NoCopy.net

CÉLINE: Voyage au bout de la nuit (Analyse et Résumé)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< CAMUS: L'ETRANGER (Analyse & Résumé) BOILEAU: Satires (fiche de lecture) >>
Partager

CÉLINE: Voyage au bout de la nuit (Analyse et Résumé)

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : CÉLINE: Voyage au bout de la nuit (Analyse et Résumé)



document rémunéré

Document transmis par : Fabio40902


Publié le : 17/11/2010 -Format: Document en format FLASH protégé

CÉLINE: Voyage au bout de la nuit (Analyse et Résumé)
Zoom
  • ANALYSE : n. f. est emprunté (déb. XVIIe s., d\'Aubigné) au grec analusis « décomposition » et « résolution », dérivé du verbe analuein, composé de ana- (? ana-) et de luein « dissoudre » (? lyse, lytique), auquel correspond le latin solvere (? solution). ? Le mot désigne d\'abord une décomposition d\'éléments de nature intellectuelle et abstraite, une critique, puis un procédé de raisonnement (1641). À la même époque, en logique (1637), il s\'oppose à synthèse. Il s\'applique aussi à la décomposition des éléments du discours (1775), par exemple dans analyse logique, analyse grammaticale (1778). ? L\'emploi concret, en chimie, est attesté au début du XVIIIe s. (1726) et semble découler du sens chimique du verbe analyser (cidessous). ? Le mot est entré dans l\'usage courant, notamment à propos de l\'examen psychologique du comportement, au XVIIIe siècle. ? Une autre valeur est celle de « résolution, solution » et concerne la démonstration mathématique ; elle se combine avec la première valeur du mot. L\'analyse, d\'abord méthode par déduction (1636, Descartes), c\'est-à-dire algèbre (voir ce mot), devient une branche des mathématiques par l\'expression analyse des infiniment petits (1695).

Cette oeuvre féroce et bouleversante développe une vision tragique de l'humanité. C'est bien la terreur et la pitié qui animent ce monde burlesque et impitoyable, dans lequel le héros (Bardamu ? Céline ? tout homme ?) fait son apprentissage et perd ses illusions.

«La tristesse saisit les êtres comme elle peut, mais à les saisir elle semble parvenir presque toujours.»




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : CÉLINE: Voyage au bout de la nuit (Analyse et Résumé) Corrigé de 1547 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "CÉLINE: Voyage au bout de la nuit (Analyse et Résumé)" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • NavasLA (Hors-ligne), le 19/06/2011 à 19H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    S'abreuvant à la source de la langue orale, avec ses inversions, sa volubilité, mais en réalité richement élaboré, le style du Voyage adhère parfaitement à son sujet, une vision hallucinée d'un monde déshérité, un récit picaresque de héros sans envergure.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    (...) au bout de tous ces chichis, de ces approches diplomatiques et de ces flaflas (...), CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, p. 427.

    Ajouté par webmaster

    D'étalages en groupes, et de manèges en loteries, à force de déambuler, nous étions parvenus au bout de la fête (...), CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, p. 435.

    Ajouté par webmaster

    Sa négresse, accroupie près de la table, se tripotait les pieds et se les récurait avec un petit bout de bois., CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, p. 121.

    Ajouté par webmaster

    (...) quelques nègres incohérents qui trifouillaient les cendres du bout de leur lance dans les bouffées de cette odeur (...), CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, p. 163.

    Ajouté par webmaster

    (...) on apercevait les gros quais d'ombre des fortifs qui s'avancent hauts dans la nuit (...), CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, p. 317 (1932).

    Ajouté par webmaster

    à la nuit tout un peuple sortait des cases de la ville indigène et se massait devant la pagode (...), CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, p. 134.

    Ajouté par webmaster

    Le zinc du canal ouvrait juste avant le petit jour à cause des bateliers. L'écluse commence à pivoter lentement sur la fin de la nuit., CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, p. 453.

    Ajouté par webmaster

    Moi l'inversion c'était pas mon genre..., CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, p. 419.

    Ajouté par webmaster

    - Tu trouves pas que ça sent la pisse les malades?, CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, p. 279.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédente

    CÉLINE: Voyage au bout de la nuit (Analyse et Résumé)

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo