), BALZAC, la Peau de chagrin, Pl., t. IX, p. 161.

Ajouté par webmaster

Essayez de tous les plaisirs; ils ne guériront pas ce fonds d'ennui., MASSILLON, Avent, Bonheur.

Ajouté par webmaster

à force de plaisirs notre bonheur s'abîme., COCTEAU, Poèmes choisis, «Dos d'ange».

Ajouté par webmaster

(...) le solide bonheur est préférable aux vains plaisirs qui le détruisent (...), ROUSSEAU, Lettre à d'Alembert.

Ajouté par webmaster

Où les plaisirs mêmes portent avec eux leurs épines (...), MASSILLON, Avent, Bonheur, -in LITTRÉ.

Ajouté par webmaster

(...) Ce qui, dans l'usage, distingue surtout -bonheur de ses synonymes, c'est la fréquence de l'emploi que l'on en fait : il peut servir à définir les autres mots de cette famille (...) Le -plaisir est le -bonheur d'un instant, un élément du -bonheur (...) le -bien-être est le -bonheur physique, sorte de -bonheur qu'on goûte (...) sans avoir besoin de posséder ou de développer la sensibilité morale (...) La -béatitude (...) est le -bonheur destiné dans une autre vie à ceux qui auront pratiqué la vertu dans celle-ci (...) La -prospérité est le -bonheur objectif ou extérieur (...) la -félicité est le -bonheur subjectif (...) le contentement de l'âme., LAFAYE, Dict. des synonymes, Bonheur, chance.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Le bonheur n&#8217;est il qu&#8217;une succession de plaisirs ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo