NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LE SIÈCLE DE LOUIS XIV de Voltaire (Résumé & ... STELLO de Vigny (Résumé & Analyse) >>


Partager

Caligula de CAMUS (Résumé & Analyse)

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : Caligula de CAMUS (Résumé & Analyse)



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 11/3/2012 -Format: Document en format FLASH protégé

	Caligula de CAMUS (Résumé & Analyse)
Zoom

A la mort de sa soeur Drusilla, qu'il aimait passionnément, le jeune empereur Caligula découvre que « les hommes meurent et ne sont pas heureux ». Il décide alors de jouer sans contrainte, dans sa toute-puissance, le jeu de l'Absurde; il s'abandonne à une liberté effrénée, en multipliant folies et crimes. La foule applaudit servilement à ses excès, tandis que la révolte gronde chez les patriciens. Caligula, cependant, finit par comprendre qu'il fait fausse route. On ne peut tout détruire sans se détruire soi-même; on ne peut vaincre l'absurdité du monde en prenant parti contre les hommes, pour la violence et le meurtre. Il renonce à sa gageure désespérée, refuse de déjouer un complot ourdi contre lui et s'engloutit dans la mort sous les coups des conspirateurs.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1815 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Caligula de CAMUS (Résumé & Analyse)" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • paqui-232299 (Hors-ligne), le 02/03/2014 à 02H19.
  • lcarus (Hors-ligne), le 23/03/2012 à 23H13.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Des hommes habiles dans l'analyse et suffisamment aptes à faire un résumé peuvent être privés d'imagination., BAUDELAIRE, Oeuvres, t. II, p. 226.

    Ajouté par webmaster

    .1 Le point de départ est la définition suivante, qui résume une analyse magistrale : le -jeu dans son aspect essentiel est une action libre, exécutée «comme si» et sentie comme située hors de la vie courante, mais qui cependant peut absorber complètement le joueur sans qu'il trouve en elle aucun intérêt ou en obtienne aucun profit (...), Roger CAILLOIS, l'Homme et le Sacré, p. 199.

    Ajouté par webmaster

    Je dirai de l'argent ce qu'on disait de Caligula, qu'il n'y avait jamais eu un si bon esclave et un si méchant maître., MONTESQUIEU, Cahiers, p. 44.

    Ajouté par webmaster

    Que la poésie résulte d'une analyse (...) Il est des circonstances qui maximisent la sensibilité et la volonté de l'analyse, parmi lesquelles est l'habitude de s'y livrer., VALÉRY, Cahiers, vol. 7, p. 82 (C.N.R.S., 1958).

    Ajouté par webmaster

    Je dirai de l'argent ce qu'on disait de Caligula, qu'il n'y avait jamais eu un si bon esclave et un si méchant maître. Mes Pensées, 1127 Montesquieu, Charles de Secondat, baron de

    Ajouté par webmaster

    Saint Vincent de Paul obéissait à un appétit de charité, comme Caligula à un appétit de cruauté., FLAUBERT, Correspondance, 113, 6 août 1846.

    Ajouté par webmaster

    Caligula, l'homme qui a peur; l'esclave devenu maître, tremblant sous Tibère, terrible après Tibère, vomissant son épouvante d'hier en atrocités., HUGO, Shakespeare, p. 24.

    Ajouté par webmaster

    La thérapeutique adlérienne part de l'analyse des souvenirs, des associations d'idées et des rêves. Mais l'analyse n'est pas nécessairement profonde et prolongée et elle se double d'une psychothérapie qui est presque une psychagogie., Guy PALMADE, la Psychothérapie, p. 83.

    Ajouté par webmaster

    Il est probablement vrai qu'un homme nous demeure à jamais inconnu (...) Mais -pratiquement, je connais les hommes et je les reconnais à leur conduite (...) De même tous ces sentiments irrationnels sur lesquels l'analyse ne saurait avoir de prise, je puis -pratiquement les définir, -pratiquement les apprécier (...), CAMUS, le Mythe de Sisyphe, p. 25.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédente

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo