LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La recherche du bonheur peut-elle être une ét ... Peut-on vouloir le mal ? >>


Partager

Le bonheur, un idéal de l'imagination ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le bonheur, un idéal de l'imagination ?



Publié le : 27/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Le bonheur, un idéal de l'imagination ?
Zoom

Lorsque Saint-Just affirmait : « Le bonheur est une idée neuve en Europe «, il voulait sans doute souligner par là que, dans les démocraties, tous les obstacles au bonheur du corps social, qu’ils soient économiques ou social, pouvaient être levés. On constate toutefois que si les progrès scientifiques et techniques et plus généralement l’œuvre civilisatrice ne sont pas sans valeur dans la quête du bonheur, car ils permettent la satisfaction des besoins et des goûts de l’homme, un plus grand développement de ses talents et de sa personnalité, ils n’impliquent pas le bonheur. On peut se demander, dès lors, si le bonheur n’est pas, pour chacun de nous, un idéal de l’imagination irréalisable et s’il constitue la véritable destination de l’humanité.

 



L'expérience amoureuse, l'amitié, l'amour parental et filial, sont ainsi susceptibles de se rapprocher d'un idéal de bonheur.  BÉATITUDE : Bonheur spirituel, total et définitif. ¦ Mais il n'est pas d'amour qui ne comporte aussi l'expérience de la souffrance, ne serait-ce que celle des séparations ou celle du deuil : l'amour rend vulnérable. Les réflexions sur le bonheur aboutissent à un certain pessimisme (cf. Freud, Malaise dans la culture), à la différence de la conception spinoziste de la joie comme accroissement d'être (et même visée de la béatitude).   PULSION : Elle est chez FREUD un concept-limite entre le somatique et le psychique. Elle comporte une source dans le corps (zone érogène), une poussée (c'est la force qui la caractérise), un but (recherche de la satisfaction, active ou passive) et un objet (le corps d'un autre ou le corps prore). 3. SATISFACTIONS PULSIONNELLES ET SUBLIMATION ¦ Les fantasmes sont liés à l'histoire personnelle, mais ils prennent forme aussi selon une structuration affective commune à tout individu. Les rêves de bonheur se réfèrent ainsi à des fantasmes originaires.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2460 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Le bonheur, un idéal de l'imagination ?" a obtenu la note de :

9 / 10

Corrigé consulté par :
  • sousou28 (Hors-ligne), le 21/03/2012 é 21H16.
  • cake4 (Hors-ligne), le 21/03/2012 é 21H16.
  • Margotte19 (Hors-ligne), le 20/03/2012 é 20H20.
  • cool19 (Hors-ligne), le 18/03/2012 é 18H19.
  • Lizoou (Hors-ligne), le 09/03/2012 é 09H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Si l’hellénisme s’attache au bien et au bonheur, le christianisme conduit à abandonner l’idée grecque du bonheur comme libre activité de l’âme rationnelle. Que devient le bonheur, sinon une espérance liée au salut ? Ainsi Kant illustre-t-il la morale de la loi et, de ce point de vue, il se situe incontestablement au sein d’une perspective chrétienne. Le bonheur cesse d’être un idéal lié à la raison, comme il l’était chez les Grecs.

    Ajouté par Emmanuel9082

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit