NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'abstraction est-elle le signe d'une pensée ... La philosophie s'oppose-t-elle à la science ? >>


Partager

La certitude est-elle le signe d'une pensée morte ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La certitude est-elle le signe d'une pensée morte ?



Publié le : 11/4/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La certitude est-elle le signe d'une pensée morte ?
Zoom

"Avoir des certitudes" est tout à la fois source d'éloge et de blâme. On loue un homme pour la rigueur et la permance de ses certitudes. Mais, d'un autre côté, on dénonce celui qui figé dans ses certitudes ne parvient pas à évoluer.

Si la philosophie est l'inlassable quête de la vérité, la certitude apparaît comme une pensée morte. Mais, d'un autre côté, que serait une philosophie sans certitude, un scepticisme voire un relativisme...



De plus, les anciens séparaient ce monde en deux zones : le supralunaire (au-dessus de la Lune), et le sublunaire (au-dessous de la Lune). Ils croyaient que le monde supralunaire était parfait, immuable, car on observe à l'oeil nu que le cours des astres est régulier, et toujours identique, et l'un ne peut voir aucun accident, aucun changement à la surface des étoiles. Par contre, sur Terre, tout change, tout se modifie constamment : les choses apparaissent, se transforment et meurent. Tout est dans un perpétuel changement. Notre monde était considéré comme celui de la génération et de la corruption, par opposition à celui des astres. C'est ainsi qu'on en arrivait à penser une hiérarchie et une imitation d'un monde à un autre. Notre monde imparfait et changeant tentait d'imiter le caractère incorruptible et parfait du monde des étoiles. Par exemple, si l'individu doit mourir, en se reproduisant il perpétue l'espèce. L'individu meurt mais l'espèce est immortelle. Se reproduire revient à tenter d'imiter, autant qu'il se possible, l'immortalité du monde supralunaire.


  • I) La certitude comme signe d'une pensée forte.
  • II) La certitude ou "esprit de système" (Nietzsche).
  • III) Du bon usage des certitudes: être certain ou avoir des certitudes ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5211 mots (soit 8 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La certitude est-elle le signe d'une pensée morte ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Careni (Hors-ligne), le 01/10/2014 é 01H16.
  • Lia93-217360 (Hors-ligne), le 29/10/2013 é 29H11.
  • carlosa (Hors-ligne), le 02/10/2010 é 02H15.
  • gkmdrhigdiop (Hors-ligne), le 29/09/2010 é 29H18.
  • Louis63658 (Hors-ligne), le 07/04/2010 é 07H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit